Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (170)

WEEZER - Make Believe (2005)
Par MR. AMEFORGEE le 19 Mai 2005          Consultée 2473 fois

Weezer, figure californienne de rock émo ou de power pop (merci les étiquettes qui grattent), revient avec un cinquième album qui se veut plus accessible que son prédécesseur, Maladroit, qui semble avoir dérouté bon nombre d’amateurs, car prétendument trop « rock’n’roll », et surtout moins mélodique (peut-être sorti trop hâtivement).

Et il est vrai, Make Believe propose, dans la veine des premiers albums, un retour à la mélodie accrocheuse, qui possède la saveur sucrée de la pop, enrobée d’une couche de saturation rock, qui fond dans l’oreille, pas dans la main. La recette est éprouvée et il n’y aura pas ici de grande révolution dans le genre Weezer. Les détracteurs ne risquent donc pas de changer d’avis.

On entre dans l’album avec le single aux paroles humoristiques, Beverly Hills, qui s’appuie sur une rythmique simple qui n’est pas sans rappeler celle de We Will Rock You, avec un petit côté décontracté en plus, chemise hawaïenne, lunettes de soleil et doigts de pieds en éventail, ainsi que quelques effets de guitares supplémentaires.

Ensuite, les titres s’enchaînent dans la même veine pop-rock mainstream, mélange de grosses guitares et de mélodies pop, de titres enjoués et plus rapides, comme Perfect Situation, qui taquine l’ouïe avec accroche, et de titres quelque peu mélancoliques et plus pesants, comme Hold Me ou Peace. De cette manière, on retrouvera le chant acidulé de Rivers Cuomo, avec son discret vibrato qui essaie de tirer sur la corde sensible et ses « ohohoho » habituels. De même, le jeu de guitare de Brian Bell peut être signalé, car celui-ci ne nous sert pas uniquement de gros riffs pêchus, mais se permet quelques ornementations solistes très mélodiques, ce qui est assurément un plus.

Ainsi, Weezer peine quelque peu à se renouveler, malgré l’ « originalité » de Beverly Hills, quelques effets de clavier sur This Is Such a Pity, qui lui confère un petit côté eighties sympathique (le solo de guitare est-il un clin d’œil à Europe ?), quelques sonorités de guitares intéressantes sur The Damage In Your Heart, mais qui en lui-même est un pur produit Weezer, Haunt You Every Day et son piano larmoyant. Ce n’est pas rédhibitoire puisque la recette est gouleyante, mais ce ne sera pas satisfaisant pour ceux qui attendent après la nouveauté.

On pourra évoquer, sans entrer dans les détails, des morceaux au refrain chantant, qui semblent taillés pour la scène : Beverly Hills, We Are All In Drugs, l'énergique et positif My Best Friend, ainsi que de nombreux titres émotifs au cœur tendre, qui se déclinent suivant leur tempo lent, leur degré de mélancolie ou d’emphase légère, The Damage In Your Heart, The Other Way, Pardon Me, Freak Me Out, etc.

A mon sens, Make Believe n’est pas aussi accrocheur que le Green Album (mais plus long ! Environ trois quarts d’heure), est plus consensuel que Maladroit, mais présente des atours fort sympathiques qui ont tout pour attirer les faveurs de l’opinion publique. Cela dit, la recette commence à être éprouvée et aurait peut-être tendance à lasser quelque peu. Il s’agit donc d’un album agréable qui devrait ravir les déçus de Maladroit. Le groupe est fidèle à son image d’étudiants sympathoches, nous livrant des mélodies accrocheuses et sans prise de tête.
A déguster au goûter avec un grand verre de lait.

A lire aussi en ROCK par MR. AMEFORGEE :


QUEEN
Innuendo (1991)
Le chant du cygne

(+ 1 kro-express)



QUEEN
Live At Wembley Stadium (1986)
Live magique, live royal


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Rivers Cuomo (chant et guitare)
- Brian Bell (guitare et chant)
- Patrick Wilson (batterie)
- Scott Shriner (basse et chant)


1. Beverly Hills
2. Perfect Situation
3. This Is Such A Pity
4. Hold Me
5. Peace
6. We Are All In Drugs
7. The Damage In Your Heart
8. Pardon Me
9. My Best Friend
10. The Other Way
11. Freak Me Out
12. Haunt You Every Day



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod