Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Huey Lewis And The News , Rick Springfield

Bryan ADAMS - Shine A Light (2019)
Par ERWIN le 6 Avril 2019          Consultée 619 fois

Ce Bryan ! Je n'ai même pas besoin de chercher des blagues foireuses pour embrayer la kro de son dernier album, il me la procure lui même en posant tel Jules César sur la couv'.... Avouez que la ressemblance avec un pseudo empereur romain est frappante ! Là, je sais même pas quoi vous dire, on le connait notre Bryan, toujours à vouloir camper une idée ou un personnage différent ! C'est tout l'art de la photographie ! Quatre longues années se sont écoulées depuis l'excellent Get Up, et nous voici en cette fière année 2019 à l'aube des soixante ans de l'artiste ! Ah ce n'est pas rien quand on est un des célibataires les plus convoités de la planète, et pour la petite famille parfaite canadienne, c'est foutu ! Un bref coup d'oeil circulaire nous rassure, l'équipe n'a guère changé : Jim Vallance est à la compo, Bob Rock aux manettes.

On le sait depuis le temps, Bryan, tout gendre parfait qu'il aurait été, est un sacré filou ! Après avoir écoulé plus de 100 millions de ces offrances discographiques, le voilà qui sacocquine avec le rouquin Ed SHEERAN pour proposer le premier single issu de cet album, le morceau titre "Shine A light" et son joli refrain bien pop et teenager. Ces dernier vont-ils se mettre à écouter Bryan des bois pour autant ? Pas sûr, mais pour le moins voilà une zique entraînante et universellement cool. Et donc un coquin ? Mais oui, regardez donc les crédits de qui chante en duo avec lui sur "That's How Strong Our Love Is". C'est ma Jen à moi que j'aime, ce salaud va me la chourrer c'est sûr ! Un petit slow sans réel intérêt mais très agréable néanmoins. Jen est toujours extra de toutes manières, et il paraît qu'elle chante aussi. Je veux bien le croire allez ! En tout cas, à cinquante piges, elle est toujours aussi bien roulée, ce qui est finalement le principal.

Bryan est connu pour être un vrai rockeur, cet album va -t-il vérifier cette assertion ? Nous sommes Hard'n'roll sur "Driving Under The Influence Of Love", et on sent que le chanteur s'éclate à chanter cette nouvelle compo qui déménage ! Le Rock'n'roll "No Time For Love" reste très sympa avec un piano bien boogie alors qu'un riff digne d'AC/DC sur "All Or Nothing" oeuvre dans une bonne ambiance Hard Rock."I Could Get
Used To This" est plus sauvage, un petit côté Garage s'en dégage, toujours avec la même facilité. Les choeurs sonnent presque New Wave, très joli travail, un titre qui me rappelle les DOGS frenchies ! Le petit rythme tressautant de "Part Friday Night, Part Sunday Morning" sonne tellement ricain. Là, nous sommes sur les terres d'une Americana de belle allure, l'Heartland rock se découvre une nouvelle terre avec le Canada, rien d'extraordinaire finalement ! Pêchu tout ça !

"Nobody's Girl" sonne tel un titre de New Wave anglaise des années 80, c'est très rafraîchissant de retrouver un quasi sexagénaire si jeune dans ses capacités de composition. On n'est pas si loin de U2 avec ce titre à mon sens avec notamment une gratte très Edgienne. Toujours eighties, "The Last Night On Earth" rappelle ses grands succès passés comme "Run To You" et c'est bien foutu et cool. Aucun doute, on ne se prend pas la tête une seule seconde, et c'est bien ce qu'on demande à Bryan ! Le traditionnel "Whiskey In The Jar" trouve dans la voix éraillée de Bryan ADAMS un interprète de qualité. Bien sûr, n'est pas THIN LIZZY ou les POGUES qui veut, mais cette version est tout à fait honorable, d'autant que Bryan est tout seul dessus.

Enfin, deux tout petits bémols. On sait depuis longtemps que le Bryan est un joli cœur prêt à sauter sur tout ce qui bouge vêtu d'une jupette : "Talk To Me" est donc un slow quelque peu sirupeux, mais pas désagréable. Très pop, "Don't Look Back" propose une mélodie un brin « entendue », mais franchement nous tenons là un grand album de Bryan ADAMS, fort sympathique. Sa musique n'est pas faite pour révolutionner les mœurs. L'artiste n'a jamais eu d'autres buts que d'être un entertaineur et, dans ce sens, la mission est plus que bien remplie. Il y a là pléthore de titres qui enchanteront vos journées, vos soirées ou vos virées en voiture. Un 4 évident, Bryan est décidément l'empereur de la musique canadienne !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


BANDE ORIGINALE DE FILM
Kill Bill 1 (2003)
Tu seras une samouraï ma fille




SHAKA PONK
Monkeys In Bercy (2014)
Assumer le metal !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Shine A Light
2. That's How Strong Our Love Is
3. Part Friday Night, Part Sunday Morning
4. Driving Under The Influence Of Love
5. All Or Nothing
6. No Time For Love
7. I Could Get Used To This
8. Talk To Me
9. The Last Night On Earth
10. Nobody's Girl
11. Don't Look Back
12. Whiskey In The Jar



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod