Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Andrea Corr , Sharon Corr

The CORRS - In Blue (2000)
Par SASKATCHEWAN le 21 Novembre 2010          Consultée 1668 fois

Ah ! les CORRS… Malgré In Blue, je reste convaincu que ce groupe aurait pu avoir une carrière bien meilleure. Il aurait suffi de se concentrer sur le côté folklorique, et de laisser un peu de côté toutes les sonorités tubesques imposées par un producteur à la mords-moi-le-nœud. Même en tenant compte du fait qu’un tel groupe est avant tout façonné pour rapporter un bon gros paquet d’oseille, il y avait moyen de faire rouler les espèces sonnantes et trébuchantes avec une formation d’instrumentistes talentueuses au minois matois. La preuve : Home.

En attendant, il reste toujours ce vieux machin d’In Blue à décortiquer… En fait non, il n’y a absolument rien à décortiquer sur in Blue, toutes les chansons se ressemblent : arrangements miteux, chœurs vaporeux et paroles insipides. On peut quand même sauver deux, trois morceaux. « Rebel Heart » est un bel instrumental dans la lignée de ceux des précédents albums. C’est frais, bondissant, pas très recherché, mais diablement efficace. « Breathless » est un bon single entêtant, de même qu’« Irresistible ».

Pour le reste, eh bien, c’est juste creux. TOUTES les ballades sont insipides ; l’héritage celtique est réduit à une sorte de grigri à peine digne de s’insérer entre deux bidouillages électroniques affligeants. Quand on repense à Forgiven Not Forgotten, il y a de quoi être nostalgique. Le groupe ne profite à aucun moment de ses trois chanteuses : on alterne entre petits soli sans âme d'Andrea et refrains repris en chœurs d’une mièvrerie à faire rougir un boys-band (« All the Love in the World »).

L’amour c’est bien, c’est beau. Les CORRS chantent l’amour, les CORRS ne chantent QUE l’amour. Il y autant de « love » sur In Blue que de « motherfucker » dans un album de 50 CENT. C’est dire…

Tour d’horizon terminé, terminus, tout le monde descend… In Blue est à éviter comme la peste ; dans la discographie des CORRS, préférez Forgiven not Forgotten ou Home si c’est le côté celtique qui vous intéresse, ou bien Talk on Corners si vous êtes à la recherche d’un disque pop gentil et efficace.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


Sara BAREILLES
Once Upon Another Time (2012)
Un seul mot : extraordinaire !

(+ 1 kro-express)



Paula COLE
Harbinger (1994)
Clair-obscur


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Andrea Corr (chant, flûte)
- Sharon Corr (choeurs, violon)
- Caroline Corr (choeurs, percussion, bodhran)
- Jim Corr (claviers, guitares, choeurs)
- Anthony Drennan (invité, guitare)
- Keith Duffy (invité, basse)
- Mitchell Froom (invité, claviers)
- Billy Farrell (invité, claviers)
- Ronan Dooney (invité, trompette)
- Paul Duffy (invité, saxophone)


1. Breathless
2. Give Me A Reason
3. Somebody For Someone
4. Say
5. All The Love In The World
6. Radio
7. Irresistible
8. One Night
9. All In A Day
10. At Your Side
11. No More Cry
12. Rain
13. Give It All Up
14. Hurt Before
15. Rebel Heart



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod