Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Aerosmith
1974 Get Your Wings
1975 Toys In The Attic
1976 Rocks
1977 Draw The Line
1978 Live Bootleg
1979 Night In The Ruts
1980 Greatest Hits
1982 Rock In A Hard Place
1985 Done With Mirrors
1986 Classics Live !
1987 Permanent Vacation
  Classics Live Ii
1988 Gems
1989 Pump
1993 Get A Grip
1994 Big Ones
1997 Nine Lives
1998 A Little South Of Sanity
2001 Just Push Play
2004 Honkin' On Bobo
2005 Rockin' The Joint
2006 Devil's Got A New Disgui...
2012 Music From Another Di...
 

- Style : Alice Cooper, Guns N' Roses, Ace Frehley , The Dead Daisies , MÖtley CrÜe, Ted Nugent
- Membre : Steven Tyler , Whitford/st. Holmes
 

 Site Officiel (554)

AEROSMITH - Rock In A Hard Place (1982)
Par LONG JOHN SILVER le 31 Octobre 2015          Consultée 1116 fois

L’étoile d’AEROSMITH continue de pâlir au début des 80’s. Quand VAN HALEN et AC/DC sont à leur apogée, le groupe ne fait clairement plus partie des priorités de kids confrontés aux étoiles montantes plus heavy en direct de la NWOBHM* alors qu’aux States, MÖTLEY CRÜE s’apprête à faire un carton, mais qu’en attendant c’est FOREIGNER – entre autres – qui propage sa tambouille FM. Le passage à la nouvelle décennie se fait délicat et on ne sait plus trop si le groupe est mort ou vivant. Perry s’étant fait virer, Whitford** finira aussi par lâcher l’affaire au commencement des sessions de Rock In A Hard Place. Il faut dire que nombreuses se font les démissions dans l’entourage de la caravane toxique, certains préfèrent prendre la poudre d’escampette avant de partir les pieds devant, le plus souvent à cause de tout autre genre de poudres. Le management n’est guère rassuré, il mandate un psychiatre pour suivre le groupe en pérégrinations, son verdict tombe en même temps que son découragement : « le pronostic vital est engagé, le groupe est brisé et le mal sans remède. »

C’est Jack Douglas, le producteur historique, qu’on a appelé à la rescousse – les chiffres de vente sont en chute libre, ne l’oublions pas non plus, on n’est pas entre philanthropes -, qui s’en va trouver l’improbable Rick Dufay pour succéder à Whitford. Or Dufay est un psychotique notoire qui jadis se brisa les deux jambes en tentant de s’évader d’un asile. Ça promet. Jimmy Crespo, lui, a déjà été désigné premier soliste par Tyler pour sa ressemblance avec Perry et parce qu’il joue super bien. Et puis, il y a le copain, Richard Supa, musicien additionnel précieux sur scène, déjà compositeur de « Chip Away At The Stone », qui vient prêter main forte à Steven, car il a le bon goût d’être sympa, de posséder un home studio, d’avoir plein de copines et de disposer de quantités de produits psychotropes…

Ce disque s’est fait, d’après les souvenirs de Tyler, sous la totale emprise de drogues de toutes sortes. La suite « Prelude To Joanie »/Joanie’s Butterfly », toute allusion salace bue, a d'ailleurs fait l’objet d’effets sonores fouillés qui portent ces titres en terres psychédéliques où la toxicité de l’air atteint des taux élevés. « Jailbait » qui ouvre l'album est énorme, épaisse comme le fog dans l’esprit d’un junky qu’on doit littéralement porter en scène car il ne tient pas debout. Tyler ne voit que très rarement le jour, néanmoins lorsqu’il l’aperçoit, il sait se montrer efficace. « Lightning Strike » deviendra la chanson qui illustrera le premier clip des Dupont Volants sur MTV. Ce titre, cosigné par Suppa, est bien fichu, sacrément bien même. D’ailleurs, pour composer, le groupe ne collabore qu’avec les membres d’un noyau resserré puisqu’outre le cas précité, seul Jack Douglas sera crédité sur cet opus.

Si l'écriture reste dominée par Steven Tyler, Jimmy Crespo n’est pas en reste, alignant sept mentions. Une reprise, très réussie, de « Cry Me A River », standard jazzy en ballade, vient se planter à mi-parcours, Tyler n’ayant pas son pareil pour œuvrer en terre bluesy. Citons enfin « Rock In A Hard Place (Cheshire Cat) » parmi les belles réussites de ce disque, soit un pur titre de rock’n’roll comme aimeraient en faire les DEAD DAISIES aussi souvent que possible. La voix de Tyler fait des merveilles sur le funkisant « Jig Is Up », on pense à « Last Child », de façon plus ample à Rocks en entier même. C’est vrai que « Bitch’s Brew » ou « Bolivian Ragamuffin » sont un voire deux crans en dessous. Oui, mais« Push Comes To Shove » est idéalement placé en fin de parcours, c’est le titre où Tyler laisse le plus exprimer sa négritude profonde, chose qui transcende ce blues de cabaret bastringue en formidable numéro d’artiste.

On parle cependant ici de la période la plus controversée d’AEROSMITH, celle sans (ou presque, ne chipotons pas !) Whitford ET Perry ! Acte 1 et demi. Donc, c’est nul. Ma foi, tous les disques de rock nuls que j’ai écoutés doivent être vraiment bien nuls alors... Plus que je ne me l’imaginais, en tout cas. Rock In A Hard Place n’en reste pas moins un album de rock authentique qui embaume tout un tas de trucs que la morale réprouve totalement de citer via un média respectable. Les ventes – bien fait pour eux – seront de nouveau divisées par deux, un petit demi million d’exemplaires ayant trouvé preneur… Pendant ce temps-là les Dupont creusent leurs tombes. Le faire-part du décès annoncé gagne pourtant à être (re)découvert, parce qu' AEROSMITH avait autre chose que de la came dans le sang : un talent avéré pour jouer du rock... in a hard place.

* New wave of British heavy metal, comprenant : IRON MAIDEN, DEF LEPPARD, SAXON…
** Il formera l’entité éphémère Whitford/St. Holmes (Ted Nugent/MSG) dont l’unique album paraîtra… avant Rock In A Hard Place !

A lire aussi en HARD ROCK par LONG JOHN SILVER :


RAINBOW
On Stage (1977)
Over the rainbow and far away.




URIAH HEEP
Sweet Freedom (1973)
Le crépuscule des braves


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Steven Tyler (chant)
- Jimmy Crespo (guitare)
- Tom Hamilton (basse)
- Joey Kramer (batterie)
- Rick Dufay (guitare)
- +
- Brad Whitford (guitare sur 2)
- Paul Harris (piano sur 10)
- John Turi (saxo sur 8)
- Rhainhard Straub (violon sur 7)
- John Lievano (guitare sur 7)


1. Jailbait
2. Lightning Strike
3. Bitch's Brew
4. Bolivian Ragamuffin
5. Cry Me A River
6. Prelude To Joanie
7. Joanie's Butterfly
8. Rock In A Hard Place(cheshire Cat)
9. Jig Is Up
10. Push Comes To Shove



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod