Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Marillion

FISH - Sunsets On Empire (1997)
Par LUDO le 28 Janvier 2005          Consultée 6231 fois

1997, voilà quasiment 10 ans que le chanteur Derek DICK s'est exilé volontairement de l'aventure MARILLION pour tenter une expédition en solitaire. Malheureusement, FISH ne voyait peut-être pas l'expérience se dérouler de la sorte : entre des albums, plutôt bons, mais froidement accueillis par les fans et des problèmes juridiques avec EMI, ce n'est pas brillant. Même s'il ne s'est jamais découragé, une rencontre va le faire renaître ; on lui présente Steven WILSON, génial multi-instrumentiste et producteur, leader (entre autres) du monstre PORCUPINE TREE.

De leur collaboration va naître cet album, véritable tournant dans la carrière du poisson. Et il n'y a pas de photo finish à réaliser, outre une participation sur quasiment tous les titres de l'album et une production énorme, Steven WILSON va co-écrire 6 titres sur 10 parmi lesquels au moins 3 sont désormais des classiques du répertoire de FISH. A commencer par l'énorme "The perception of Johnny Punter" qui ouvre l'album, aux paroles fortement inspirées par le séjour de FISH en Bosnie, qui remet d'entrée les pendules à l'heure avec un riff de guitare monstrueux, un chant tantôt agressif tantôt mélodique et le solo de guitare si atypique de Steven. Viennent s'ajouter à ce morceau les tubesques "Goldfish and Clowns" et "Brother 52" et son groove entraînant, groove que l'on ressentait légèrement sur les précédents albums et qui éclate enfin...

L'album est d'une diversité impressionnante : La chanson-titre "Sunsets on Empire" renfonce le clou de manière lumineuse avec ses harmonies vocales féminines. "Jungle ride" et ses sonorités très orientales, "What colour is God?" que l'on croirait tout droit sorti de l'album "Signify" de PORCUPINE TREE. Ambiances plus intimistes avec "Say it with flowers" et "Tara", sublime chanson dédiée à sa fille, que tout père rêverait de chanter, le tout sur fond de piano et de cordes. En somme 10 excellentes compositions, superbement appuyé par la voie particulière de FISH, qui, même si elle n'est plus aussi théâtrale qu'avant, reste tout autant nuancée.

Vous l'aurez compris, cet album est remarquable en tout point. Là où les précédents décevaient quelque peu du fait de la qualité des compositions, qui atteignaient rarement celles de MARILLION, cet opus révèle FISH sous un autre jour. Résolument moderne, il a permis au chanteur écossais de réellement s'exprimer et de trouver sa voie, bien suivie sur les très bons albums qui vont paraître après.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par LUDO :


PINK FLOYD
The Wall (1979)
Un momument du rock

(+ 3 kros-express)



The MARS VOLTA
Frances The Mute (2005)
2ème album, encore plus inventif


Marquez et partagez





 
   LUDO

 
  N/A



- Fish (chant)
- Steven Wilson (guitares, synthé, samples)
- Robin Boult (guitares)
- Frank Usher (guitares)
- Foss Patterson (piano, synthé, orgue hammond)
- Dave Stewart (batterie)
- Ewen Vernal (basse)
- Dave Haswell (percussions)
- Chris Gaugh (violoncelle)
- Brian Hale (violon)
- Martyn Bennett (violon)
- Lorna Bannon (chant)
- Katherine Garrett (chant)


1. The Perception Of Johnny Punter
2. Goldfish & Clowns
3. Change Of Heart
4. What Colour Is God?
5. Tara
6. Jungle Ride
7. Worm In A Bottle
8. Brother 52
9. Sunsets On Empire
10. Say It With Flowers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod