Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Naked City
- Style + Membre : John Zorn
 

 Masada World (91)

MASADA - Dalet (1995)
Par LE BARON le 27 Décembre 2020          Consultée 188 fois

"Y’a une douille*", diraient mes enfants, et ils n’auraient pas tout à fait tort. Ce Dalet – 4, en hébreu – se présente comme n’importe quel album de MASADA : un numéro en guise de titre, une pochette semblant compléter les précédentes, bref tout ce qu’il faut pour vous faire accroire que ce disque est comme les autres.

Seulement voilà, ce n’est pas un album, à peine un EP : 18 minutes tout compris. Composé de trois titres seulement – tous issus de la séance d’enregistrement séminale du 20 février 1994** -, ce disque de 1995 est à la base un bonus, un cadeau offert aux auditeurs ayant acheté les trois premiers Masada. C’est John ZORN lui-même, après en avoir récupéré les droits, qui décide de le rééditer tel quel en 1997, sacrifiant quelque peu ses auditeurs à son goût maniaque de l’exhaustivité qui le pousse à publier TOUTE son œuvre dans les conditions d’origine. Au risque de passer pour un affreux opportuniste ? Oui mais non, la diffusion de sa musique étant trop confidentielle pour cela, surtout à l’époque. On ne monte pas une escroquerie avec les trois pékins susceptibles d’acheter un tel disque.

Il n’empêche que l’album est tellement court qu’il en paraît inachevé, même s’il est représentatif de ce qu’est MASADA, les trois morceaux formant un tricot à la fois solide et élastique de Klezmer et de Free-Jazz nous embarquant une fois encore grâce à l’art consommé du groupe de faire monter la tension comme une mayonnaise.

Dalet n’est pas mauvais, loin s’en faut, mais sa durée oblige à ne le réserver qu’aux fans qui, bien que restant sur leur faim, se consoleront par le simple fait d’ajouter un disque supplémentaire à leur collection déjà considérable. "Y’a une douille", certes, mais au vu de l’immensité de la discographie zornienne, c’en est une toute petite.


*C’est-à-dire une arnaque, un truc pas net.
**La BO de "Thieves Quartet" n’était qu’un galop d’essai. C’est bien en 1994 que le quartet prend son envol, en enregistrant Alef, Beit et du coup Dalet le même jour.

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


MASADA
Gimel (1994)
Formule magique




Frank ZAPPA
Make A Jazz Noise Here (1991)
Music is the best !


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- John Zorn (saxophone)
- Dave Douglas (trompette)
- Greg Cohen (basse)
- Joey Baron (batterie)


- dalet
1. Midbar
2. Mahlah
3. Zenan



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod