Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Kamasi WASHINGTON - Heaven And Earth (2018)
Par DERWIJES le 23 Août 2018          Consultée 603 fois

Trois ans après son premier album et à peine un an après son L.P. Harmony of Differences, Kamasi WASHINGTON nous revient avec un double album de nouveau gargantuesque, avoisinant trois heures d'un jazz cosmique invoquant tous les horizons.

Intitulé Heaven and Earth, l'idée du saxophoniste est de représenter le monde tel qu'il le voit à l'extérieur (le premier CD, « Earth ») et tel qu'il le perçoit à l'intérieur de lui-même (le deuxième CD, « Heaven »). Ce postulat replace immédiatement Kamasi Washington dans ce jazz spirituel hérité des grands maîtres tels John COLTRANE, Herbie HANCOCK ou Sun RA entres autres, tout en conservant ce goût pour le melting-pot des genres hérité de ses débuts dans le hip-hop.

Le premier CD, celui sur la perception extérieure du monde donc, commence fort avec « Fists of Fury », reprise du thème du film de 1972 avec Bruce Lee (titre traduit de façon beaucoup moins classe en français par « La Fureur de Vaincre »), un morceau tout simplement jouissif qui parvient à redynamiser ce thème tout en conservant son aspect kitsch qui ne dépareillait pas dans la série Netflix Luke Cage. Ce groove est le fil conducteur de la partie Earth de l'album, que l'on retrouve en toute surpuissance sur « Street Fighter Mas », en hommage, oui, au jeu arcade du même nom, preuve s'il en est des multiples inspirations de l'artiste, un groove qui se teinte de chamanisme sur « Testify » ou de jazz-funk sur « Can You Hear Him », parfois même plus mélancolique pour « Tiffakonkae », mais toujours avec des orchestrations très cinématographiques. Les musiciens ne cessent de se passer le relais tout du long, coloriant le tout d'une teinte ressemblant furieusement à la bande-son d'un film de Blaxpoitation des années 70.
A contrario, le deuxième disque propose une ambiance entièrement différente. La partie « Heaven » représentant la vie intérieure, les compositions se font plus amples, plus luxuriantes. Le côté funk du premier disque disparaît au profit d'un aspect se voulant mystique et rêveur. Les morceaux sont langoureux et font cette fois penser aux génériques TV des séries des années 70 façon Drôles de Dames. L'écoute individuelle des morceaux révèle des pépites (« Will You Sing »), mais le tout souffre de sa longueur (76 minutes, encore plus que le premier disque!), les morceaux finissant par lasser, malgré la présence de l'excellent « Street Fighter Mas » déjà cité.

Comme toujours, les médias se sont empressés de le hisser au rang de sauveur du jazz, et il faut avouer qu'il est bien tentant de les écouter. Kamasi WASHINGTON est sans conteste un musicien de talent bien généreux. Son plus grand mérite est de parvenir à créer un jazz accessible qui ne sacrifie rien en complexité, mais laisse planer la crainte que ses disques trop chargés et ses morceaux trop longs ne finissent par faire, tout bêtement, un trop plein de générosité musicale.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Miles DAVIS
Sorcerer (1967)
Ensorcelé.




Eddie HENDERSON
Shuffle And Deal (2020)
Main gagnante


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Kamasi Washington (saxophone)
- Dontae Winslow (trompette)
- Ryan Porter (trombone)
- Cameron Graves (piano)
- Brandon Coleman (claviers, orgue, vocoder)
- Miles Mosley (basse)
- Ronald Bruner Jr. (batterie)
- Tony Austin (batterie, percussions)
- Allakoi Peete, Kahlil Cummings (percussions)


1. Fists Of Fury
2. Can You Hear Him
3. Hub-tones
4. Connections
5. Tiffakonkae
6. The Invincible Youth
7. Testify
8. One Of One

1. The Space Travellers Lullaby
2. Vi Lua Vi Sol
3. Street Fighter Mas
4. Song For The Fallen
5. Journey
6. The Psalmnist
7. Show Us The Way
8. Will You Sing



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod