Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BLOC PARTY - Silent Alarm (2005)
Par KID66 le 24 Mai 2008          Consultée 2516 fois

BLOC PARTY est un groupe qui s’est fait connaître en 2004 par deux E.P qui eurent rapidement beaucoup de succès, décrits par les fans comme une extraordinaire révélation, comme le lancement d’un nouveau genre musical… C’est vrai que définir BLOC PARTY par un genre précis est difficile : « Post-Punk » ou « New Wave » ? Pour ma part je me contenterai de « Rock Alternatif », la solution de facilité. Ce groupe a, à son crédit, une originalité et une identité bien marquée, par une voix hors du commun et des sonorités nouvelles dans leur musique.
Les fans du groupes ont tous dans leur bibliothèque Silent Alarm, le premier album du groupe, considéré par beaucoup comme le meilleur de la discographie. C’est cet album que je vais à présent chroniquer.

Silent Alarm est commencé par « Like Eating Glass », un bon morceau, planant, agréable et reposant qui met d’emblée d’auditeur dans l’ambiance de l’album : des sonorités aériennes, une batterie qui ressort bien et une voix calme et douce. Malheureusement, si le morceau d’ouverture est de qualité, on ne peut pas en dire autant du reste de l’album, qui est, en grande majorité, plat et totalement dépourvu d’intérêt.

Oui, les deux singles à succès : le bien rythmé « Helicopter », et « Banquet » et son air sympa obtiennent la mention correct, mais le talent de composition de BLOC PARTY se révèle très vite beaucoup trop limité pour espérer nous séduire avec un album, d’une ambition démesurée, de 13 longs titres.

Des preuves ? Autant que vous le voulez. La piste 3, l’affreux « Positive Tension » souffre d’une intro ridicule et d’un couplet Rap, et espère être sauvé par un refrain à la limite de l’acceptable et un solo de guitare de dix secondes. La ballade « Blue Light » prononcée sur un ton plus grave, est complètement insipide. Le premier single (2004) de BLOC PARTY, « She’s Hearing Voices » n’améliore rien ; en effet les trente première secondes sont honteusement meublées par un air pauvre et des « hey, hey, hey » qui frisent le ridicule. Le reste n’est pas mieux, affreusement répétitif… Vous parlez d’un bon single ! Et, puisque BLOC PARTY semble se complaire dans la médiocrité, ils ont le culot vomir des morceaux pathétiques, comme l’affligeant « Price Of Gasoline » et son couplet repoussant, ou le single « So Here We Are », une autre ballade lourde et sans intérêt.

Certains morceaux corrects tentent tout de même de remonter un peu le niveau ; par exemple « This Modern Love », qui commence comme toutes les autres chansons, mais qui fait bonne impression par son refrain planant, ou encore le single (encore) « Pioneers ». On remarque d’ailleurs sur ces deux titres la présence de chœurs discrets, mais agréables, de Matt Tong, le batteur et Gordon Moakes, le bassiste.

Dans cet océan de platitude se distingue cependant « Luno », un bon morceau intense et frais, où la guitare parvient enfin à s’imposer. Le troisième ballade, « Plans », est également de bonne facture, bien que trop longue, notamment à cause de son passage instrumental sur la fin. Fidèle à lui-même, le groupe fait s’achever l’album par « Compliments », un long morceau sans intérêt et ennuyeux, entamé par une intro pseudo-atmosphérique ridicule de plus d’une minute.

Si Silent Alarm était un mot, ce serait : ennui. Oui, il y a de l’originalité, mais les morceaux sont traînards, extrêmement répétitifs, notamment au niveau des sonorités qui se ressemblent toutes. L’instrument mis en avant est la batterie, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais au détriment de la guitare, totalement absente. La voix, au début relaxante, devient vite plate, ennuyeuse et agaçante ; les touches électroniques sont beaucoup trop présentes, ce qui donne l'impression que les chansons ont été composées avec des samples trouvés sur Internet...
Silent Alarm est donc un album trop long, trop ambitieux, et pauvre. Il y a une alternance incessante entre les multiples singles et les autres morceaux, sans doute pour tenter d’étouffer les chansons faiblardes.

Bref, tout ça pour dire que l’originalité c’est bien, mais que si le reste ne suit pas, la composition notamment, c’est inutile de sortir des albums de 13 chansons qui vont ennuyer pendant des heures d’écoute les pauvres chroniqueurs de Forces Parallèles.
Par contre si vous vous embêtez, niveau jeux sympas, vous pouvez toujours essayer le « trouver le son de la guitare le premier dans un morceau de BLOC PARTY » avec un pote, j’ai essayé c’est amusant (mais très long) ; et ensuite vous retournerez réécouter le dernier album de MUSE pour oublier la médiocrité de Silent Alarm.

BLOC PARTY, en fait, c'est du Rock TROP Alternatif (cette phrase n'est pas de moi, je précise).

A lire aussi en ROCK par KID66 :


ANATHEMA
Judgement (1999)
L'album de la consécration




ANATHEMA
Alternative 4 (1998)
Beau, fort et pur ; le chef-d'oeuvre d'anathema


Marquez et partagez





 
   KID66

 
  N/A



- Kele Okereke (chant, guitare)
- Russell Lissack (guitare)
- Gordon Moakes (basse, chœurs)
- Matt Tong (batterie, chœurs)


1. Like Eating Glass
2. Helicopter
3. Positive Tension
4. Banquet
5. Blue Light
6. She's Hearing Voices
7. This Modern Love
8. Pioneers
9. Prince Of Gasoline
10. So Here We Are
11. Luno
12. Plans
13. Compliments



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod