Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Michael Jackson , Jackie Jackson , La Toya Jackson
- Style + Membre : Jackson 5

Jermaine JACKSON - Jermaine (1972)
Par ERWIN le 24 Octobre 2020          Consultée 246 fois

Imaginez un peu la situation : Jermaine est le troisième Jackson, il manie fort bien sa basse et chante avec une belle voix claire, un grand et joli garçon très bien armé pour devenir une superstar de la musique... Jusqu'à ce que son petit frère Michael attire à lui toute la lumière au sein des JACKSON 5. Ce n'est pas la situation la plus facile à gérer lorsque vous êtes adolescent. Mais le jeune homme croit en lui, en son talent, et avec l'appui de son futur beau-père Berry Gordy, patron de la motown, sa carrière va aussi crever le plafond, il va tout faire pour cela. C'est ainsi que son premier album solo sort quelques mois après celui de Michael et le sixième des Brothers, à la mi 72.

Deux singles sont extraits de l'opus pour porter la bonne parole de l'artiste dans les charts. "That's How Love Goes" ne fait guère de bruit et monte à une modeste 46ème place du billboard. Normal, il s'agit d'un petit titre poppy sans envergure, il s'écoute mais sans plus. Le mid doo wop "Daddy's Home", reprise de SHEP and The LIMELITES intègre en revanche le top 10, un résultat encourageant pour ce petit morceau sirupeux où Jermaine fait étalage d'un joli filet de voix. Rien de transcendant toutefois, mais ce succès permet au bassiste de briller individuellement. Les deux titres sont d'ailleurs joués par les frères lors des shows télévisés, comme ceux de Michael.

Il y a ici pas mal de pop : "I'm In A different World" sonne autobiographique, "I Let Love Pass Me By" au rythme plus catchy mais tout ceci n'est pas phénoménal. Seule la version par GARFUNKEL de "I Only Have Eyes For You" survit. Les arrangements sont très datés, mais la voix de Jermaine passe très bien. Je trouve "If You Were My Woman" la plus réussie du lot. La plupart des compos viennent d'ailleurs de la maison mère : le classique des FOUR TOPS "Homeward Bound" voit une lap steel guitar embrayer, ce qui lui donne une identité à cheval entre pop et country. Enfin, vaguement. "Take Me In Your Arms" ne verra le succès qu'avec la version des DOOBIE BROS, là on se contente d'un instant de variété un brin funky. La Corporation signe l'esprit disco de "Live It Up". La reprise de Marvin GAYE "Ain't That Peculiar" n'est pas vilaine. Jermaine lui rend un hommage convaincant.

Bref, un premier essai de Jermaine moins convaincant que celui de son jeune frangin, qui eut la chance de scorer un gros hit avec "Rockin Robin", et qui a les faveurs d'un public tout entier acquis à sa cause. On aime bien Jermaine aussi, pas de doutes, c'est presque "obligé" de le trouver sympa, mais en établissant une frontière évidente au niveau du talent, ce n'est juste pas le même niveau. J'imagine que pour le bassiste des JACKSON 5, cette situation ne fut jamais facile à vivre : être talentueux mais disparaître en permanence derrière le petit frère, voilà qui n'est souhaitable pour quiconque. En définitive, pas un seul des titres présents n'est à retenir. Tout ceci oscille entre le médiocre et le banal. Je reste sur un 1.5 faible.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Billy JOEL
Turnstiles (1976)
New York, New York




The BEATLES
Beatles For Sale (1964)
Fatigués mais heureux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. That's How Love Goes
2. I'm In A Different World
3. Homeward Bound
4. Take Me In Your Arms
5. I Only Have Eyes For You
6. I Let Love Pass Me By
7. Live It Up
8. If You Were My Woman
9. Ain't That Peculiar
10. Daddy's Home



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod