Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2000 Space Revolver
2001 The Rainmaker
2006 Paradox Hotel
 

- Membre : Transatlantic
- Style + Membre : Kaipa

The FLOWER KINGS - Desolation Rose (2013)
Par ACETONE le 6 Janvier 2014          Consultée 2997 fois

La sortie de The Sum Of No Evil en 2007 s’était soldée par une longue pause de cinq ans nécessaire au groupe pour sortir de son indigestion due au rythme effréné de ses parutions (souvent des doubles albums remplis à craquer, auxquels il faut ajouter les projets parallèles de Roine Stolt). En 2012 le groupe a fait son retour sur le devant de la scène prog avec un Banks of Eden de très bonne facture apportant un regain de fraîcheur et et de la concision par rapport aux albums précédents. Cet album avait également vu arriver au poste de batteur le jeune allemand Felix Lehrmann, parfait pour le groupe. Les FLOWER KINGS remettent ça seulement un an et demi après Banks of Eden, avec le même line-up, pour ce nouvel album nommé Desolation Rose à la très belle couverture.

Première surprise au vue de la tracklist : 10 titres, un peu moins de 60 minutes au total, le titre le plus long ne dure que 13 minutes et la plupart ont une durée inférieure à 5 minutes. C’est un détail important à signaler car c’est du jamais vu pour le groupe qui avait l’habitude avant 2012 de ne proposer que des albums remplis à ras-bord, qu’ils soient simples ou doubles.
Ainsi le groupe semble enfin avoir compris que pour faire du bon prog il n’est pas nécessaire d’enchaîner les titres de vingt minutes (format dans lequel le groupe n’a jamais réellement excellé, par ailleurs) et/ou de surcharger les albums de remplissage. Et sous cette nouvelle formule le groupe s’en sort à merveille. Desolation Rose est un excellent album, accessible dès la première écoute, tout en regorgeant de subtilités qui ressortent au fil des écoutes ultérieures.

Dès l’épique « Tower One » on ne peut que rentrer sous le charme de ce nouvel opus : la production est parfaite, chaque musicien est parfaitement à sa place sous des lignes de chant plus chaleureuses que sur les albums pré Banks Of Eden. Les titres s’enchaînent à la perfection faisant passer l’auditeur d’un état émotionnel à un autre en un claquement de doigt. Les musiciens sont évidemment tous excellents (mention spéciale aux lignes de basses et aux interventions de Stolt) et parviennent cette fois ci à mettre leur talent plutôt au service de la musique qu’à la simple démonstration technique.

L’album est paru en édition simple ou deluxe (superbe digibook) contenant un CD bonus proposant une demi-heure de morceaux enregistrés lors de la même session que ceux de l’album (la plupart sont des instrumentaux). Leur niveau n’est pas nécessairement moins bon que ceux de l’album, mais ils se seraient certainement moins bien intégrés dans la continuité de l’album, sage décision de les avoir séparés donc.

Ainsi que de superlatifs à propos de ce Desolation Road auquel je ne vois pas quoi reprocher. Le groupe a enfin compris qu’un peu de concision lui serait bénéfique sans pour autant dénaturer sa musique, bien au contraire. De manière strictement personnelle (à voir comment l’album va vieillir) il s’agit peut-être du meilleur album du groupe à ce jour : riche, varié, beau, cohérent, sans passage superflu. Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe je pense qu’il s’agit d’une très bonne porte d’entrée, d’autant plus qu’il reste très facile d’accès. Cet album d'ailleurs plaire sans difficulté à un public situé au delà des frontières du rock prog. Vivement la tournée qui j’espère aura lieu courant 2014 (sans doute après celle de TRANSATLANTIC).

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


Steve HACKETT
Time Lapse Live (1992)
Premier live "électrique"




JETHRO TULL
Aqualung (1971)
Rock progressif

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez







 
   ACETONE

 
  N/A



- Roine Stolt (guitare, chant, claviers additionnels)
- Jonas Reingold (basse, chant)
- Tomas Bodin (claviers)
- Hasse Fröberg (guitare, chant)
- Felix Lehrmann (batterie, percussions)


- Desolation Rose
1. Tower One
2. Sleeping Bones
3. Desolation Road
4. White Tuxedos
5. The Resurrected Judas
6. The Silent Masses
7. Last Carnivore
8. Dark Fascist Skies
9. Blood Of Eden
10. Silent Graveyard
- Bonus Disc (edition Deluxe)
11. Runaway Train
12. Interstellar Visitations
13. Lazy Monkey
14. Psalm 2013
15. The Wailing Wall
16. Badbeats
17. Burning Spears
18. The Final Era



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod