Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Alice Cooper, Guns N' Roses, Ace Frehley , The Dead Daisies , MÖtley CrÜe
- Membre : Steven Tyler , Whitford/st. Holmes
 

 Site Officiel (231)

AEROSMITH - Toys In The Attic (1975)
Par PINHEAD le 17 Novembre 2011          Consultée 1990 fois

Un dimanche après-midi pluvieux dans une petite banlieue de Boston. Rien d'autre à faire que de ranger ce grenier ou sont entreposés depuis une dizaine d'années les objets les plus insignifiants et dénués d'utilité pour le commun des mortels. Un patin à roulette aux fixations rouillées dont l’homologue a quitté la surface de la Terre il y a bien longtemps, un déguisement de Batman sans son masque ni sa cape, quelques gobelets souvenir de ma vieille fraternité où j'ai passé mes études entre beuverie clandestine et entraînement au poste de quaterback dans mon équipe de football... Le tout croulant sous des étendues grisâtres de toiles où de nombreux insectes ont jadis trouvé la mort.

J’aperçois la vieille malle en bois de mon enfance et l'ouvre, non sans laisser s'échapper un nuage de poussière qui me fait tousser bruyamment. Mes vieilles peluches n'arborent désormais plus leur fierté animalière, mais ont l'aspect de vieux chiffons à l'odeur nauséabonde de salive macérée mêlée à celle des souris mortes que je retrouve sous ce tas de tissu.

Mon vieux vinyle d'AEROSMITH ! Fuck ! Des années que je cherchais cet exemplaire Toys in The Attic, au point d'avoir été obligé de le racheter en CD lors de l'avènement du digital. Nostalgique, je contemple la pochette jaunie entre mes doigts et place le disque noir sur son ancien habitât circulaire, qui entame sa révolution continue pour une bonne quinzaine de minutes.

"Toys In The Attic" résonne alors dans ce dépotoir sinistre, qui prend alors des allures de chambre d'adolescent du début des années 70. Le riff groove toujours autant, l'énergie du chanteur est toujours aussi palpable, la batterie claque avec la même intensité que dans ma jeunesse. Une réminiscence du concert de 1989, où le groupe avait envoyé la même purée qu'en studio pendant son rappel. Une période aseptisée où les anciens brûlots Hard du groupe se démarquaient sensiblement des tubes sirupeux sponsorisés par MTV.
Les racines Blues du groupe ressortent le temps d'un vibrant "Uncle Salty" détruisant sous la lourdeur du son de la guitare de Joe Perry les vieilles institutions Anglaises. Le timbre de Steven Tyler se fait littéralement vicieux, à tel point qu'il chante le péché originel avec un détachement blasphématoire sur "Adam's Apple".

"Walk This Way" a autrement plus d'allure que la version qui avait cartonné grâce aux deux rappeurs de RUN-DMC et à son clip taillé pour la masse.

Dans cette pièce lugubre, le son que produit par les sillons est autrement plus agréable que la froideur de mon lecteur CD, et "Big Ten Inch Record" en reprend tout son intérêt vintage.

Le son strident du saphir m'empresse de retourner le vinyle, à peine le temps d'enlever la couche de poussière accumulée sur la tête de lecture. "Sweet Emotion" introduit par son irrésistible basse alterne couplets bluesy, breaks heavy, et refrains planants. Un autre tube pour cette galette aux huit millions d’exemplaires vendus sur le continent de l'oncle Sam.

"No More No More" me rappelle le lien, parfois absurde, qu'on prêtait entre la musique d'AEROSMITH et des ROLLING STONES. Un parallèle alimenté par la réputation sulfureuse des membres, un leadership bilatéral, et une paire de lèvres démesurées chez les deux chanteurs. Un critique avait même parlé de "Stones Zeppelinien" à l'écoute de ce disque... Il me reste plus qu'à chercher le numéro et la page dans la grande pile de magazines qui chancèle dangereusement à ma droite.

La fin de l'album, plus anecdotique ("You See Me Crying" Beûûûûuûûrk) me fait redescendre de ce petit nuage Hard Rock où le Blues se mêle avec une électricité malsaine bien plus lourde que celle des Pierres Qui Roulent.

En voulant remettre le grand disque noir dans sa pochette, un vieux dollar tombe de celle-ci, roulé de façon à former un tube, son extrémité légèrement blanchie. Souvenirs...

4/5

Coup(s) de cœur: "Toys In The Attic"

A lire aussi en HARD ROCK par PINHEAD :


BLACK SABBATH
Paranoid (1970)
Honteusement parfait !

(+ 4 kros-express)



ALICE IN CHAINS
Dirt (1992)
La drogue, c'est le mal ! (?)


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Steven Tyler: (chant, bouche à pipe)
- Joe Perry: (guitare solo)
- Brad Whiteford: (guitare rythmique)
- Tom Hamilton: (basse)
- Joey Kramer: (batterie)


1. Toys In The Attic
2. Uncle Salty
3. Adam's Apple
4. Walk This Way
5. Big Ten Inch Record
6. Sweet Emotion
7. No More No More
8. Round And Round
9. You See Me Crying



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod