Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Tri Yann, Fleetwood Mac, Supertramp, Angelo Branduardi , Midnight Oil, Zucchero, Fairport Convention, Cécile Corbel , King Crimson, Jethro Tull, Barclay James Harvest, Ange, Pat O'may
- Style + Membre : Children In Paradise
 

 Excaliburtrilogy (1393)

Alan SIMON - Excalibur Ii - The Celtic Ring (2007)
Par MR. AMEFORGEE le 19 Février 2007          Consultée 8568 fois

Alors qu’à l’origine tel n’était pas le cas, Excalibur est désormais vouée à être une trilogie. L’Anneau des Celtes, qui en constitue le deuxième volet s’attache à la genèse de la légende arthurienne (librement adaptée de la matière celtique), et évoque entre autres épisodes, le peuple des Tuatha dé Danann (la tribu divine de Dana qui chante dans la vallée woho de Dana… hum… bref) et sa lutte contre la maléfique tribu adverse, les Fomore, ainsi que la naissance de Merlin, fils d’un démon et d’une humaine, ou bien encore l’apparition d’Excalibur à l’issue d’un terrible combat.

La première chose à faire afin d’aborder l’album sereinement pour celui qui connaît l’opus précédent, c’est d’oublier ce dernier. Du coup, le nouveau venu a plus de chance. Il faut faire table rase de ce qui lui a plu. Car effectivement, Excalibur 2 est différent. Certes le casting demeure fastueux, l’est même davantage grâce à la participation de quelques vieux monstres sacrés du prog en sus de ceux du folk celtique : Alan Parsons, Jon Anderson de Yes, Martin Barre de Jethro Tull, Justin Hayward des Moody Blues, John Wetton de King Crimson, etc.
Certes, on continue d’alterner instrumentaux et chansons qui forment autant de tableaux du récit mythologique, mais la recette apparaît autre : plus calme et moins grandiose, alors même que l’histoire narrée serait peut-être plus épique.
On retrouve l’Orchestre Symphonique de Prague, mais ses interventions s’opèrent dans la nuance et non dans la surenchère emphatique. L’impulsion rock est également moins perceptible, même si quelques guitares électriques et une batterie viennent à l’occasion appuyer les montées en puissance mélodiques, laissant la part belle à la facette folk et tout son panache d’instruments traditionnels.
Ainsi donc, une fois Excalibur 1 oublié pour un temps, c’est, dans l’entrelacement des genres, cette hybridation difficilement classable, la part pop qui se montre particulièrement forte : schéma canonique des chansons « couplet / refrain + couplet / refrain + instru + refrain + refrain + refrain, etc. » et un goût prononcé pour le miel. L’impression d’entendre toute une déclinaison de ballades n’est pas le fruit d’une imagination dérangée.

Et pourtant. Excalibur 2 n’est pas mauvais et n’a rien d’une bête sucrerie. Car si la facette pop accessible est ce qui pourra sauter aux oreilles de prime abord, c’est bien la qualité, l’intelligence des arrangements, d’une subtilité redoutable, qui emporte une adhésion inconditionnelle. Ecoutez un peu l’orchestre qui intervient par petites touches, avec pertinence. Ecoutez ces cuivres, clarinettes et surtout saxos qui épicent l’ensemble d’une saveur jazzy tout à fait gouleyante. Ecoutez la concertina mélancolique sur « The Girl & the Demon » ou bien les stries d’un piano subreptice sur « Earth & Sky » ! C’est là que résident toute la richesse et la beauté d’Excalibur 2.
Dans cette perspective, les instrumentaux se montrent convaincants en général : l’ouverture signée Alan Parsons « Celtic Ring », atmosphère folk tourbillonnante ; les guillerets « Tuatha de Danann » et « Brennan Mac Finn », joués par le groupe Flook ; le rock celtique de Fairport Convention sur « Dragon Breath » ; le romantique et bleuté « Anwynn » que colore le piano précieux de Didier Squiban ; ou bien encore le final « Celtic Heart (Kelc’h Tri) » qui se laisse emporter par le souffle du bagad de St-Nazaire (et qui, mine de rien, fait écho au final du premier album).
Au niveau des chansons, l’impact est moins immédiat, dans la mesure où l’on prend le temps de s’installer : les premiers titres ne captent pas vraiment l’attention, même si « Circle of Life » n’est pas désagréable, soutenue par le chant aigue de Jon Anderson. On trouve également un raté sur la fin, « Call », qui est un peu la mièvrerie de trop, avec un refrain qui rappelle Phil Collins dans ses basses œuvres. Mais au cœur de l’album, c’est le bonheur : le folk « De l’Autre Côté », à la rythmique endiablée, seul titre chanté en français, par le groupe Merzhin, très accrocheur et qui devrait rencontrer un bon accueil en concert ; un tendre « Celtic Heart (Kelc’h Unan & Daou) », dans un style proche de Chris de Burgh ; et surtout deux ballades absolument imparables qui reposent sur des voix magnifiques : « Secret Garden », dans un écrin de guitares acoustiques, magnifié par le chant délicat de Maddy Prior (de Steeleye Span), et « Earth & Sky ». Peut-être le meilleur morceau, car non content de mettre à l’honneur Justin Hayward aux accents pleins d’émotion, celui-ci synthétise en quelque sorte l’album par la présence entrelacée de l’orchestre, d’un saxo et des éléments folks. Deux pépites, tout simplement.

Alors, s’il ne supplantera pas le premier épisode dans mon cœur de rocker, il faut bien avouer qu’Alan Simon a signé avec ce deuxième effort un album de grande classe. Un album qui parvient à allier accessibilité et subtilité, qui brasse orchestration, rock et folk sans paraître artificiel, l’entreprise n’était mine de rien pas si aisée. Voilà de quoi remettre la couleur celtique à l’honneur. Chapeau bas (ou épée haute, c’est selon).

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MR. AMEFORGEE :


Alan SIMON
Excalibur - La Légende Des Celtes (1998)
Les musiciens celtes réécrivent la légende

(+ 1 kro-express)



Loreena MCKENNITT
To Drive The Cold Winter Away (1987)
Une voix sublime pour passer l'hiver


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. The Celtic Ring
2. Lugh
3. Tuatha De Danann
4. Circle Of Life
5. The Girl & The Demon
6. De L'autre Côté
7. Dragon Breath
8. Secret Garden
9. Pilgrims
10. Brennan Mac Finn
11. Sacrifice
12. Earth & Sky
13. Ombre & Lumière
14. Call
15. Anwynn
16. Celtic Heart (kelc'h Unan & Daou)
17. Celtic Heart (kelch' Tri)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod