Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Huey Lewis And The News , Rick Springfield

Bryan ADAMS - Into The Fire (1987)
Par ERWIN le 27 Février 2010          Consultée 1621 fois

La giga star canadienne a décidé de faire dans le modeste sur cette nouvelle pochette. Une image trouble d’un port industriel (Londres, Vancouver ? Chez lui en tout cas !), un crépuscule, et Bryan qui regarde vers l’horizon ? Mon œil, il doit plutôt zieuter une quelconque bimbo qui passe dans le coin ouais ! Mais il sait y faire le bougre. La situation est plus que confortable pour lui après les 12 millions de Reckless écoulés aux quatre coins du monde.

C’est l’efficace tube « Heat of the night » qui ouvre le skeud. Le ton est moins agressif que d’habitude. En revanche, le standard est présent, toujours aussi bien travaillé par un professionnalisme sans faille. Puis le titre éponyme « Into the fire » fait la part belle aux trémolos éraillés chers au bellâtre, avec toute la justesse que nous lui connaissons.

Un petit frisson parcourt l’échine du rockeur pur et dur à l’écoute du slow « Victim of love ». On s’éloigne singulièrement du rock burné, les gimmicks sont plus poussifs. Dans la même veine, « Native son » évoque la culture amérindienne mais est bien loin d’être mémorable. « Rebel » donne dans le rock teenage, là ou se situe la fan base de notre dragueur. Bryan l’a beaucoup dit à l’époque : "l’album se présente avant tout comme des textes mis en musique, plus de profondeur, plus d’intellectualisme". Le Canadien est en pleine introspection sur ses buts de vie. L’album est d’ailleurs enregistré "at home" dans sa maison de Londres, transformée pour l’occase en studio. As ever, les compos sont signées Adams/Vallance. Le moins que l’on puisse dire est que notre Bryan a la tête sur les épaules et qu’il ne souhaite pas changer une équipe qui marche. Pourtant, l’album marque une réelle évolution vers un rock plus modeste, au ton plus mainstream, même si Bryan a considérablement fait pour créer le terme. Et l’équipe , fonctionnant moins bien malgré des ventes confortables, va se séparer. Il s’agit donc du dernier album de l’association.

« Only the strong survive » déboule alors à 100 à l’heure, histoire de prouver à tout le monde qu’il reste un adepte des riffs de guitare saignants. Mais c’est le morceau « Another day » qui tient le rôle de moteur dans ce skeud, véritablement le seul titre qui sorte du lot. La tournée qui s’ensuit est d’ailleurs un franc succès : Wembley va se remplir 4 soirs de suite, excusez du peu…

« Hearts on fire », gros succès dans les tops 50, est écoutable, mais molle du genou, elle reprend tous les éléments qui ont fait la fortune du canadien. On sent cependant confusément que la recette magique commence à prendre du plomb dans l’aile, et que s’il veut conserver ses fans clubs, notre tombeur va devoir accommoder sa sauce pour la rendre plus digeste.

C’est donc un petit bémol aux prétentions de la rock star, il ne s’écoulera que 2 millions de copies de Into the fire. Incontestablement, la musique reste agréable, mais la mode tend à passer et l’effervescence qui entoure le canadien doit se renouveler. Cette enflure de Bryan va néanmoins trouver la parade et l’équation trouvera sa réponse dans l’album qui suivra. Rarement un artiste aura autant fait preuve de jugeote dans la gestion de sa carrière. Pour cela, un bref instant d’admiration est requis : le dragueur est un mec intelligent…

Ce Into the fire n’en est pas pour autant mauvais, on retiendra essentiellement la course échevelée de « Another day » ainsi que le single « Heat of the night ». Le reste n’est pas indispensable, loin s’en faut, la musique est sympa, mais on s’approche des standards d’ascenseur, voire de McDo…

C’est de la "fast music" !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


LOW ID
Discoverock (2012)
Belle découverte rock !




David BOWIE
Blackstar (2015)
L'étoile noire


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Heat Of The Night
2. Into The Fire
3. Victim Of Love
4. Another Day
5. Native Son
6. Only The Strong Survive
7. Rebel
8. Remembrance Day
9. Hearts On Fire
10. Home Again



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod