Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


PREFAB SPROUT - Protest Songs (1989)
Par JESTERS TEAR le 5 Novembre 2018          Consultée 102 fois

A peine un an après la sortie de leur troisième album, PREFAB SPROUT fait paraître un nouvel opus, en l’an de grâce 1989. C’est rapide un an à cette époque, mais ça s’explique assez facilement : Protest Songs a en fait été enregistré 4 ans plus tôt, à la suite de Steve McQueen, mais n’était finalement pas sorti à l’époque. Il s’agit donc véritablement ici du troisième album enregistré par le groupe, ce qui explique pourquoi le style et le son sont si proches de leur magnum opus Steve McQueen plutôt que dans la continuité de From Langley Park To Memphis (et tant mieux, il n'était pas terrible celui-là).

Mais qu’en est-il de la qualité ? Ben ça démarre plutôt bien, les deux premiers titres sont des réussites, entraînants, bien dans le style typique du groupe, avec la voix du leader toujours aussi agréable, aidée des chœurs de Wendy Smith. On retrouve aussi bien sûr les claviers kitsh et la basse bien présente. « Life of Surprises » est d’ailleurs probablement le meilleur morceau de l’album.

Le problème avec PREFAB SPROUT, c’est bien souvent la longueur, et c’est encore le cas ici, mais heureusement bien moins que dans leur album précédent (ou suivant, on ne sait plus trop, c’est le bordel) proprement lénifiant. En effet, deux titres sortent un peu des sentiers battus pour apporter une variation bienvenue dans le style très agréable mais trop linéaire du groupe. « Dublin » est une ballade agréable et dépouillée, guitare voix, un cas unique dans la musique des McAloon. Alors y’a pas de quoi casser les genoux de son canard, mais ça change au moins. Derrière, il y a « Tiffanys », avec sa couleur jazz survitaminé. Là c’est de la vraie réussite, ça réveille un peu et ça donne envie de claquer des doigts et de se trémousser comme à la vieille époque qu’on n'a vue que dans les films. Il y a même un solo de guitare, c’est vous dire comme ça change.

La galette ne contient que deux titres un peu désagréables : « Wicked Things », ratée à mon sens et « ‘Til The Cows Come Home » qui commence avec presque une minute de bruitages avant de nous offrir une chanson franchement pas top. Pour le reste, c’est agréable, mais un peu trop calme et ça ne reste pas dans l’oreille, ce qui contribue à l’ennui. Comme souvent avec le groupe, les chansons sont trop longues pour ce qu’elles ont à offrir, la plupart pourraient facilement être écourtées d’une bonne minute sans préjudice. On note quand même « Talking Scarlet » parce que Wendy prend le lead sur quelques lignes de chant, et je crois que c’est une première ! Par ailleurs la chanson est sympa.

En définitive, c’est tout ce que cet album est, sympa. Il n’y a pas vraiment de moments qui me font dire « Ah ! ça c’est vraiment de la patate ! », et comme toujours avec le groupe, l’écoute de l’album en entier est un peu éprouvante, surtout la deuxième partie, très calme. Le charme de PREFAB SPROUT est cependant plus présent que sur From Langley Park To Memphis et, prises une par une, les chansons offrent toutes l’atmosphère si agréable et unique qui est la signature du groupe.

Un 3 qui est plus un 2,5 est de mise.

A lire aussi en POP :


ALISON'S HALO
Eyedazzler 1992-1996 (1997)
C'est prenant, c'est beau, c'est Alison's Halo.

(+ 1 kro-express)



The Dø
Both Ways Open Jaws (2011)
Pop


Marquez et partagez





 
   JESTERS TEAR

 
  N/A



- Paddy Mcaloon (chant, guitare, claviers)
- Martin Mcaloon (basse)
- Wendy Smith (claviers, choeurs)
- Neil Conti (batterie)


1. The World Awake
2. Life Of Surprises
3. Horsechimes
4. Wicked Things
5. Dublin
6. Tiffanys
7. Diana
8. Talkin' Scarlet
9. Til' The Cows Come Home
10. Pearly Gates



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod