Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (166)

WEEZER - Maladroit (2002)
Par MR. AMEFORGEE le 27 Décembre 2004          Consultée 2945 fois

A peine un an après l’excellent mais un peu succinct « Green Album », Weezer remet le couvert et nous sert ce quatrième album riche en protéines de rock’n’roll. Déjà, ici la durée est ramenée à des proportions décentes (presque 40 minutes).

Le premier constat est que Maladroit sonne de manière moins mélodique que son prédécesseur. Plus rugueux dans sa production, moins accrocheur au premier abord, un peu rétro peut-être, il nécessite davantage d’écoutes pour en saisir et en apprécier les harmonies. On garde cette forte identité rock avec de puissants riffs de guitare et une bonne batterie, mais le tout semble un peu moins inspiré.
Attention, il y a quand même d’excellents titres, qui se situent d’ailleurs majoritairement au début de l’album : American Gigolo, Keep Fishin’, dont les riffs et la rythmique me rappellent un peu ceux du Jean Genie de David Bowie, Take Control, ou encore Slob, avec son ton dramatique et donc en décalage ironique avec les paroles, plutôt sympathique. Sans oublier le génial Dope Nose, qui rappelle l’espace d’un court instant l’efficacité mélodique des meilleurs morceaux du « Green Album », avec sa construction entre breaks et accélérations jubilatoires et son chant redoutablement entraînant. On retrouvera également quelques réminiscences du « Green Album » sur le titre Possibilities, puissant et accrocheur.

Le reste se laisse écouter sans déplaisir, laissant toujours la part belle aux guitares bien rock que ce soit sur les ballades ou les titres plus rapides, mais il manque peut-être ce petit quelque chose (une étincelle d’inspiration ?) qui ferait que ces morceaux soient un tant soit peu mémorables. De ce fait le cœur de l’album semble un peu plus faiblard (entre Slob et Possibilities), avant de finir de manière honnête (les romantiques Love Explosion et December). Cela dit, je m’aperçois en écrivant cette chronique, après de nombreuse écoutes attentives de l’album, que j’aurais tendance à revoir mon appréciation à la hausse. Comme je le dis plus haut, ces morceaux sont peut-être un poil moins accessibles aux premières écoutes et nécessitent une certaine maturation avant de les goûter à leur juste valeur…

A noter que l’album se termine sur Island In the Sun issu de l’album précédent, placé ici pour des raisons purement commerciales (le single faisait alors un gros carton sur les radios ; d’après le site officiel du groupe, il s’agit d’une décision de la maison de disque). On a également le droit en bonus à huit « clips vidéo » d’un intérêt assez limité (le batteur qui fait du skate dans une descente de parking, on s’en fout un peu, en fait…). Il s’agit surtout de performances live (parfois incomplètes), dont la prise de son et/ou l’interprétation n’est pas toujours à la hauteur (Rivers Cuomo manquant de souffle, par exemple). Mais il ne s’agit que d’un bonus après tout, alors ne nous formalisons pas.

En conclusion je dirais juste qu’il s’agit donc d’un bon album, peut-être pas le meilleur de Weezer, mais qui présente quand même des attraits certains et son lot de titres accrocheurs, à condition de prendre un peu le temps d’apprécier l’ensemble. Finalement, comme le vin, Maladroit se bonifie avec le temps. Tchin !

A lire aussi en ROCK par MR. AMEFORGEE :


QUEEN
Innuendo (1991)
Le chant du cygne

(+ 1 kro-express)



The SMASHING PUMPKINS
Mellon Collie And The Infinite Sadness (1995)
Quand les citrouilles sortent le grand jeu

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Rivers Cuomo (chant et guitare)
- Brian Bell (guitare et chant)
- Patrick Wilson (batterie)
- Scott Shriner (basse et chant)


1. American Gigolo
2. Dope Nose
3. Keep Fishin
4. Take Control
5. Death And Destruction
6. Slob
7. Burndt Jamb
8. Space Rock
9. Slave
10. Fall Together
11. Possibilities
12. Love Explosion
13. December
14. Island In The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod