Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY-METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1990 Tattooed Millionaire
1994 Balls To Picasso
1995 Alive In Studio A
1996 Skunkworks
1997 Accident Of Birth
1998 The Chemical Wedding
1999 Scream For Me Brazil
2001 The Best Of Bruce Dickin...
2005 Tyranny Of Souls
2006 Anthology
 

- Membre : Iron Maiden

Bruce DICKINSON - Tyranny Of Souls (2005)
Par ELK le 26 Février 2023          Consultée 738 fois

En 2005, soit six ans après son retour chez IRON MAIDEN, Bruce Dickinson retrouve Roy Z, guitariste et producteur de talent, pour donner une suite au très réussi The Chemical Wedding paru également six ans plus tôt. Longtemps, on a pensé que Tyranny of Souls, ce sixième album studio sous son nom, serait le point final de l’œuvre en solo de Bruce, mais il semble bien que ce diable d’homme soit sur le point d’en terminer un septième, toujours avec son complice de Los Angeles.

Pour donner naissance à ce chapitre, de nouveaux musiciens prennent part au projet, mais pas Adrian Smith : toutes les guitares sont cette fois l’œuvre de Roy qui s’en sort au demeurant plus que bien en doublant les pistes nécessitant des mélodies harmonisées. Le résultat est globalement dans la lignée de ce que proposait l’opus précédent : une œuvre relativement noire, avec de grosses guitares bien graves et une inspiration de la plupart des titres à la frontière de BLACK SABBATH et d'IRON MAIDEN (certains ont même évoqué FEAR FACTORY) ; l’opus réserve néanmoins quelques belles surprises. La pochette de l’album est une nouvelle fois peu vendeuse, avec cette reproduction des enfers peints par Hans Memling, artiste allemand de la renaissance.
En s’intéressant au contenu du disque, on relève de nouveau l’éclectisme des thèmes d’inspiration de Bruce, les religions, les enfers, mais aussi la S-F et même son expérience personnelle de pilote dans la superbe ballade "Navigate the Seas of the Sun". Idéalement placé en quatrième position de l’album, ce titre offre à notre chanteur émérite une nouvelle occasion de démontrer sa parfaite maîtrise de l’art vocal; on y trouve également un chouette solo de guitare sèche d’inspiration flamenco de Roy.
Au-delà de ce grand moment, on a droit à une autre (belle) surprise avec "River of No Return", un titre très FM dont le début évoque SURVIVOR et dont le superbe refrain et le solo de veine 'Blackmorienne' sont du meilleur effet. Autre titre un peu inhabituel, "Devil On a Hog", qui penche clairement vers le hard-rock, aurait pu figurer dans Tatood Millionaire. Il envoie un refrain léger mais étonnamment addictif.
"Power of the Sun" démarre et finit avec un clin d’œil humoristique à l’auto-tune avant un gros riff et des couplets enlevés qui nous conduisent vers un joli refrain d’inspiration très MAIDEN et un super solo de Roy se finissant par des guitares harmonisées à la 'qui-vous-savez'. Le premier titre "Abduction", passée "Mars within" l’intro intrigante du disque, sort un peu du même moule avec un développement et un superbe refrain suivi d’un énorme solo de 'Shreddeur' de Roy Z.
"Soul intruder", passée son intro bien speed, manque un peu d’originalité mais reste un très bon titre, alors que "Kill Devil Hill" est une pièce très réussie à la belle intro bien intrigante, à l'excellent riff doublé par le chant haut perché de Bruce et au refrain épique. La fin du titre est superbe, plus intime avec des notes de piano qui viennent joliment clôturer cette aventure aérienne.
Il nous reste à évoquer les deux derniers titres, les plus en phase avec la pochette de l’album. "Believil" installe une ambiance maléfique et étrange. Bruce y retrouve sa veine de conteur dans une pièce très heavy et d’inspiration fortement 'Sabbath'. J’aime beaucoup le passage central avec ses gros riffs et ses chœurs. Le disque s’achève avec "Tyranny of Soul" dont l’atmosphère est proche du titre précédent : un couplet intrigant et épique, avant un refrain plus fédérateur et des parties instrumentales de grande classe. Ce titre est celui qui illustre le mieux la ligne dominante d’un album finalement plutôt varié et qui dispose néanmoins d’une belle unité.

Bruce nous offre donc une nouvelle œuvre de grande classe qui illustre bien les différentes facettes de son talent et lui permet d’évoluer vers des styles pas fondamentalement différents de ce qu’il fait avec IRON MAIDEN ; pas assez éloignés pour dérouter ses fans comme au début de sa carrière solo, mais suffisamment décalés pour que le résultat soit personnel et intéressant.
Et maintenant, nous attendons la suite avec le plus grand intérêt.

A lire aussi en METAL par ELK :


AVENGED SEVENFOLD
Life Is But A Dream (2023)
Coup de génie ou coup d’esbrouffe ?




HAKEN
Visions (2011)
Dans l'oeil d'un nouveau géant


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Bruce Dickinson (chant)
- Roy Z (guitare)
- David Moreno (batterie)
- Maestro Mistheria (claviers)
- Ray 'geezer' Burke (basse)
- Juan Perez (basse)


1. Mars Within
2. Abduction
3. Soul Intruders
4. Kill Devil Hill
5. Navigate The Seas Of The Sun
6. River Of No Return
7. Power Of The Sun
8. Devil On A Hog
9. Believil
10. Tyranny Of Souls



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod