Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2006 Secret Society
 

1983 Europe
1984 Wings Of Tomorrow
1986 The Final Countdown
1988 Out Of This World
1991 Prisoners In Paradise
1992 Best Of 82-92
1998 Super Hits
2004 Start From The Dark
  Rock The Night
2006 Secret Society
2009 Last Look At Eden
  Almost Unplugged
2011 Live Look At Eden
2012 Bag Of Bones
2015 War Of Kings
2017 Walk The Earth

EUROPE - Secret Society (2006)
Par NESTOR le 28 Mai 2022          Consultée 589 fois

Résumer EUROPE au groupe de minets peroxydés ayant pondu l’hymne de Hard FM "The Final Countdown" est à mon avis une grave erreur et un raccourci malheureux. Depuis leur retour en 2004 avec le très correct Start From The Dark, après quinze années d’absence, le groupe donne dans un Hard-Rock qui plonge avec bonheur ses racines aussi bien au sein de LED ZEPPELIN que de FREE ou de THIN LIZZY. Avec Secret Society paru deux années plus tard, les Suédois frappent un très grand coup. Et pour cause, ils sortent alors un opus qui fait indéniablement partie de mon top dix de tous les temps, tous genres confondus.

Le pourquoi de ce coup de cœur est à chercher dans le style adopté par le groupe. Terminé les ritournelles Hard FM avec claviers mis en avant, mélodies hyper accrocheuses et chœurs très présents, une formule dans laquelle EUROPE était pourtant très doué. Désormais, le groupe se veut plus Heavy et plus Rock, aidé par un John NORUM très inspiré et présent à la guitare, qui semble tirer ses collègues dans cette direction. Cette 'montée en puissance' du groupe voit sa pleine illustration dans la triplette qui ouvre le bal : "Secret Society", "Always The Pretender" et "Love Is Not The Enemy". C’est rapide, emporté et malgré tout très mélodieux. Les guitares sont omniprésentes, John NORUM abattant un travail colossal, aussi bien en rythmique que lors des soli (celui de de l’excellent "Always The Pretender" est une belle réussite).

La section rythmique très carrée participe pleinement à accentuer l’efficacité des morceaux comme lors du final du furieux "Love Is Not The Enemy" aux chœurs si feutrés que l’on peut parfois les confondre avec des parties de clavier. Le seul point à la rigueur un peu déstabilisant concerne le chant parfois légèrement modifié par l’ajout de sonorités électroniques. C’est étonnant dans un premier temps et on se demande quel en est l’objectif recherché, mais on s’y fait très vite et cela ne perturbe pas le plaisir d’écoute. Le plus temporisé et lourd "Wish I Could Believe" est d’ailleurs l’occasion pour Joey TEMPEST de nous gratifier d’une voix tout en émotion.

"Let The Children Play" au riff lourd et sombre se voit transcendé par un refrain bien plus lumineux et aérien, le tout agrémenté de sonorités de guitares étranges oscillant entre ambiances arabisantes et saturation, ainsi que d’une chorale d’enfants qui embellit et booste de belle manière ce très bon titre. Et les morceaux défilent avec toujours cette qualité constante qui voit le groupe confirmer sa très grande forme : les riffs sont hyper puissants, les musiciens évoluent harmonieusement, les mélodies sont efficaces sans être trop évidentes : on tient là un fantastique album de Rock puissant et inspiré.

Autre point d’orgue, le furieux et fantastique "The Getaway Plan" résume à lui seul l’état de grâce dans lequel EUROPE se trouve alors : c’est une orgie de guitares, de batterie et de puissance.
A l'inverse, le sobre et émouvant "A Mothers Son", seule piste vraiment calme de l’album, voit sa première partie reposer essentiellement sur le trio claviers/guitare acoustique/chant, avant de prendre plus d’épaisseur. Une fois de plus, EUROPE y fait preuve de sa classe et de son savoir-faire. "Brave And Beautiful Soul" est peut-être le ventre mou de l’album : bien qu’agréable, il ne possède pas la même force ni la même efficacité que les autres compositions de Secret Society.
Mais cela n’atténue en rien la portée de cet excellent album de Rock Heavy et puissant.

Production parfaite, compositions inspirées, groupe soudé, parfait équilibre entre puissance et mélodie, changements de rythmes avisés, présence de morceaux incontournables ("The Getaway Plan", "A Mothers Son", "Always The Pretender", "Love Is Not The Enemy"…), Secret Society est l’album aussi inattendu que réussi d’un groupe ayant connu plusieurs vies, qui confirme alors son retour avec une passion communicative.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


Gary MOORE
Wild Frontier (1987)
Un des sommets de Gary Moore




DAN REED NETWORK
Fight Another Day (2016)
Un come back aussi inattendu que réussi


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Ian Haugland (batterie)
- Joey Tempest (chant)
- John Leven (basse)
- John Norum (guitare)
- Mic Michaeli (claviers)


1. Secret Society
2. Always The Pretenders
3. Love Is Not The Enemy
4. Wish I Could Believe
5. Let The Children Play
6. Human After All
7. The Getaway Plan
8. A Mothers Son
9. Forever Traveling
10. Brave And Beautiful Soul
11. Devil Sings The Blues



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod