Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2000 Space Revolver
2001 The Rainmaker
2006 Paradox Hotel
 

- Membre : Transatlantic

The FLOWER KINGS - Adam & Eve (2004)
Par ERIC FOUQUET le 9 Août 2004          Consultée 6110 fois

Dans la famille Prolifique je voudrais... le plus ! THE FLOWER KINGS ? Gagné et, haut la main ! Cet 11ième album (environ... et hors side-projects divers évidemment) se concrétise tout d'abord sous la forme d'une chouette jaquette, avec un petit coté Anticipation des années 50 qui me va bien. Le son, comme d'habitude, est clean, clair même, et les titres sont parfaitement agencés en regard de leur contenu et de leur durée. L'ensemble est donc harmonieux, et la musique, d'une richesse étonnante, amalgame avec bonheur pléthores d'influences. Un mot sur le guitariste et maître à bord, Roine Stolt : technicien émérite, doué d'un feeling considérable, il est ici d'une précision encore plus terrible dans ses effets que sur les autres opus. Il possède la consonance qui tue, l'efficacité parfaite à chaque intervention!


.Au menu...

Les titres-fleuves : 01 - 'Love Supreme' et 09 - 'Drivers Seat'
Love supreme est incontestablement le morceau phare de l'album. Intro 'chiadée' au possible : clochettes aux tintinnabulements stellaires, accords de guitare acoustique égrenés, les instruments s’invitent tour à tour, puis, arrivent une superbe mélodie et de célestes choeurs (un peu à la CNS & Y !). Pour moi Roine chante encore mieux que d'habitude, il nous régale d'harmonies ‘rayonnantes et mystiques' qui correspondent bien au nom du morceau. D’inspiration particulièrement YESsienne, c'est un peu la quintessence du Rock Progressif qui nous est ici offert. Envolées de claviers en tout genre, basse ronflante et métallique, rythmes syncopés, leitmotivs de guitare magnifiques (folk, slide, wha-wha, distorse, cristalline, tout y passe...). Ha ! Cerise rarissime et rafraîchissante sur le gâteau : un break de guitare acoustique, d’une pêche inhabituelle et de toute beauté ! Un futur classique du groupe, à n’en point douter. Drivers Seat est dans la même lignée et j’ai noté ces quelques éléments : un très joli thème en intro, bien Prog, et développé avec finesse sur plusieurs tonalités, un petit coté groovy et aérien sur les différents couplets (!), un impressionnant solo fort HENDRIXien et un final épique et grandiloquent.


Les titres genre Pop-Song : 02 - 'Cosmic Circus', 07 - 'Starlight Man'
Ce sont des titres plutôt ‘enjoués’, aux airs ‘faciles’, avec de jolis choeurs, mais réellement bien arrangés et élégants. Ils permettent d'aérer agréablement l'album et sont toujours de bonne qualité. J’adore.

Les instrumentaux : 03 - 'Babylon', 05 - 'Days Gone By' et 10 - 'The Blade of Cain'
Babylon est typiquement GENESISsien, aussi bien rythmiquement (basse / batterie) qu'au niveau des mélodies. Court, mais bel interlude. Days Gone By est un titre nostalgique, uniquement interprété par un splendide piano à la Satie ! The Blad Of Cain est très profond, un rythme assez lent et de grandes envolées de guitares et de claviers. Il y a quelques vocaux tout à la fin (qui clôturent aussi l'album d'ailleurs), des sortes de litanies rappelant les mélodies de Love Supreme, étrange et merveilleux...

Les titres Progy : 06 - 'Adam & Eve' et 08 - 'Timelines'
Adam & EVe... La grosse claque ! Des thèmes qui cognent dans tous les sens, avec des contretemps de fous ! Un régal ! Timeless, torturé Timeless... Rien que l'intro déjà, agressive et dissonante. Bizarre ce titre, avec sur le couplet des percussions et du phasing pour la guitare... Un passage jazzy avec un solo décoiffant... Même s'il est aussi d'un bon niveau, j'ai du mal à l'apprécier autant que les autres.

Le titre original de chez original : 07 - 'A Vampyre's View'
Alors là...C'est foncièrement autre chose. Une musique étrange, intrigante, un peu horrifique, avec des cloches omniprésentes... Daniel GILDENLOW y est monstrueux ! Complètement dans le truc, prenant, angoissant et sur le refrain cela tourne à la beauté ahurissante, quasiment à pleurer... Le final, instrumental, est une folie tourmentée et exubérante où tous les instruments ‘disjonctent’ tout à tour. Un titre exceptionnel !

Pour moi cet opus c'est tout simplement la grande classe, un peu complexe peut-être, mais pas aseptisé pour un sou. Moins barré que Unfold The Future, dans la même inspiration que Stardust We Are et Flower Power, je ne suis pas prêt d'arrêter de l'écouter.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ERIC FOUQUET :


SPOCKS BEARD
Octane (2005)
Très bel opus, un retour vers... le futur !




The AMBER LIGHT
Goodbye To Dusk, Farewell To Dawn (2004)
Troublant, la beauté à l'état pur...


Marquez et partagez





 
   ERIC FOUQUET

 
   KID66

 
   (2 chroniques)



- Roine Stolt (vocaux, guitares, claviers)
- Tomas Bodin (grand piano, claviers)
- Hasse Froberg (vocaux)
- Jonas Reingold (basse)
- Daniel Gildenlow (percussions, chant)
- Zoltan Csorsz (batterie)


1. Love Supreme
2. Cosmic Circus
3. Babylon
4. A Vampires View
5. Days Gone By
6. Adam & Eve
7. Starlight Man
8. Timelines
9. Drivers Seat
10. The Blade Of Cain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod