Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1997 1 Louise Attaque
2000 1 Comme On A Dit
2005 1 A Plus Tard Crocodile
2016 Anomalie
2022 Planète Terre

SINGLES

2011 Du Monde Tout Autour
2015 Anomalie

COMPILATIONS

2011 Du Monde Tout Autour

VHS/DVD/BLURAYS

2006 En Concert - Y'A T'Il Quelqu'U...
 

- Style : Déportivo
- Membre : Gaëtan Roussel , Tarmac, Lady Sir

LOUISE ATTAQUE - Planète Terre (2022)
Par GEGERS le 16 Novembre 2022          Consultée 554 fois

L’exploit relève de l’anecdote. Mais tout de même, en avril dernier, pour célébrer les 25 ans de son premier et intemporel album, LOUISE ATTAQUE donne, le même jour, six concerts gratuits dans la salle parisienne de l’Elysée Montmartre. Une certaine idée de l’urgence. Peut-être moins tout de même que celle vécue par METALLICA 19 ans plus tôt. Rappelez-vous, en 2003, le groupe américain s’était rendu dans trois salles parisiennes, La Boule Noire, le Bataclan et le Trabendo à l’occasion d’une journée-marathon dont le souvenir doit certainement être encore vivace chez les heureux détenteurs d’un billet commémorant ce moment d’histoire.

Pour LOUISE, ces retrouvailles, dans l’élan de ce 25ème anniversaire, sont l’occasion de relancer une nouvelle fois la machine. Organiser une tournée, bien sûr, mais aussi donner de ses nouvelles. C’est ainsi que Gaëtan Roussel, Arnaud Samuel et Robin Feix se rassemblent, au début de l’été, pour créer son cinquième album. Seule contrainte, accoucher en 25 jours de l’ensemble des morceaux. Clin d’œil, vous l’aurez saisi, au nombre d’années d’existence du groupe. Mixé par Tchad Blake (Arctic Monkeys, U2…), Planète Terre succède donc, 6 ans après, à l’intéressant Anomalie. Que l’on aime ou pas cet album de 2016, il faut bien reconnaître que, des travaux « récents » du groupe, c’est bien celui-ci qui se rapproche le plus de ses intentions et de ses ambiances originelles. Les répétitions, les boucles, la mise en œuvre d’une urgence frénétique, autant d’éléments qui auront permis à cet album de passer honorablement l’épreuve du temps. Pas sûr que l’on puisse en dire autant de ce nouvel album qui lui succède.

En effet, Planète Terre, plus rock dans l’esprit que dans l’exécution, nous montre un visage de LOUISE plutôt mollasson, engoncé dans de nombreuses ballades qui peinent à générer un intérêt plus que poli. Le trio n’est plus le même qu’en 1997, naturellement, mais tant de choses ont changé qu’il est même parfois difficile de reconnaître notre chère LOUISE, si ce n’était grâce au violon, malheureusement seulement décoratif désormais, d’Arnaud Samuel. Les références à l’univers de Gaëtan Roussel sont nombreuses, en revanche. Ce qui est normal, puisque l’artiste, compositeur, parolier, pose sa patte et son identité forte sur chaque note, chaque morceau. « Sortir de l’ordinaire » qui ouvre cet album, évoque en effet plus l’album de LADY SIR que celui de sa grande sœur. Sur « La Frousse », qui n’aurait pas dépareillé sur l’album A Plus Tard Crocodile (2005), le chanteur chuchote presque, loin de l’exubérance débridée de ses débuts. En résulte une perte d’intensité, une absence de souffle de vie, une indifférence polie. Les preuves de vie se retrouvent à l’occasion de quelques fulgurances, à l’image du magistral « Mon cher, aujourd’hui ma chère », qui évoque à grands renforts de cuivres pertinents la transidentité. Autre bon moment « Nous on veut vivre nous » offre quelques références bienvenues au morceau « Anomalie » et séduit sans forcer, sans enjeu fort non plus. Quelques mélodies intéressantes agrémentent l’album, à l’image de celle de « Nous n’aurons peur de rien », qui séduit malgré ou grâce à quelques bidouillages électro, « Pas se voir », ou encore « Lumière du soir », qui constitue sans doute la mise en musique la plus ambitieuse de cet album.

Pour ces quelques bons moments, plus nombreuses sont les déceptions, à l’image de la pop-folk dénuée d’intérêt de « Réglages d’origine », dont les lignes de violon doublées donnent l’impression d’avoir la tête dans une machine à laver en cours d’essorage. Les vaines tentatives de raccrocher cet album au LOUISE ATTAQUE des débuts (les chœurs du morceau précité, le refrain de « Dézipper ») semblent presque incongrues dans cet ensemble à l’écoute duquel il est difficile de se sentir investi.

LOUISE a 25 ans. Elle n’est plus la poétesse marginale de sa jeunesse, et a mis tellement d’eau dans son vin qu’elle semble dissoute dans une solution sans grande saveur ni enjeu. Ce qui faisait le sel de la musique du trio n’est plus ici qu’une ombre posée en référence d’un passer que l’on ne demandait pas au groupe de revivre mais bien de transcender pour en faire un savoureux présent. Las, il n’en est rien, et sans nous décevoir autant que l’album décousu de 2005, Planète Terre nous montre le visage d’une LOUISE ATTAQUE trop endormie pour nous entraîner avec elle dans son monde. Bien dommage.

2,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Francis CABREL
D'une Ombre à L'autre (1991)
L'homo moustachus en goguette




Maxime LE FORESTIER
Olympia 2014 (2014)
Plutôt guitare ?


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Gaëtan Roussel (chant, guitare, piano, percussions)
- Arnaud Samuel (violon, piano, mandoline)
- Robin Feix (basse)
- Gaspard Murphy (guitare, claviers)
- Baptiste Brondy (batterie, percussions)
- Arthur Revé (piano, guitare)


1. Sortir De L’ordinaire
2. La Frousse
3. Réglages D’origine
4. De Soi-même
5. Nous, On Veut Vivre Nous
6. Nous N’aurons Peur De Rien
7. Dézipper
8. Pas Se Voir
9. Mon Cher, Aujourd’hui Ma Chère
10. Lumière Du Soir
11. Lumière Du Jour



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod