Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Tri Yann, Fleetwood Mac, Supertramp, Angelo Branduardi , Midnight Oil, Zucchero, Fairport Convention, Cécile Corbel , King Crimson, Jethro Tull, Barclay James Harvest, Ange, Pat O'may
- Style + Membre : Children In Paradise
 

 Excaliburtrilogy (1534)

Alan SIMON - Chouans (2019)
Par GEGERS le 11 Mai 2019          Consultée 536 fois

Il faut bien savoir avouer son ignorance. De la chouannerie, cette guerre civile qui opposa les Républicains révolutionnaires à une armée d’insurgés bretons entre 1792 et 1800, je ne connais que le roman d’Honoré de Balzac. De l’histoire réelle, peu enseignée dans les milieux scolaires, tout est à apprendre. Le soulèvement des Bretons, en trois vagues successives, les nombreux affrontements, escarmouches ou véritables batailles, qui émaillent ces années sombres, jusqu’à la capitulation des généraux en 1800. L’Histoire est naturellement bien plus longue et complexe que ces quelques lignes, et cet épisode de la jeune France républicaine requiert une étude plus précise que ne saurait remplacer le seul visionnage du pourtant très bon film "Les Chouans" avec Philippe Noiret daté de 1988.

Bien qu’on lui ait déconseillé de s’y atteler, le sujet restant sensible encore aujourd’hui en terres de Bretagne, Alan SIMON est bien décidé à faire des Chouans le sujet de son nouvel opéra rock. Après avoir, l’année précédente, évoqué un thème bien plus éthéré et fantasmagorique avec sa narration personnelle du Big Bang, voici que l’artiste revient à ses amours civilisationnistes qui ont fait sa renommée. Le Nantais monte en 2018 un spectacle vivant, rassemblant plus d’une centaine d’artistes, et se produit lors de plusieurs représentations en France et à l’étranger. Cette sortie au format double-album se veut donc le pendant studio d’un projet déjà couronné de succès, et a à cœur de retranscrire le foisonnement et la richesse de cet opéra-rock bénéficiant de la présence de musiciens et de chanteurs invités. Autour d’Alan SIMON, il y a les fidèles, à l’image des membres de la famille Décamps (ANGE), Roberto Tiranti (LABYRINTH) et l’ami, le modèle, le célèbre acteur Jean-Claude Drouot. De nouveaux venus renouvèlent l’entourage du compositeur, tels que les chanteurs Damien Pisano et Morgan Marlet. Les voix sont soutenues par le Bagad d’Elven et une poignée de musiciens et producteurs italiens, fidèles à Alan, qui participent à tisser une toile grandiloquente en soutien de cet album aussi réussi qu’ambitieux.

Tout en conservant une vision d’ensemble des événements, Alan SIMON décide de mettre en lumière certains événements importants de la chouannerie et de dédier des morceaux à plusieurs figures majeures de cette période, décrivant ainsi l’épopée de braves ou de sacrifiés lui permettant d’exalter un sentiment d’héroïsme, nécessaire pour permettre à l’auditeur de s’identifier à ces protagonistes plus ou moins célèbres. Débutant par les Etats généraux de 1789, Chouans est un opera-rock au format plus standard que les réalisations récentes d’Alan SIMON. La musique œuvre dans un rock progressif le plus souvent mid-tempo, les mélodies ayant à cœur d’offrir une base solide à des textes explicites. En début d’album, guitares, voix et chœurs sont au centre des débats, les trois se mêlant à merveille sur "Ça Ira" et sur "Au Nom de Tous les Miens". Alors que cette première face progresse, le piano fait finalement son apparition. On le retrouve tendre et désabusé sur "Le Chant des Paysans". Ce morceau de grande classe voit intervenir la voix opératique de Christian Décamps, qui raconte l’insurrection du point de vue d’un paysan, Jean Chouan, qui allait devenir figure de proue du mouvement. Alan SIMON, bien que discret comme interprète sur cet album, se fait chanteur avec réussite sur "La Folie", qui raconte l’assassinat horrible de la Princesse de Lamballe. Sur un rythme militaire, bénéficiant d’une mélodie grandiloquente, le morceau est lui-aussi un grand moment.

Malgré des tempi similaires, les morceaux parviennent à nous surprendre grâce à une grande variété des ambiances. "Ma France, Mon espérance" bénéficie d’une superbe ligne de chant d’Olivier Gann qui interprète Louis XVI sur l’échafaud, porté par une mélodie au piano. Plus énergique en fin de première face, "L’appel de Cadoudal" bénéficie d’un refrain fédérateur qui permet d’oublier le moins intéressant "La Complainte de l’Abbé". Avec ses cornemuses et ses guitares, évoquant l’univers de TRI YANN, "Dieu et le Roy" est un autre moment de bravoure sur une première partie qui n’en manque pas.

Restant fidèle au déroulé chronologique des événements, alternant titres instrumentaux et chantés, Alan SIMON propose un opéra-rock varié et inventif. Quittant temporairement ses amours rock progressifs, l’artiste propose avec "L’infernale Danse" un titre folk rock énergique et enlevé, bénéficiant d’un superbe refrain et de la présence du charismatique Christian Décamps. Si les femmes sont en minorité, elles n’en sont pas en reste, DANA proposant par exemple sur "Monsieur Henri" une ballade celtique portée par une harpe délicate et poignante. Alors que "Cœur de Chouans" voit les choristes reprendre avec brio le motif principal, la fin d’album est plus lancinante, marquée par la présence de ballades interprétées par de grands chanteurs, dont on retient surtout "Mourir pour Des Idées". Le dernier morceau est riche en émotions puisqu’il présente une interprétation théâtrale de Jean-Claude Drouot déclamant avec brio un texte de Victor Hugo.

Il n’y a pas ici de place pour l’amour ou la fantasy. L’univers est plus rugueux, plus brut, plus sombre aussi que celui des réalisations passées d’Alan SIMON. On y trouve pour autant l’exaltation de sentiments contradictoires, l’envie de rendre glorieux des événements tragiques et le talent de l’artiste qui insuffle un caractère épique à l’ensemble. Si la musique est importante, essentielle, le rock progressif proposé par Alan SIMON étant d’une beauté intacte, c’est bien cette fois les textes et l’interprétation qui priment. Le résultat est inventif et d’une très grande qualité. Un double-album gargantuesque pour ceux qui aiment le rock et l’histoire.

Pour se procurer l'album : https://geni.us/ChouansCD

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


LEVELLERS
Static On The Airwaves (2012)
Pas évident d'écrire une protest-song




GREAT BIG SEA
Safe Upon The Shore (2010)
Retour gagnant


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Alan Simon (chant, guitare)
- Guido Carli (batterie)
- Marco Fadda (percussions)
- Massimo Palermo (basse)
- Marco Canepa (claviers et piano)
- Basile Leroux (guitare)
- Paolo Ballardini (guitare)
- Antonello Pudva (guitare)
- Matteo Dorigo (vielle à roue)
- Bagad D'elven
- Institut Musical De Vendée (choeurs)


- cd 1 :
1. Ouverture
2. L'incorruptible
3. Ça Ira
4. Au Nom De Tous Les Miens
5. Le Chant Des Paysans
6. La Folie
7. Ma France, Mon Espérance
8. La Complainte De L'abbé
9. Dieu & Le Roy
10. L'appel De Cadoudal
11. Le Saint De L'anjou

- cd 2 :
1. L'amazone
2. Le Pardon De Bonchamps
3. La Virée De Galerne
4. L'infernale Danse
5. Monsieur Henri
6. Coeur De Chouans
7. God Save The King
8. Réfractaire
9. Un Nouveau Monde
10. Mourir Pour Des Idées
11. Mon Petit Frère
12. Le Vent De La Mémoire



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod