Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1991 Seal 1
1994 Seal II
1998 Human Being
2003 4
2007 System
2008 Soul
2010 6:commitment
2011 Soul 2
2015 7
2009 Hits

SEAL - 6:commitment (2010)
Par ERWIN le 7 Novembre 2010          Consultée 1011 fois

Le septième album de Seal ! C’est le moment de sortir les casques audio et de se relaxer une bonne heure. Cela fait bien longtemps maintenant que je suis un fan du bonhomme, et que je suis sa carrière avec assiduité. La photo montre un homme désormais d’âge mûr, dont le regard semble lucide et assuré, assumant les diverses portions de son être avec un égal bonheur : une vie personnelle hyper réussie, des projets artistiques qui tiennent la route, pour peu que le lupus dont il souffre lui laisse la santé, on pourrait dire que le colosse nigeriano-brésilien est exemplaire et peut faire des envieux. Je n’attends rien d’autre en outre que les traditionnelles émotions dont notre homme est le chef d’orchestre, des compos originales avec un petit parfum de world music, et ses mélodies émouvantes qui servent si bien sa voix éraillée.

Voyons donc de plus près cette cuvée 2010… Après quelques écoutes attentives, le premier constat est qu’il n’y a pas dans ce skeud de titre de la trempe d’un « Waiting For You ». En revanche l’album ne pèche pas par une quelconque mauvaise qualité. Il sonne compact et équilibré. Le premier single issu est « Secret », ou une petite ligne de guitare acoustique mène la barque avec brio, le titre serait pour moi un classique s’il ne lui manquait pas une certaine émotion, j’y ressens même une certaine mollesse voire du lymphatisme. Entendons-nous bien, les compositions de Seal sont rarement agressives, mais elles contiennent bien souvent un aspect dramatique proche d’un choc ou d’un direct en pleine face. Du coup, ma préférence va au deuxième single de l’album, la plus classique « Weight of my Mistakes » dont les gimmicks rappelleront aux afficionados les « Crazy » et autres tubes du grand black. La douceur de « You Get Me » remplie son office avec volupté.
« Letting Go » nous replonge dans les moments mi-quiétude mi-réaliste de Seal. C’est le même constat sur « I Know What You Did » et « The Way I Lie » qui n’atteignent cependant jamais le sublime de ses slows les plus réussis.

Une seconde fois après le succès de son Soul, l’album rentre dans les charts à une excellent place, chose qui avait été loin d’être le cas pour son IV et le magnifique System. C’est à n’y rien comprendre. Certes, le produit est maîtrisé de bout en bout par un artiste doué et talentueux, mais j’ai tout de même bien du mal à trouver une forte vibration sur ce disque. La personnalité est celle de Seal, c’est sa voix au grain velouté, son sens de la composition, mais je ne m’y retrouve nulle part quant à ces dernières, exception faite comme dit précédemment de « Weight of My Mistakes ». Allez, j’apprécie aussi le « All For Love » pour les mêmes raisons.

Mais Dieu que tout ceci est mou. Quand on est taillé comme un décathlonien, on se doit pourtant d’apporter une dose de gnaque dans ses chansons. Je suis donc décu par cet opus, j’attendais beaucoup mieux, surtout que Seal est en pleine crisette de compositions, il s’est pointé au studio avec une quarantaine de titres, lui qui a toujours du mal à composer. Il faut croire que sa jolie vie de famille lui a tout de même un peu aussi coupé les couilles. Pourtant l’artiste qualifie son album comme « une course effrénée, porteuse d’une incroyable énergie », cela me laisse pantois… Je ne peux toutefois pas me résoudre à une certaine sévérité stricto sensu, car le contenu de l’opus reste de qualité. J’aligne les trois étoiles !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Lisa Marie PRESLEY
Storm And Grace (2012)
Le talent serait héréditaire ?




NIAGARA
Religion (1990)
Diablesse


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. If I’m Any Closer
2. Weight Of My Mistakes
3. Silence
4. Best Of Me
5. All For Love
6. I Know What You Did
7. The Way I Lie
8. Secret
9. You Get Me
10. Letting Go
11. Big Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod