Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO PUNK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Berurier Noir, Ludwig Von 88, Les Olivensteins
 

 Seventeen Records (262)
 Site Officiel (331)

METAL URBAIN - Anarchy In Paris (2004)
Par RED ONE le 26 Mars 2012          Consultée 1047 fois

Déjà, rien que le titre, moi, ça me fait sourire : Anarchy In Paris. Franchement, de qui se moque-t-on ? METAL URBAIN est un groupe français, habitué à cracher sa haine en français afin de se faire comprendre d'un public essentiellement français (sauf quand il fait le zouave anglophone en se faisant appeller DOCTOR MIX). Quelle débilité alors que d'écrire le titre de cet album en anglais : Anarchy In Paris. On dirait un slogan de jeune adolescent boutonneux nourri aux séries américaines, prêt à faire la révolution à la moindre dispute parentale et essuyant sa frustration lycéenne en renversant des poubelles dans les rues de la capitale hexagonale ...

La question qui se pose alors immédiatement, c'est : Anarchy In Paris, c'est quoi ? La pochette nous renseigne assez aisément sur le contenu : reprenant le visuel du single Hystérie Connective (1978), ce disque est une nouvelle compilation des titres de la période 1976-1979 du groupe, considérée comme étant "l'Âge d'Or" de METAL URBAIN (tiens, tiens, ça ne vous rappelle rien, ce terme d'Âge d'Or ?). Un rapide coup d'oeil sur la playlist du disque suffit à enterrer définitivement tout espoir d'intérêt et à sombrer dans une déprime profonde : cet album ne propose rien de bien nouveau, que des titres déjà entendus, encore et toujours les mêmes classiques éculés, les "Panik", "Hystérie Connective", "Lady Coca Cola", "Crève Salope" et autres "Pop Poubelle" ... Marre, marre, y en a marre ! Après Les Hommes Morts (1981), après L'Âge d'Or (1985) et après Chef d'Oeuvre (2002), nous voici en face du quatrième disque de METAL URBAIN proposant le même matériel ...

La vérité sur Anarchy In Paris, c'est qu'en réalité, cette bête compilation de plus n'était pas destinée au marché français. Et ce titre absurde, "Anarchy In Paris", non plus : Anarchy In Paris est une compilation destinée au marché américain. En 2003, METAL URBAIN ressort tout son catalogue (ou presque) chez Seventeen Records, un petit label parisien sympathique spécialisé dans les rééditions des premières gloires du punk français (METAL URBAIN donc, mais aussi STARSHOOTER, DESPERADOS, etc ...) Le premier disque à voir le jour sera l'anthologie Chef d'Oeuvre (2003), compilation 2 CD indispensable car bourrée d'inédits. Viendront ensuite la même année des rééditions 2 CD de Wall Of Noise (1979) et de Tokio Airport (1980), les deux albums studios de DOCTOR MIX et des METAL BOYS (les side-projects de METAL URBAIN), complétées elles aussi par de nombreux bonus. Mais, dans la foulée de l'enthousiasme lié à ces rééditions, des pressages spécifiques au marché américain sont envisagés, METAL URBAIN ayant toujours joui aux Etats Unis d'une certaine aura sur la scène punk alternative, Jello Biafra (ex-chanteur des DEAD KENNEDYS) pourrait d'ailleurs en témoigner. C'est alors qu'un deal est conclu avec le label Acute Records, qui accepte de financer les versions américaines, à la seule condition de réduire les disques à un seul CD pour faire baisser le coût de production.

Et c'est ce qui se fit : les versions US de Tokio Airport et de Wall Of Noise furent donc réduites à un seul CD, zappant au passage de nombreux bonus et remixes, mais bon les Américains n'y perdront pas grand chose au change. Quand à la maxi-compilation Chef d'Oeuvre, elle fut réduite elle aussi à un seul CD, et cette compilation tronquée, massacrée, et appauvrie, eh bien c'est celle ci : Anarchy In Paris. Un disque sans cohérence, à la playlist présentant deux ou trois bonus sans intérêt, et placés ici sans explication. Le livret, écrit en anglais, n'apporte pas plus d'informations que celà, hormis des détails sur l'histoire du groupe trouvables partout ailleurs ... Bref ça n'a aucun sens, et le titre de l'album, "Anarchy In Paris", achève de couvrir cette infamie de ridicule en parodiant minablement le slogan "Anarchy In The U.K." des SEX PISTOLS ...

Curieusement, malgré le fait que cette compile soit réservée au marché américain, je l'ai déjà aperçue en France dans les bacs d'un disquaire grand public. Mais pour le même prix, j'ai préféré acheter Chef d'Oeuvre, et honnêtement je ne regrette toujours pas puisque c'est Chef d'Oeuvre qui m'a fait découvrir et aimer METAL URBAIN.

Anarchy In Paris est un disque absolument inutile, sauf pour les Américains, et encore ...

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


DISCHARGE
Discharge (2002)
La reformation que l'on n'espérait plus...




DISCHARGE
Decontrol (1980)
Les prémices du son D-Beat


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Eric Débris (chant, machines)
- Charlie H (machines)
- Pat Lüger (guitares)
- Hermann Schwartz (guitares)
- Rikky Darling (guitares)
- Zip Zinc (machines)
- Clode Panik (chant)


1. Panik
2. Paris Maquis
3. Hystérie Connective
4. Lady Coca Cola
5. Clé De Contact
6. Pop Poubelle
7. Fugue For A Darkening Island
8. Ghetto
9. Ultra Violence
10. Futurama
11. Snuff Movie
12. Numéro Zero
13. 50/50
14. Atlantis
15. Anarchie Au Palace
16. E 202
17. Crève Salope
18. Hystérie Connective (early Version)
19. Colt 45
20. The Train Kept A Rollin (version 2)
21. Sweet Marilyn
22. Little Girl Of Love
23. Tango Sudiste
24. Panik (instrumental)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod