Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2005 Fragile
2011 L'An Demain
2004 28.05.04
2006 Aïe
 

 Forum Non Officiel Des Têtes Raides (436)
 Têtes Raides (515)

TêTES RAIDES - L'an Demain (2011)
Par GEGERS le 27 Février 2011          Consultée 1427 fois

Qu'il y a-t-il de plus rassurant que la constance en ces temps d'instabilité et de perte de repères ? Les mastodontes tirent leur révérence, les jeunes pousses peinent à s'imposer, mais les TETES RAIDES sont toujours là, fidèles au poste depuis le milieu des années 80, vecteurs d'une branche rock conscientisée et contestataire que l'on croyait éteinte depuis la mort de Mitterrand... 11ème album du groupe, quatre ans après un Banco mi-figue mi-raisin, L'An Demain témoigne d'un groupe volontaire et inspiré, malgré une certaine tendance à tourner en rond.

Le principal atout de l'album est bien sûr ce charisme inné et déstabilisant de Christian Olivier, la partie pensante de la TÊTE, qui une nouvelle fois cisaille, taille des costards et dresse des portraits d'une justesse cruelle. De sa voix grave, le chanteur offre son chant et ses textes au service de compositions parfois remarquables, mais malheureusement plus souvent anecdotiques.

La première partie de l'album mérite à elle-seule que l'on accorde une oreille attentive à cet album. L'acoustique et symphonique « L'an Demain » ouvre l'opus de la plus belle des manières. Sombre et délicat, ce morceau surprenant se fait vecteur d'un pessimisme riche en émotions. Fort d'une montée en intensité remarquable, « L'an Demain » saisit l'auditeur à la gorge, transcendé par l'impact des mélodies comme des textes, d'une poésie touchante. Placé juste après, « Fulgurance » contrebalance cette première impression en proposant un rock mordant et enlevé, bien que bercé de désillusion et de pessimisme. Efficace et mordant, ce titre s'impose rapidement comme la composition la plus convaincante de l'album, qui s'annonce alors varié et d'un niveau supérieur à son prédécesseur. Les TÊTES RAIDES continuent d'ailleurs de surprendre avec « Emma », tango langoureux sur lequel la grande Jeanne Moreau fait une apparition remarquée. Proche du sans-faute à ce stade, le groupe poursuit alors son bonhomme de chemin avec « Angata » et « Marteau-piqueur », titres rock dotés de cuivres imposants dont les ambiances désillusionnées servent parfaitement les propos d'un Christian Olivier très inspiré. Malheureusement, il faudra ensuite attendre la 12ème piste et « Maquis » pour retrouver cette ambiance douce-amère, principal atout du groupe. Délicat, ce titre précède l'énergique et déstructuré « Je voudrais ». Se mettant dans la peau d'un SDF, Olivier vise juste et touche sa cible, parvenant à éviter le point de vue consensuel habituellement adopté sur ce type de morceaux dotés d'une conscience sociale.

Seulement voilà, entre « Marteau-piqueur » et « Maquis » se trouve un no man's land composé de six titres qui tendent à plomber un album pourtant fort prometteur. Bien sûr, il y a du rock énergique et sympathique (« J'm'en fous », « So Free »), mais aussi et surtout des titres anecdotiques aux mélodies redondantes, peu inventives, et aux rimes bien trop faciles (« Gérard », « Pas à pas »). Il faut donc prendre sur soi pour franchir ce fossé qui horripile autant qu'il indiffère. Ainsi, en essayant de réutiliser vainement des recettes qui, il est vrai, ont fait leurs preuves dans le passé, les TÊTES RAIDES alternent entre auto-parodie et indigence. Au final, on ne retient donc qu'une petite poignée de titres, tantôt novateurs, tantôt inspirés, qui permettent à l'album de surnager tant bien que mal. Décidément, les années 2000 ne sont pas glorieuses pour le pourtant sympathique groupe francilien. Dans l'attente de jours meilleurs ?

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


DARE
Arc Of The Dawn (2009)
Donnez pour l'arc




BIG COUNTRY
Another Country (2011)
La mort n'est pas une fatalité


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Christian Olivier (chant, accordéon, guitares, saxophone, percussions)
- Grégoire Simon (saxophones, flûtes, accordéon, percussions, chant)
- Pascal Olivier (basse, contrebasse, hélicon, tuba, flûte, chant)
- Anne-gaëlle Bisquay (violoncelle, violon, contrebasse, basse, chant, fl)
- Serge Bégout (guitares, banjo, saxophone baryton, clarinette, pe)
- Edith Bégout (tuba, trompette, trombone, piano)
- Pierre Gauthé (trombone, guitare, trompette)
- Caroline Geryl (batterie)


1. L'an Demain
2. Fulgurance
3. Emma
4. Angata
5. Marteau Piqueur
6. J'm'en Fous
7. Météo
8. Gérard
9. So Free
10. Pas à Pas
11. Olé
12. Maquis
13. Je Voudrais



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod