Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : The Mahones , Dropkick Murphys, Flogging Molly, Celkilt
- Membre : Too Kah
 

 Myspace (740)
 Site Officiel (993)

BOOZE BROTHERS - Leaving... (tara's Folk) (2021)
Par GEGERS le 11 Juin 2021          Consultée 641 fois

« Aimons-nous et quand nous pouvons
Nous unir pour boire à la ronde,
Que le canon se taise ou gronde,
Buvons, buvons, buvons !
À l'indépendance du monde ! »

Dans une société qui porte la sacro-sainte croissance aux nues, qui fait l’éloge du projet, du changement, qui glorifie l’entreprenariat et qui considère les individus comme des ressources, certaines choses ne changent pas : le mépris des faibles, des invisibles, des éclopés, et le désintéressement complet de tous ceux qui incitent à la réflexion et ne se font pas le porte-voix de cette croissance indécente. Les artistes, ainsi, ont été sacrifiés sur l’autel du sanitaire, interdits de concerts, là ou dans le même temps les masses s’agglutinent sur les quais du métro et sur les terrasses fraîchement redécouvertes. Le spectacle vivant ? Regardez plutôt Nikos le samedi soir !

Pour des artistes comme les BOOZE BROTHERS, dont les membres historiques parviennent tout juste à vivre de leur art, les dix-huit mois de fermeture ont été tout autant catastrophiques que pour un restaurateur ou n’importe quelle autre profession à laquelle on a demandé de baisser le rideau. Pour autant, la création n’a jamais cessé, et c’est avec leur formation acoustique TARA’S FOLK que nous reviennent Bert Yates et sa compagne Laure Nuzzi, accompagnés par l’accordéoniste des BOOZE, Remi Geffroy, ainsi que pour l’occasion d’un violoniste. Actif épisodiquement, lorsque le besoin de changer d’air se fait sentir, TARA’S FOLK nous présente ainsi un troisième EP, Leaving, qui vient illuminer cette fin de printemps et donner se faire porteur d’espoir et de bonheur mêlés.

Cinq titres pour 17 minutes de musique. C’est peu, mais déjà bien ! Le plaisir de retrouver la formation est intacte, décuplée par la surprise de découvrir, en guise d’introduction, une interprétation toute personnelle du « Chant des ouvriers ». Alors que les BOOZE avaient, il y a quelques années, donné la parole aux poilus, forcés de se battre pour le bon plaisir de « ceux qu'ont le pognon » (« La Chanson de Craonne »), voici que TARA’S FOLK s’attaque à ce texte écrit par le chansonnier Pierre Dupont peu avant la Révolution de 1948. La formation s’affranchit ici de toutes les précédentes interprétations enregistrées pour proposer une mise en musique inédite, un folk celtique à la fois engagé et entraînant, qui témoigne d’une alchimie parfaite entre les différents intervenants. Le mariage entre le violon et l’accordéon, chant, bodhran et guitare s’entremêlent pour un résultat à la fois solennel et dansant. On danse pour évacuer la tristesse, qui se transforme en rage sur la fin du morceau. Si la voix de Bert est une caresse, ses envolées sont une claque. Un moment d’intense bonheur que la découverte de l’habillage celtique de ce texte qui n’a pas vieilli et reste profondément actuel. En invoquant le passé, la formation décrit le présent dans toute son inhumanité. Un titre saisissant.

Sur le reste de l’EP, la formation renoue avec les textes en langue anglaise. « Why ? », nouvelle composition, bénéficie d’un refrain imparable et met en valeur l’accordéon sautillant et virtuose de Remi Geffroy. Entre temps calmes et envolées énergiques, la « formule » éprouvée de TARA’S FOLK tourne ici à plein régime, et la partie instrumental finale, comme une apothéose, promet d’ores et déjà des concerts explosifs. « Happy », premier titre issu du répertoire des BOOZE, se voit ici légèrement retravaillée par rapport à la version présente sur l’album The Lemming Expérience. Plus d’arrangements, notamment quelques instruments à corde frottés, viennent apporter une épaisseur et quelques nuances supplémentaires. L’ambiance reste similaire, mais il y a là un petit « plus » qui donne au titre une saveur nouvelle. Et puis, l’interprétation acoustique permet d’apprécier d’autant plus la puissance et la beauté toujours intactes de la voix de Bert, tour à tour tendre et mordant.

Titre emblématique des BOOZE, « Stop Me », titre présent sur le premier album de la formation, se voit ici passé à la moulinette TARA’S FOLK, pour un résultat somme tout identique à la version originale, même si l’écoute de ce morceau reste un plaisir (quel refrain !). Enfin, « I’m Sick », titre issu du projet punk TOO KAH (auteur d’un album en 2013) vient clôturer avec brio cet EP. Cette légère touche punk acoustique sur les refrains, mêlée aux arrangements purement folk sur les couplets, se fait porteuse de mélodies bariolées teintées d’une légère touche d’espièglerie. Une réussite.

Tous les artistes ne sont peut-être pas essentiels. Bert et ses camarades, que ce soit avec les BOOZE ou TARA’S FOLK, sont pour leur part carrément vitaux. Porteurs d’un style finalement peu représenté en France avec autant de variété (la plupart des groupes celtisants étant soit punk, soit traditionnels, mais rarement les deux), les musiciens nous proposent ici un EP modeste, qui ne se la pète pas, mais qui se révèle rudement efficace comme palliatif en attendant de pouvoir célébrer avec tout ce joli monde dans quelque pub ou festival. Et tant pis pour la croissance.

A lire aussi en ROCK/FOLK CELTIQUE par GEGERS :


HAPPY OL' MCWEASEL
Break Them Bones (2019)
Les rois slovènes du rock celtique




FLEADH
The Cleggan Bay Disaster (2013)
Tradition et nouveauté


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bertrand Yates (chant, guitare)
- Laure Nuzzi (bodhran)
- Remi Geffroy (accordéon)


1. Le Chant Des Ouvriers
2. Why ?
3. Happy
4. Stop Me
5. I'm Sick



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod