Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK POP AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Fleetwood Mac

Mick FLEETWOOD - Shakin The Cage (mick Fleetwood's Zoo) (1992)
Par MARCO STIVELL le 3 Décembre 2023          Consultée 354 fois

Sentant peut-être la baisse de popularité de FLEETWOOD MAC venir avec le début des années 90 (le pourtant excellent Behind the Mask n'égale certes pas les records des 80's), notre roi batteur Mick s'échappe de nouveau momentanément pendant un hiatus du groupe. Réunissant plusieurs musiciens, il fait revivre son groupe ZOO sous une autre forme que celle adoptée une décennie plus tôt : aucun musicien en commun mis à part lui-même, aucun invité du MAC ou d'ailleurs - enfin, presque.

À la place, d'abord, un chanteur-guitariste anglo-australien en la personne de Billy Thorpe, leader des AZTECS entre 1965 et 75, plutôt connus sur l'île-continent lointaine. Ensuite, le bassiste Tom Lilly (aujourd'hui proche de Beth HART), le claviériste Brett Tuggle (Rick SPRINGFIELD, David Lee ROTH, Joe SATRIANI, Andy Taylor de DURAN DURAN) et le guitariste gaucher Gregg Wright, sommité du Vieux Sud qui a tourné avec deux autres bluesmen comme lui et plus en vue, les bien nommés King, Albert et Freddie. Last but not least, une chanteuse, grande nouveauté pour Mick FLEETWOOD que l'on sait si habitué aux icônes Christine McVie et Stevie Nicks. Rebekka dite 'Bekka' Bramlett est la fille d'un duo-couple phare de l'Americana fin 60's-début 70's, DELANEY & BONNIE. À 20 ans, elle est choriste pour Belinda CARLISLE, fait ensuite quelques sessions pour Richie Sambora (BON JOVI) en 91, mais c'est FLEETWOOD qui la 'lance' vraiment.

L'alliance paraît iconoclaste, à l'image d'autres expériences passées (voire futures), solo ou non, et cela donne Shakin' the Cage, un des disques du début des Nineties qui aurait pu faire date mais qui a raté son coup. L'identité est plus marquée blues/blues-rock que chez le MAC, mais FLEETWOOD tient à garder un pied dans la pop voire l'AOR, histoire de ne pas s'éloigner trop vite des projecteurs. Entendre ces musiciens venus d'horizons différents (y compris géographiques) former une belle alliance sur des titres comme "Reach Out", 70's dans l'âme mais avec un son d'hymne de stade, ou les cyber-rock tendance ZZ TOP années 80 de "Shakin' the Cage" et "Breakin' Up", c'est assez rigolo et, contre toutes attentes, ça fonctionne. Les duos menés par les voix fortes de Bekka Bramlett et Billy Thorpe, séparément ou complétés simultanément, offre de sacrés moments de prouesse, et ne parlons pas de la flamboyance guitaristique par des licks héroïques, des solos sur fond de jams...

L'efficacité et le gros son de "Shakin' the Cage" et "Reach Out" encadrent des titres un peu plus modestes où les synthés sont souvent remplacés par l'orgue, comme "God Created Woman", blues-rock groovy mené par Thorpe tandis que "Night Life", plus proche du son du MAC, revient à Bramlett, fort sympathiques. La première partie de l'album reste assez unie, jusqu'à ce "Shakin' the Cage" explosif marqué par d'excellents choeurs chuchotés, suivi de "Voodoo" qui n'a rien à voir, par sa lenteur à ambiance, son blues tribal aux voix féminines déformées. Une sacrée brisure et vraiment passionnante, tout comme la bluette pop-world fin 80's "In Your Hands" en conclusion de disque, qu'un certain Peter GABRIEL n'aurait point reniée, avec en invité le percussionniste ghanéen Okyerema Asante (convié déjà sur le Behind the Mask du MAC), et, en choeur, papa et maman Bramlett, DELANEY & BONNIE donc.

La seconde partie se révèle franchement réussie avec encore "The Night and You", ballade road-movie, bleue, rose et ensoleillée, ainsi que "Takin' It Out to the People", pop-rock funky avec nappes aériennes, jeu de basse roulant et solo de Wright délicieusement traînant. On nous propose encore "How Does It Feel", fausse respiration acoustique aux guitares acoustiques-voix-tambourin et arpèges de début entraînants, dotée d'une superbe progression en shuffle totalement libéré sur les refrains. En somme un 'trucker' fin, épique et d'une aussi grande efficacité, où Kenny Gradney (de LITTLE FEAT mais aussi, avant, DELANEY & BONNIE, décidément) remplace Lilly à la basse.
Album simple, tâtonnant, Shakin' the Cage regorge de moments très sympa et de petites perles comme les dernières mentionnées, même si l'on sent un léger défaut de cohésion par rapport au MAC, dans le décalage entre les deux derniers titres par exemple.

Mick FLEETWOOD a beau faire, y compris alléger ses propres rythmiques – tout en étant bien là, naturellement – et pousser ses camarades, mettre de la coloration dans sa musique (bien aidé dans les compos par d'autres, papa DELANEY pour "God Created Woman", Billy Burnette pour "Shakin' the Cage" etc), il manque l'excellence de son groupe premier, y compris pour un album comme le futur Time (1995) marqué par les divergences, mieux que jamais. Le parallèle reste intéressant et, néanmoins, tout à l'honneur de ce second ZOO, avec de solides chanteurs et musiciens, une Bekka Bramlett diablement sexy, énergique et prometteuse, telle que visible à l'époque durant leurs quelques passages TV.

A lire aussi en BLUES-ROCK par MARCO STIVELL :


Mick FLEETWOOD
Blue Again (mick Fleetwood Blues Band) (2008)
Du neuf avec de l'ancien




FLEETWOOD MAC
Peter Green's Fleetwood Mac (1968)
Blues/blues-rock


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Mick Fleetwood (batterie, percussions)
- Tom Lilly (basse, choeurs)
- Gregg Wright (guitares, choeurs)
- Brett Tuggle (claviers, choeurs)
- Billy Thorpe (chant, guitares, percussions, programmations)
- Bekka Bramlett (chant, choeurs)
- Kenny Gradney (basse)
- Okyerema Assante (percussions)
- Delaney & Bonnie (choeurs)


1. Reach Out
2. God Created Woman
3. Night Life
4. Shakin' The Cage
5. Voodoo
6. How Does It Feel
7. The Night And You
8. Takin' It Out To The People
9. Breakin' Up
10. In Your Hands



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod