Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK / RAP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Sleaford Mods Facebook (498)

SLEAFORD MODS - Spare Ribs (2021)
Par STREETCLEANER le 13 Avril 2021          Consultée 943 fois

SLEAFORD MODS est désormais un groupe bien installé dans son créneau musical si particulier, il est devenu quasiment un style à lui seul. Ceux qui y étaient hermétiques le resteront. Ceux qui ont accroché à tout ce qui a été fait avant … eh bien ceux-ci retrouveront nos deux compères, toujours révoltés ou désespérés, toujours aussi engagés, et ce dernier Spare Ribs les comblera à coup sûr. En même temps, il est indiscutable que nos Anglais ne nous surprennent plus, que ce soit musicalement ou dans les textes.

Quoique ... il serait injuste de ne pas noter les participations féminines de la punkette Amy TAYLOR (Amyl and the Sniffers) sur "Nudge It" ou de Billy NOMATES sur "Mork N Mindy" ; cette dernière ne fera pas mentir la réputation de groupe de prolos de SLEAFORD MODS, il suffit de voir le clip du titre phare de cet album "Mork N Mindy", NOMATES a une vraie gueule de bad girl de la classe populaire anglaise, et je dis ça sans aucune méchanceté.

Au rayon de la révolte, qui jouxte celui de la colère, on retrouve les habituelles têtes de turcs de nos Anglais, le premier ministre Boris Johnson, les Tories et leur politique du Brexit ("The New Brick", "Out There"). Faites-en un package, bien emballé, tout ça va ensemble. D'emblée la vision est donnée lorsque Williamson fait référence au film Point Break mais ici la plage est désormais pourrie et plus personne n'y surfe, vision d'une Angleterre terne et désormais sans fun. Souvenez-vous des RAMONES et à quel point pour eux la plage et le surf pouvaient être fun...

On trouvera également, et toute ceci est encore lié, les thèmes de la pandémie de la Covid-19 qui parsèment cet album : ainsi "Shortcummings" vise directement Dominic Cummings, puissant 1er conseiller de Johnson - qui avait omis de respecter les règles du confinement (1). Règles édictées par le gouvernement auxquelles Williamson fait allusion "just queues for the clinic and 6 ft conversation" dans le lourd et enfumé "Out There" où "6 ft" représente la distanciation physique réglementaire (près de 2 mètres) alors imposée. Et titre dans lequel Williamson appelle le Brexit à se faire baiser par une bite de cheval jusqu'à ce qu'il éclate … quelle rage, constat d'une réelle impuissance. Pandémie oblige, il y a évidemment les spectres de l'enfermement et du vide qui règnent dans cet album "Top Room". Les routes sont silencieuses, la bouffe est commandée à distance, il y a des queues devant les cliniques ... tout en faisant un lien ceci contraste avec le dernier titre "Fish Cakes", exprimant une certain nostalgie des jeunes années passées pendant lesquelles "at least we lived" est répété, "au moins on vivait, au moins on vivait".

J'avais souligné lors des deux précédentes chroniques le penchant de plus en plus incliné du groupe pour la mélodie dont "Mork N Mindy" et "Fish Cakes" ne sont que les exemples les plus flagrants. Et ce Spare Ribs ne fait que confirmer cette tendance. Voilà, il faut se faire une raison. Mais d'un autre côté il faut avouer que le groupe a largement gagné sur le plan des trouvailles et de la richesse sonores. Tout ceci est toujours ouvragé dans le minimalisme, dans le détail, mais ça fonctionne bien puisqu'on le remarque, c'est nettement perceptible. Les touches organiques y sont encore présentes, outre "Shortcummings" on remarquera les boucles de basse sur l'efficace "Glimpses" ou la guitare en fond sur le punky "Thick Ear".

Les boucles hypnotiques de "Mork N Mindy" vous happent avec facilité, celles funky de "Spare Ribs", qui finissent noyées dans un mince filet de synthés, groovent particulièrement bien, "All Day Ticket" renoue avec des légers wobbles infusés dans le dubstep, tandis que les wobbles de "I Don't Rate You" sont nettement prononcés, un titre excellemment travaillé dans sa lourdeur et ses contrastes sonores. Quant au dernier "Fish Cakes" il a des petits arrangements amusants de la new wave robotique et minimaliste du début des années 80.

Spare Ribs est donc un album dans la continuité des deux précédents. Il ne révolutionne pas l'univers de nos deux Anglais mais il le poursuit et apporte sa pierre à leur édifice si original, ceci sans nous décevoir. Qu'on se le dise, ces gars ont du talent.


(1) Cela fit scandale puisqu'il avait participé à l'édiction des règles de confinement, règles violées par lui à plusieurs reprises sans nécessité alors qu'il appelait à leur stricte observation. Mais les SLEAFORD MODS avaient Cummings dans le collimateur avant même cet incident.

A lire aussi en PUNK-ROCK par STREETCLEANER :


KILLING JOKE
Pylon (2015)
FED & ECB heavy tribal dance music




SLEAFORD MODS
Divide And Exit (2014)
Fuck off!


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Jason Williamson (chant, textes)
- Andrew Fearn (musique)
- Amy Taylor (chant sur nudge it)
- Billy Nomates (chant sur mork n mindy)
- Dr Lisa Mckenzie (chant sur top room)


1. The New Brick
2. Shortcummings
3. Nudge It
4. Elocution
5. Out There
6. Glimpses
7. Top Room
8. Mork N Mindy
9. Spare Ribs
10. All Day Ticket
11. Thick Ear
12. I Don't Rate You
13. Fishcakes



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod