Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Zz Top's First Album
1975 Fandango
1983 Eliminator
1985 Afterburner
1990 Recycler
1996 Rhythmeen
1999 Xxx
2004 Rancho Texicano: The Ver...
 

- Style : Stocks, Jared James Nichols
 

 Site Officiel (404)
 Portrait Billy Gibbons (298)

ZZ TOP - Rio Grande Mud (1972)
Par ERWIN le 22 Février 2011          Consultée 3377 fois

Le deuxième album du Top… Quand on est un méga fan du groupe texan et que l’on voue un culte au révérend William Gibbons, ce skeud tient une place à part. Coincé entre un first album rugueux et un tres hombres aux classiques indémodables, il aurait pu tenir une place de second choix. A mon sens, il est pourtant le plus équilibré des albums du top dans sa période Roots. Gibbons y délivre une performance difficilement égalable. J’adore cette pochette des gars en train de nettoyer la boue de leur corps, comme des fugitifs traversant la frontière pour échapper à des poursuivants. Il y a 38 ans déjà, Billy n’a pas encore la barbe généreuse qu’on lui connaitra ensuite. Dusty, lui, est né avec une barbe…

Mais débutons plutôt par les classiques: « Francine » porte le sceau du top, rythme enlevé, riff superbe , dégoulinant d’un blues rock que peu savent même imiter. Un supra classique sur lequel le temps n’a aucune prise. C’est aussi le cas de son acolyte « Just got paid », au ton résolument moderne, un son plus « cyber » lui aurait d'ailleurs donné une place de choix sur Eliminator.

Nous avons plusieurs blues d’outre espace sur ce skeud: le lancinant « Mushmouth shoutin » tout droit sorti du delta cher à Robert Johnson. « Sure got cold after the rain fell », qui  n‘a pas grand-chose à envier au « Blue jean blues »  ni même à « Jesus just left chicago », un blues magnifique, à pleurer. Enfin, « Apologies to pearly » dédiée à la favorite de Billy, une Gibson Lespaul qui le suit depuis plus de 40 ans propose un rythme plus rock’n'roll, des solos de la mort qui tue et une connivence rarement vue entre un gratteux et son instrument.

Certains titres sont plus axés blues rock comme « Whyskey’n mama » ou le « Down brownie », puis ce « Bar-B-Q » agrémentés de solis terribles. Pas de temps mort du tout. Enfin, avec « Chevrolet » se perpétue la tradition d’un blues rock exceptionnel. C’est-ce qu’on appelle un standard.

Que constate-t-on? Ce Rio Grande Mud est bourré jusqu‘à la gueule d’excellents titres . Le juste condensé entre un son gras et rugueux, et une facture plus light qui sied bien à nos natifs du Lone Star State. Nous sommes en 1972, la musique n’est pas encore consciente des genres qui la composent, mais ce boogie rock teigneux est en fait clairement une branche mineure du Hard Rock. Jamais les texans ne seront clairement assimilés au southern rock que jouent déjà Lynyrd Skynyrd et les Allman Brothers, incompréhensible car la formule est pourtant réellement proche. Est-ce ce statut de texan, alors que les groupes majeurs de rock sudiste sont issus des états confédérés que sont la Louisiane et la Georgie? C’est bien possible.

En tout cas, les gonzes, soyez malins pour une fois et ruez-vous sur ce Rio Grande Mud, il ne vous décevra pas.

A lire aussi en BLUES-ROCK par ERWIN :


BLACKFOOT
Marauder (1981)
Le vol de l'aigle




BLACKFOOT
Tomcattin (1980)
Un tomahawk dans la tronche, un !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



- Billy Gibbons (chant - guitare)
- Dusty Hill (basse)
- Frank Beard (batterie)


1. Francine
2. Just Got Paid
3. Mushmouth Shoutin
4. Ko Ko Blue
5. Chevrolet
6. Apologies To Pearly
7. Bar B Q
8. Sure Got Cold After The Rain Fell
9. Whyskey’n Mama
10. Down Brownie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod