Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Ulvaeus & Andersson
 

 Site Officiel (270)

ABBA - Live At Wembley (1979)
Par ERWIN le 4 Mars 2018          Consultée 569 fois

De son vivant, ABBA n'a pas sorti de live officiel. Bien sûr, nous disposons de centaines d'heures de concerts identifiés un peu partout sur le globe. Toutefois, Bjorn Ulvaeus et Benny Anderson ont récemment décidé de donner à leur groupe une postérité en la matière. Pour les générations qui n'ont pas connu le groupe, la question se pose : Les Scandinaves sont-ils capables de faire sur scène ce qu'ils créent en studio, nantis du wall of sound qui fait leur traddemark ? La réponse est aisée comme vous allez le constater. On a affaire à des vikings que diable ! Et même si l'exercice peut s'avérer ardu, je l'annonce sans autre préambule, il est passé haut la main par le groupe. C'est le fils de Benny, Ludvig, qui s'y est collé, a choisi le concert et a produit les galettes – bin ouais, c'est un double z'avez maté le nombre de singles qu'il fallait replacer ? Y a pas de petits profits ! En avant, profitez bien, relaxez-vous, tout ça, c'est pour donner la banane, donc les frustrés, les dépressifs, les râleurs, dehors !

Bien entendu, nous sommes en 79, année de sortie de Voulez-vous, il manque donc -hélas – Super trouper et The Visitors pour être vraiment exhaustif. On ne pouvait pas tout avoir ! Et puis, pour se faire une idée du succès incroyable du groupe, nous avons quelques 180 000 personnes les 6 soirs de wembley, soit pus d'un million de spectateurs en quelques jours ! Peu de groupes sont capables de cette peformance. Petit détail croustillant, Bjorn Ulvaeus lâche sa guitare pour ce concert et va agir en chef d'orchestre et principal communicateur avec le public, se posant en leader incontesté, et partageant le chant avec les walkyries Agnetha et Frida.

Evidemment la plupart des hits majeurs sont ici : « Money money money » avec son départ tout en émotion ou Benny se la pète un peu au piano, déchire sa race commme à chaque fois, « Take a chance » dépote sévère. Ah c'est beau, c'est frais, c'est suédois, ça se laisse faire, tranquillou, et boum, vous voilà addict ! Il est bien difficile de résister à cette avalanche de compositions. A part les BEATLES et ELVIS, qui est capable d'aligner de tels classiques intemporels ? Nobody ! La bonne humeur qui se dégage est juste ébouriffante. On sent la joie et le plaisir irradier partout.

Dans les hauts faits d'armes, la version ici proposée de « Summernight city » vaut son pesant de wasa croquant. On sent la parfaite alchimie existant non seulement entre les 4 composantes majeures du groupe, mais aussi l'ensemble global de leurs musiciens et de leurs choristes qui abattent ici un boulot considérable. Tellement dommage que cette sublime chanson n'ait pas eu le destin qu'elle méritait ! Bjorn leade et se consacre au chant avec les deux filles de manière magistrale. Il le garde sur une « Does your mother know" très dynamique, superbement rock où on a droit à un solo de guitare franchement fendard des deux habituels gratteux Lasse Wellander et Mats Ronander. C'est dantesque, parole on dirait un groupe de metal ! Plus loin, la méconnue« Hole in your soul » est aussi à la lisière du Hard rock'n'roll, c'est géant !

Un petit mot sur les musicos : on connaît la solidité de l'énorme section rythmique du groupe, l'épine dorsale qui porte tout ceci avec maestria et une discrétion exemplaire : Rodger Gunnarson à la basse et Ola Brunkert à la batterie. C'est peu de le souligner tant leur travail est digne des orfèvres musicaux qu'ils sont. Is sont là sur les titres qui bougent le plus ! Les morceaux les plus rock sont définitivement les plus mémorables ! La puissance de « Gimme gimme gimme », alors hit à la tête des charts de la prude Albion, est fort efficace. Ecoutez la basse de Rodger qui gronde ! On note aussi une version solide et sympa de « Rock me » ou Bjorn prend le micro. Et du coup enfin, « Waterloo » reste le chef-d'œuvre intemporel qui fit la renommée première du groupe, le glam rock à son apogée, c'état aussi ABBA !

« Dancing queen » n'est guère surprenante, les voix des deux divas - parfaites de bout en bout, pas grand chose à dire à ce sujet, si ce n'est qu'on aimerait les trouver plus sexy - s'accordent impeccablement ici aussi. Bien sûr, on imagine que l'ingénieur du son Michael Tretow a retravaillé la chose derrière son pupitre, un minimum, on n'est pas là pour vendre du Punk hard core ! Le résultat est superbe, on entend bien jusqu'aux petits détails qui font la différence avec les versions studios. Les titres discos sont d'ailleurs un peu moins taillés pour le concert que les titres plus rentre-dedans. « If it wasn't for the night » pêche par instant par mollesse. « As good as new » n'est pas plus mémorable. Contentons-nous de constater que la réédition live est bonne, mais sans surpasser les versions studios.

« I have a dream » rend parfaitement. L'adjonction de la chorale des petits enfants est une excellente idée bien dans le trip scandinave ! Ca rapproche ! Vague petit bonbon dans ce raz de marée de hits, la présence de « I'm still alive », co-composée par Bjorn et Agnetha, chantée comme il se doit par la blondinette, un des rares inédits livrés hors albums officiels studios des Suédois. Pas de quoi briser une noisette entre deux coquilles avec cette chansonnette mimi mais pas transcendante, et qui fait même un peu tache dans ce festin colossal.

Il faut vivre ce live comme un énorme best of avec des plages instrumentales absentes des disques studios. L'ensemble se tient parfaitement, le rendu impeccable. 26 titres contre 10 dans l'autre live, il est donc recommandable en premier lieu. Il demeure en tout cas le symbole de ce que faisaient nos vikings préférés en concert. C'est super bien foutu, toujours juste, étonnamment frais. J'ai tendance à recommander les opus studios, plus classiques dans leur mise en place et porteurs du son estampillé « made in Sweden » mais ce live s'insère à merveille dans la disco de ABBA.

A lire aussi en POP par ERWIN :


SEAL
System (2007)
Album de la maturité




Billy JOEL
Live At Shea (2011)
Fin de carrière


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Gammal Fabodpsalm
2. Voulez-vous
3. If It Wasn't For The Night
4. As Good As New
5. Knowing Me Knowing You
6. Rock Me
7. Chiquitita
8. Money Money Money
9. I Have A Dream
10. Gimme Gimme Gimme
11. Sos
12. Fernando
13. The Name Of The Game
14. Eagle
15. Thank You For The Music
16. Why Did It Have To Be Me
17. Intermezzo No1
18. I'm Still Alive
19. Summernight City
20. Take A Chance On Me
21. Does Your Mother Know
22. Hole In Your Soul
23. The Way Old Friends Do
24. Dancing Queen
25. Waterloo



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod