Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (213)

SOUSBOCK - Compte à Rebours (2007)
Par MARCO STIVELL le 11 Août 2011          Consultée 1058 fois

SOUSBOCK débute sa carrière à la fin des années 1990, faisant suite à un groupe du nom de N-GENIR, plutôt brouillon selon les dires de Sébastien, principal responsable de la formation. Le nom était lui-même un clin d'œil humoristique à la propre situation du jeune homme et d'autres membres, à savoir ingénieurs en agro-alimentaire à L'Isim de Montpellier. Aurélien, le jeune frère de Seb, fait aussi déjà partie du groupe. La formation évolue, et le nom change avant le premier concert pour devenir définitif. "On a pris le premier qui ne semblait pas trop pourri après beaucoup de propositions" dit Seb. Deux albums sont enregistrés avec des moyens rudimentaires, Seb les qualifie en plus de simples "collections de chansons". Plus tard, le groupe se sépare, sans doute pour des raisons de dispersion de chacun après l'école, sachant que Seb est parti quelques temps au Philippines pour sa formation.

Les choses ont bien changé depuis, Seb est devenu professeur de mathématiques et technologie dans l'enseignement secondaire, Aurélien est responsable d'une antenne d'une entreprise de vente de prothèses auditives, tout deux sont papas, et d'autres membres sont venus enrichir le groupe. La plupart sont occasionnels, et le tandem de frères compte aujourd'hui surtout sur Nicolas Leroy (qui est tout comme Seb un de mes amis les plus chers), Philippe Pautus, ainsi que Julien Tahon (alias trustno1 pour ceux qui connaissent) en tant que musiciens. Car oui, on peut enfin dire "les disques". Le présent Compte à Rebours a beau n'avoir trouvé sa réalisation finale (réenregistrement total, ajout de morceaux) qu'en deuxième position après Parenthèses, il reste le vrai premier album, celui qui démarre la chronologie. De même qu’Une Ombre Qui Danse, le troisième finalisé (réenregistré également) est en fait le deuxième, Parenthèses arrivant donc en troisième.

Les influences de Sousbock, Seb en particulier qui reste le membre principal, celui dont jaillissent toutes les (bonnes) idées, sont à rechercher du côté de Genesis (sans qui je n'aurais sans doute jamais rencontré personne parmi tout ce petit monde), Jean-Jacques Goldman, Radiohead, Téléphone... Soit du pop-rock mâtiné de progressif - même si je sais que Seb n'aime pas ce mot -, avec des textes significatifs et des ambiances particulières, le tout développé sur des morceaux courts comme des longs. On retrouve déjà tous ces éléments sur Compte à Rebours. Le titre à la durée moindre est "Globerêveur" (deux minutes) et le plus étendu reste "Solitudes Nocturnes" (dix minutes). Tout un programme, mais déjà des plus passionnants. Bien que Parenthèses ait triché, on peut dire que cela fait mouche "pour la première fois".

"Mélancolique Obscurité", en bonne première chanson qui ouvre l'univers d'un groupe, a été réalisée par un seul membre, Seb donc. En fait, toutes les chansons viennent de la main de Seb, sauf "Entre toi et moi", "Réminiscence" et "Amnesia" auxquelles Aurélien, Olivier et Laurent ont participé. Mais pour "Mélancolique Obscurité", Seb est tout seul à la réalisation. D'emblée nous sommes projetés dans un pop-rock à forte densité garni de paroles à la fois contemplatives (une constante chez SOUSBOCK) et tout à fait à l'image du titre choisi pour la chanson. Certains morceaux, comme celui-ci, vont développer également tous les aspects de la musique du groupe, un esprit troublé étant insufflé par ces refrains à la voix modifiée, comme "étouffée". D'autres chansons vont mettre l'accent sur le côté pop-rock, comme "Amnesia" (le genre de tube imparable à trois ou quatre accords), ou "Entre toi et moi" qui met bien en avant la guitare d'Aurélien (avec le type de solo "mandoline" qui reste sa spécialité).

Les "Réminiscence" - avec un superbe solo final made in Nicolas -, "Un Homme Sans Visage" - aux paroles inspirées d'un dessin du célèbre Franquin et renforcée par un mellotron-voix des plus classieux -, et "Inexaucé" - éminemment dépressive et fragile -, prennent le temps de développer un univers onirique. La meilleure à mon sens reste "Fil de soi", d'une beauté troublante. "Globerêveur" apporte ensuite un peu de fraîcheur folk reposante, Seb s'y posant en tant que voyageur attachant. "Réparer mes Erreurs" apporte un climat plus tendu loin d'être oubliable, avec cette batterie matraquée. Serait-ce là le "I Don't Care Anymore" de Seb ? Tout converge enfin vers le long "Solitudes Nocturnes" qui tourne sur trois accords et se retrouve ponctué de soli de piano plutôt mignons, d'inspiration différente selon qui les a réalisés (Seb, Florent...). Cette chanson fonctionne beaucoup mieux à mon sens pour ce qu'elle veut exprimer qu'un "Veiller Tard" (pour citer Goldman) que je trouve surfait. L'ambiance est feutrée, Nassim exécute un solo de piano (le deuxième) qui reprend certains thèmes d'autres chansons du disque (à vous de trouver lesquels), et Vanessa, l'adorable femme de Seb amène un peu de sa clarinette sur le final, ce qui confirme l'originalité de la chanson. D'ailleurs toute l'orchestration (sans parler de la production) sur le disque reste bien réalisée, par des pros comme des moins pros, entre guitares mélodiques et nappes envoûtantes, et Seb possède une voix d'alto suffisamment agréable pour que cela soit noté et que les chansons n'aient pas à en rougir.

Un excellent album pour démarrer le voyage SOUSBOCK, qui ne vous quittera plus si vous avez apprécié. Voilà le type de chanson française que je préfère écouter !

Lien pour écouter l'album : http://www.sousbock-fr.com/sousbock/index.php?page=car

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


SOUSBOCK
Lune Et L'autre (2010)
Quand les autres écrivent pour Sousbock...

(+ 1 kro-express)



RENAUD
A La Belle De Mai (1994)
Dans la douceur folk

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



- Sebastien Bournier (chant, batterie, guitares, basse, claviers, progra)
- Aurélien Bournier (chant, guitares)
- Nassim (piano, synthétiseurs, pédalier basse)
- Nicolas Leroy (piano, guitares, basse)
- Olivier (piano)
- Philippe Pautus (basse)
- Florent (choeurs, piano)
- Laurent (programmation boîte à rythmes)
- Vanessa Bournier (clarinette)


1. Mélancolique Obscurité
2. Aussi Loin D'ici
3. Un Homme Sans Visage
4. Entre Toi Et Moi
5. Inexaucé
6. Réminiscence
7. Réparer Mes Erreurs
8. Fil De Soi
9. Globerêveur
10. Amnesia
11. Solitudes Nocturnes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod