Recherche avancée       Liste groupes



      
IDM  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Aphex Twin, Squarepusher, Polygon Window, Access To Arasaka
 

 Label Warp (459)

AUTECHRE - Peel Sessions 2 (2000)
Par MONSIEUR N le 25 Mai 2011          Consultée 1076 fois

Que l’auteur de la chronique ait eu à se fader les deuxièmes Peel Sessions parce que ces charlots d’amerloques à qui il les a achetées ont confondu les Peel Sessions N°1 et les Peel Sessions N°2, ça vous vous en foutez. Mais par contre, quand vous apprendrez que c’est d’autant plus regrettable que les N°1 ont bien meilleure réputation que les N°2, là vous aurez de la peine.

Non ?

Bon.

Revenons au contexte de l’époque, AUTECHRE vient de commettre son meilleur album (lp5), et l’a fait suivre par un EP de 70 minutes (ep7). Tonton John Peel, gloire lui soit rendue, invite une deuxième fois ses copains Rob Brown et Sean Booth. La première fois c’était le 13 octobre 1995, lors d’une des nombreuses éditions de la mythique émission de John Peel, sur BBC Radio 1. Pour aller vite, bande d’ignares pressés, sachez que John Peel, qu’il repose en paix, est une sorte de Bernard Lenoir britannique. Sauf que c’est l’inverse. Grâce à Peel, ces saletés de rosbeef auront pu apprécier pendant presque quarante ans une émission diffusant autant les Sex Pistols que Leonard Cohen, AC/DC, Orbital, Bob Marley ou encore Napalm Death. Sur une radio nationale. Oui ma ptite dame. Toutes les Peel Sessions n’ont bien entendu pas été sorties en disque. Mais l’écurie WARP aura aussi sorti les Peel Sessions des Boards Of Canada en 1999.

Jeu : Trouve le nom des morceaux sur le recto du disque. Un indice ? Joue avec la lumière et la solution apparaîtra. Le premier mot qui vient à l’esprit quand on songe à ce disque, c’est « plat ». Comme son artwork, la musique proposée sur ce disque est aseptisée, sans relief aucun. Notez que ce parti pris peut séduire, aussi. On imaginera facilement que ce choix est voulu, vu que c’est Confield qui suivra. Passé ce petit désappointement, on plonge dans Gelk avec ravissement, car c’est une petite mélodie de boîte à musique qui nous accueille, et autour de laquelle beats en suspension et autres glitches vont tourner, pour finalement tuer la petite ritournelle à la troisième minute. Belle introduction. « Blifil » joue la carte des beats fous. Pas énormément d’idées sur ce titre, qui aurait gagné à être raccourci. Ecoutez Venetian Snares, au moins vous en prendrez pour votre grade question percussions. Pour peu qu’on soit enclin à la rêverie, les cliquetis de « Gaekwad » parviennent quand même à produire leur petit effet. Contrairement à « 19 Headaches », conclusion passable et inutile, bien que pas désagréable non plus. Un peu anecdotique.

Et puis, par simple acquis de conscience, on écoute intensivement ce disque (pour en faire une chronique par exemple). Alors petit à petit, on évacue (un peu) ce sentiment de platitude ressenti au début, et même si l’étouffement du son gêne, on parvient à se raisonner et apprécier un EP certes pas inoubliable, mais disons au moins... valable.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MONSIEUR N :


KRAFTWERK
Trans Europa Express (1977)
Tchouff tchouff culte tchouff tchouff culte

(+ 3 kros-express)



AUTECHRE
Gantz_graf (2002)
I want to believe


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Sean Booth (tout)
- Rob Brown (tout)


1. Gelk
2. Blifil
3. Gaekwad
4. 19 Headaches



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod