Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2008 Consider This
2009 Alone
2017 The Project
2020 Heart Theory

E.P

2017 Worth The Wait

SINGLES

2013 Trippin' On Us (+ Singles 2014...

ALBUMS TRIBUTE

2018 The Continuum Project
 

- Style : John Mayer

Lindsay ELL - The Continuum Project (2018)
Par MARCO STIVELL le 6 Août 2020          Consultée 693 fois

En résumé de la chronique précédente, Lindsay ELL construit son album The Project (2017) en collaboration avec le producteur Kristian Bush, qui lui recommande d’abord de réenregistrer son album favori d’un autre artiste pour s’en servir comme base de travail.

Elle choisit Continuum de John MAYER, œuvre phénomène pop-rock au rang international de l’année 2006 à couleur très blues et qui l’influence dans son jeu de guitare, son choix de revenir aux modèles Fender, la Stratocaster en particulier. Heureusement, son parcours n’a rien à voir avec celui de MAYER qui a connu une sorte de "hype" grâce à ce disque et est tombé dans les divers excès, addictions, faisant la joie des paparazzi grâce à ses diverses liaisons sulfureuses (Jennifer Love HEWITT, Vanessa CARLTON, Jessica SIMPSON, Jennifer Aniston, Taylor SWIFT, Katy PERRY…). ELL a été marquée elle aussi, mais dans les horreurs qu'une femme peut vivre en termes d'abus sexuels et à deux reprises, comme elle l'a avoué récemment en public.

En dépit de son talent, je trouve MAYER un peu poseur, sauf bien sûr lorsqu'il arrive avec sa Strat devant le cercueil de Michael JACKSON en juillet 2009 pour jouer "Human Nature" (et dommage qu’on ne l’a pas laissé seul, tranquille). Dans tous les cas, et dans le même sens que cette prestation, l’hommage de Lindsay ELL est tout ce qu’il y a de plus humble. Sorti en 2018 et en téléchargement seul, The Continuum Project est donc la version épurée de l’album souvent considéré comme le "best" de MAYER par une jeune artiste canadienne à Nashville. Elle co-produit l’ensemble avec Kristian Bush cette fois-ci. "Stop This Train" avait déjà été présenté sur l’EP Worth the Wait, paru un peu avant The Project en 2017.

Presque dix ans plus tôt en 2009, elle avait réalisé un deuxième effort discographique intime appelé Alone, mais c’étaient ses chansons. The Continuum Project est encore plus calme, et même avec un rendu meilleur que de simples maquettes, il faut s’attendre à autre chose qu’une formule pop accessible grâce à laquelle elle s’est fait connaître depuis 2013 et le single "Trippin’ on Us". On est plus dans le domaine "indépendant" du coup et sans surprise, même si c’est relatif, le succès pour Lindsay ELL est au rendez-vous de ce côté-là !

Sans batterie, avec un minimum de basse et de percussions occasionnelles, le son tranche avec le vrai Continuum, puisque tout reste intime, devient encore plus roots avec le chant et les guitares occupant tout le son, mis à part de l’orgue en visite régulière ainsi qu’un rare piano, joués de façon rudimentaire. C’est l’album-hommage d’une musicienne talentueuse en solitaire ; imaginez le décalage avec tous les projets collectifs sortis en France depuis quelques années !

Comme pour une répétition, elle prononce le "one, two... one, two, three..." en décompte pour le lancement de "Waiting on the World to Change". Guitare acoustique rythmique à gauche, électrique distordue et soliste à droite, on reconnait bien les éléments de production de The Project mais en plus folk. ELL chante superbement, au micro comme à la six-cordes, son solo est resplendissant. On retrouve les mêmes qualités sur "In Repair", gospel lent, morceau-fleuve de six minutes ouvert par l’orgue à l’origine, ici moins solennel et plus tardif.

Sans détailler tout, même avec un effet plus propre, je préfère à la voix de MAYER celle de Lindsay, élève modèle comme elle l’a été dans son enfance, tout en restant habitée, avec feeling et finesse. Concernant son jeu de guitare, c’est pareil : il suffit d’écouter le solo court mais fort joli du blues "Gravity", avec une nouvelle version plus "violonesque" qui retravaille à merveille l’originale. Et même si on peut remercier MAYER d’avoir laissé de côté le sempiternel "Little Wing" du dieu HENDRIX pour choisir "Bold as Love" à la place, même s’il brille naturellement au-dessus d’un trio blues électrique en 2009, ici on bénéficie du caractère intime, de la proximité avec ELL, moment classieux.

Les claviers légèrement kitschs de "I Don’t Trust Myself (With Loving You)" sont remplacés par des sons nébuleux. Le blues sexy de "Vultures" se place dans le bas du panier, comme à l’origine, tandis que "The Heart Life" et son picking folk reste le meilleur titre là encore, mis à part que Lindsay ELL n’a pas le souci de plaire aux filles !

Au chant, elle se montre particulièrement délicieuse sur "Gravity", sur "Stop This Train" et "Slow Dancing in a Burning Room" avec en plus ses propres chœurs (et un banjo inédit pour la première), ballade blues offre un tremplin d’envol pour la Strat. Quant à la chanson de rupture "I’m Gonna Find Another You", dépouillée elle reste superbe mais nous fait espérer qu’un jour, on l’entende soutenue par de vrais cuivres.

Par rapport au natif du Connecticut, cette revisite sonne aussi clairement moins automne-hiver et urbaine, plutôt grange au milieu des grands espaces américains. Une qualité même si l’écoute n’est pas recommandée à tout le monde, car la prestation de Lindsay ELL ici, tout comme Alone en 2009, se savoure dans le plus grand calme, patiemment. Le talent n’est pas toujours là où on l’attend.

Note réelle : 3,5

A lire aussi en BLUES par MARCO STIVELL :


Mark KNOPFLER
Golden Heart (1996)
Premier album solo de Mark

(+ 1 kro-express)



TAJ MAHAL
Giant Step / De Ole Folks At Home (1969)
Blues-folk, moitié en groupe, moitié solo


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Waiting On The World To Change
2. I Don't Trust Myself (with Loving You)
3. Belief
4. Gravity
5. The Heart Life
6. Vultures
7. Stop This Train
8. Slow Dancing In A Burning Room
9. Bold As Love
10. Dreaming With A Broken Heart
11. In Repair
12. I'm Gonna Find Another You



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod