Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pat Benatar
- Membre : Dust
- Style + Membre : The Runaways

Joan JETT - Sinner (2006)
Par ERWIN le 22 Janvier 2011          Consultée 1043 fois

« Sinner » est le neuvième et dernier album en date de la mignonne et toujours juvénile Joan Jett. Jouant plus que jamais de son regard de biche innocente -z’avez qu’à regarder la tof de couv les gars, vous la trouvez pas innocente vous?-, la native de Philly ne semble pas donner prise à l’âge. Comme vous allez le constater et les années passant, Joan finit même par devenir une icône du Rock’n’roll, à l’image d’un Lemmy pour les mecs. Indestructible et incorruptible, la donzelle a indéniablement gagné ses galons de star interplanétaire. Mais il n’empêche: le feu sacré brule en elle plus que jamais, et cet album va le confirmer avec passion.

C’est l’époumonante « ACDC », reprise de Sweet, qui tient le rôle du super classique sur ce skeud, plus métal que jamais, -mais bon, personne chez nos petits camarades de Nime n’ont semblé le réaliser-. « ACDC » , donc, dont le patronyme ne pourra que vous sembler sympathique, pour peu que vous soyez pourvu de bon goût, elle dépote grave grave.
Mais elle n’est pas la seule, le titre introductif « Riddles » est issue du même tonneau, vous y trouverez des extraits de discours de ce bon Donald Rumsfeld, stupide ahuri qui crut bon déclencher plusieurs guerres pour faire survivre l’industrie américaine, on entendra aussi quelque mots de son pote en chef W… Eh oui! Joan se targue de politique dorénavant!
Je ne vous parle pas de « Five » composée avec l’assistance de Jim Vallance, le pourvoyeur en chef des hits de Bryan Adams, ce petit refrain est carrément jouissif…Comme beaucoup de choses dont les plus simples, qui se rattachent à cette brunette légendaire.
C’est tellement bon qu’on en ressort un brin étonné, comme si toutes ces années n’avaient nullement entaché ses qualités.

On continue avec le joli refrain de « Everyone knows » au ton hard FM de superbe prestance, toujours cocomposée avec Vallance qui signera aussi le slow « Watersign »; et comme dab avec Joan, les slows ne passent pas, c’est même insipide. Quelques moments moins forts tempèrent quelques peu mon enthousiasme comme sur « Turn it around ». La patte de l’égérie féministe Kathleen Hannah est aussi présente sur plusieurs titres. Joan ne rechigne pas à se faire assister, bien au contraire, mais le résultat est à la hauteur.
« Change the world » , morceau « in your face » nous rappelle aux premiers amours de Miss Jett, les Ramones et un Punk rock qu’elle sut agrémenté d’un ton poppy sans devenir hideusement commercial -suivez mon regard vers deux groupes: O…. et G….. !-. On retrouvera cette saine ambiance très américaine sur « Tube talkin » qui vous donnera envie de vous transformer en Marsupilami et de sauter sur place comme aux plus beaux jours des concerts de Biohazard, ses potes Hard core New Yorkais.
« Androgynous » la reprise des Replacements, si elle ne convient que moyennement au répertoire excité -et excitant- de la belle, est néanmoins une petite profession de foi qui colle bien aux textes engagés de Hannah.
« Fetish » fracasse bien, « Baby blue » est sympa.
« A hundred feet away » est un petit plaisir pour les trémolos de Joan et la bonne humeur s’en dégageant.
Le skeud s’achève sur « Bad time » , dont le rythme de guitare me séduit toujours autant. On ne révolutionne certes pas le monde du Rock, mais on y apporte une contribution que je n’hésiterai pas à qualifier de primordiale.

Terminons en précisant que la reine du rock est entourée à la prod de tout ce qui se fait de mieux, entre Ted Templeman et Bob Rock, c’est impressionnant.
Quelle voix! Quel charisme! Quelle nana!

J’attend ton prochain effort, Joan, c’est toujours un plaisir!

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


Joan JETT
Glorious Results Of A Mispent Youth (1984)
Pas gachée la jeunesse!




Joan JETT
Greatest Hits (2010)
La belle quinca


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Riddles
2. Acdc
3. Five
4. Naked
5. Everyone Know
6. Change The World
7. Androgynous
8. Fetish
9. Watersign
10. Tube Talkin
11. Turn It Around
12. Baby Blue
13. A Hundred Feet Away
14. Bad Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod