Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1981 I Love Rock N'roll
1988 Up Your Alley
 

- Style : Pat Benatar
- Membre : Dust
- Style + Membre : The Runaways

Joan JETT - Unvarnished (2013)
Par ERWIN le 3 Avril 2014          Consultée 1254 fois

L'heure est au Rock'n'roll les gars car la "Reigning queen" est de retour ! Et devinez quoi ? Elle n'a toujours pas vendu son âme au diable... La petite ingénue de vingt ans s'est transformée en une cougar de 55 printemps, mais à part les années qui s'accumulent, rien n'a changé. Voyez plutôt cette tof de couv, toujours sexy bien qu'androgyne, elle parait toujours aussi juvénile dans cette tenue de cuir rouge, et la musique est à l'avenant !

Ça débute comme aux plus beaux jours du CBGB avec des titres en béton armé, Joan nous rentre dans le lard, elle sait y faire la bougresse, toujours en train de minauder ! La recette, plus de trente cinq ans plus tard reste la même : ce mélange de Punk et de Glam qui dépote à donf, mélodique sans être gnan gnan, et Joan qui sussure, qui cajole et parfois même devient agressive. En vrac comme ça "Bad as we can be" à l'esprit punk sans concession, puis "Make it black" et sa base rock'n'roll que n'auraient pas renié les RAMONES, toujours détendue du gland, un petit piano Lewisien vient même se rajouter à la fiesta.

"TMI" est à peine plus mainstream, mais reste de bon aloi. "Hard to grow up" la rapproche un peu de sa rivale brunette des PRETENDERS Chrissie Hynde, dans un esprit rock pop qui ne dépareille pas un seul instant. Globalement évidemment ce n'est pas du Rock progressif, les rythmiques cinglantes sont là pour étriper des boeufs et provoquer de sympathiques pogos en concert. Mais il y a aussi de jolies surprises : le refrain bien mélodique de "Fragile" se laisse apprivoiser et en fait sans doute le titre de l'album, le plus mémorable en tout cas. En revanche, "Reality mentality" ou "Different" sont là pour la bouillie de décibels en fusion et ne laissent aucune place à l'alternative, c'est raw et sans concession. Ouais, j'oserai dire que la mère Larkin reste Punk sur son dixième opus - en 33 ans, elle se foule pas trop titounette -.

Ensuite, bah le slow de l'album... Comme dab. je n'ai jamais compris pourquoi notre mignonne Joan s'est toujours échinée à pondre des trucs de drague alors que son talent ne réside pas là... Pas du tout... Du coup, pour moi, "Everybody needs a hero" est indigente. On finit par le single de la livraison : "Any weather" nanti des choeurs sympas des Blackhearts, refrain cool, le titre s"écoute bien, mais risque de ne pas percer dans les tops US...

Les fans de Joan seront contents, et l'album est aussi vivement conseillé à tous ceux pour qui la musique se doit d'être directe et sans fioriture. Les autres risquent fort de ne l'écouter que distraitement. On ne peut cependant qu'être admiratif devant l'état d'esprit exemplaire de la petite tigresse. Un 3 solide comme ses riffs, dignes de "la marraine du punk rock" comme aiment à l'appeler les Américains..

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


SLADE
We'll Bring The House Down (1981)
Reading est en feu.




The RUBETTES
Sometime In Oldchurch (1978)
La formule magique.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Any Weather
2. Tmi
3. Soulmates To Strangers
4. Make It Black
5. Hard To Grow Up
6. Fragile
7. Reality Mentality
8. Bad As We Can Be
9. Different
10. Everybody Needs A Hero



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod