Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO PUNK  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Berurier Noir, Ludwig Von 88, Les Olivensteins
 

 Seventeen Records (272)
 Site Officiel (342)

METAL URBAIN - Anthologie 1977-1979 (2008)
Par RED ONE le 13 Avril 2012          Consultée 1447 fois

"Allez, c'est reparti ! Quoi donc encore ? Non, c'est pas vrai, tu déconnes, Roger ? ENCORE UNE COMPILATION DE METAL URBAIN ???? Mais c'est pas possible, ils se fichent complètement du monde ces mecs, c'est un vrai scandale !!! Quoi ??? En 3 CDs ??? Tu te fous encore de moi ou quoi, Roger ???"

On se calme, on respire un grand coup pour éviter de vomir et on boit une bière fraîche. Oui, vous aurez sûrement comme moi cette pensée en contemplant ce visuel ô combien original (reprenant la pochette du single "Paris Maquis" de 1977) et ce titre, "Anthologie 1977-1979", qui nous fait craindre le pire quand au contenu de cet objet discographique. Oui, parce qu'après quatre compilations publiées entre 1981 et 2004 (même si Les Hommes Morts n'en était pas vraiment une), moi, là, je commençais sérieusement à en avoir marre de donner mon argent à METAL URBAIN pour du vent. Certes il y a bien eu du nouveau en 2006 avec l'album totalement inédit "J'irai Chier..." Mais il faut croire que le groupe d'Eric Débris persiste à toujours vouloir nous refiler les mêmes sempiternelles comptines haineuses, celles qui l'ont fait rentrer dans la légende et dont il ne peut définitivement pas se séparer. La preuve : en cette même année 2008, un album de réenregistrements de ces mêmes chansons sort, sous le nom de Crève Salope.

Oui, mais toutefois, un rapide coup d'oeil au packaging de cette Anthologie 1977-1979 nous fait prendre conscience que cette fois, les choses seront différentes : déjà, cette Anthologie est un coffret, et non un simple CD. Et pas avare en contenu le coffret : constitué d'un écrin en carton glacé blanc, il contient 3 CDs insérés dans 3 pochettes cartonnées imitant le format vinyl, les CDs étant par ailleurs protégés par une fine pochette en plastique transparente, comme sur les vrais 33 tours. Un poster dépliant représentant au recto la pochette du single "Panik" fait office de livret lorsqu'on le retourne au verso. Bref, c'est très beau, on en prend plein les yeux et on se dit que pour une fois, METAL URBAIN soigne réellement sa présentation en nous offrant quelque chose qui vaut son pesant d'espèces sonnantes et trébuchantes.

Minute ! Tout ça c'est très bien, mais est-ce que ce n'est pas un peu de la poudre aux yeux ? Et c'est alors que l'on prend le temps de regarder les pochettes cartonnées dans le détail et que l'on prend le temps de lire les explications du livret dépliant. Et subitement, on comprend. On comprend et nos yeux de fan brillent. Et puis forcément, on regarde la playlist de ces trois albums et on ne peut que constater. Oui. Ils l'ont fait. Ils ont enfin osé le faire. Presque 30 ans après l'explosion du line-up classique de METAL URBAIN, le groupe ose enfin nous sortir dans sa forme initiale ce qu'il nous avait promis en 1979 après le départ de Clode Panik : la mythique trilogie.

Quelle trilogie ? Celle des trois projets parallèles ? Les trois albums studios signés METAL URBAIN, METAL BOYS et DOCTOR MIX & The REMIX ? Oui, c'est vrai qu'on est en droit de s'étonner, parce qu'officiellement, ils l'avaient déjà sortie cette trilogie : Wall Of Noise (1979), Tokio Airport (1980) et Les Hommes Morts... (1981), trois albums pour trois projets parallèles, trois disques inégaux dans leur contenu mais en apparence fidèles au projet annoncé par Eric Débris en 1979. Oui mais rappellez vous : l'album Wall Of Noise, signé DOCTOR MIX, était sorti en 1979 conformément au plan de bataille établi par le groupe, après une série de trois singles annonciateurs. L'album des METAL BOYS, pour sa part, était quasiment prêt, il ne restait plus qu'à le réenregistrer convenablement et à le mixer.
Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu, et METAL URBAIN splitta bien avant que les choses n'aillent plus loin : les frères Lüger/Schwartz, comme chacun sait, mirent les voiles pour fonder DESPERADOS, et Eric Débris se retrouva seul à Londres avec Charlie H. Il garda quelques idées de l'album inachevé des METAL BOYS et en enregistra un autre totalement inédit, Tokio Airport. Quand au troisième disque, l'album studio de METAL URBAIN himself, il sortit finalement en 1981 sous la forme d'une semi-compilation, Les Hommes Morts Sont Dangereux.

Les trois CDs du coffret reconstituent donc, de manière artificielle, cette trilogie tel qu'elle aurait dû sortir. Cette reconstitution, basée sur de nouvelles pistes inédites dénichées par Eric Débris dans ses archives, est donc l'ambition du coffret Anthologie. Analysons donc un peu le contenu des 3 galettes :

- CD "METAL URBAIN" : rien de bien nouveau sous le Soleil malheureusement. L'intégralité des pistes présentes sur le CD consacré au groupe originel n'est que du déjà vu, et surtout du déjà entendu. Car toutes les pistes présentes ici figuraient déjà sur l'album Les Hommes Morts..., à l'exception de la piste éponyme "Métal Urbain", qui était un inédit publié comme tel sur la compilation Chef d'Oeuvre (2003). Deux bonus sont ajoutés, un remix inutile de "Hystérie Connective" (grr ...) et un autre inédit, "Quelques Monstres", déjà présent sur Chef d'Oeuvre. Toutefois, l'ordre des chansons est celui envisagé par le groupe en 1978 lorsqu'un premier projet de LP studio de METAL URBAIN fut à l'ordre du jour, sous le nom de "13". Malgré son manque total d'intérêt en terme de contenu, ce premier CD du coffret replace les chansons originelles de METAL URBAIN dans le contexte des années 1978-1979 et du projet de trilogie, en reconstituant ce qu'aurait du être le premier LP studio de METAL URBAIN s'il était sorti en 1978. On notera cependant l'absence de la chanson "Crève Salope", mais ce n'est pas sans raison. Je vais y revenir ...

- CD "DOCTOR MIX & The REMIX" : là non plus, rien de neuf. Car le CD consacré à DOCTOR MIX (la variation reprises bruitiste de METAL URBAIN) est bien évidemment constitué de l'intégralité de l'album Wall Of Noise (1979), auquel s'ajoutent les trois versions alternatives de "No Fun" et de "I Can't Control Myself" présentes sur les deux singles parus en 1979. DOCTOR MIX étant le seul projet de la trilogie a avoir vu son album publié dans sa version initiale, il était logique que Wall Of Noise fut inclu dans ce coffret. Après, ça ne change pas grand chose de fondamental à son contenu, dont je persiste à dire qu'il s'agit d'un ratage complet. Vous trouverez cependant plus de détails à ce sujet dans la chronique de Wall Of Noise, en haut à gauche.

- CD "METAL BOYS" : là, par contre, c'était inespéré. Oubliez tout de suite Tokio Airport (1980), le contenu de ce CD n'a presque rien à voir avec l'album publié un an après Wall Of Noise sous le nom METAL BOYS. Sont présentées ici pour la première fois les fameuses bandes issues des sessions de l'album originel des METAL BOYS, celui qui n'a jamais été publié en 1979 à cause du split du groupe. Bien évidemment, quelques petites choses déjà entendues viennent fourrer leur grain de sel là dedans : notamment ces deux versions de "Train Kept A-Rollin" que l'on avait déjà pu entendre sur Chef d'Oeuvre, ou bien encore ces versions primitives de "Colt 45" et de "Parlez-moi d'argent", qui seront totalement revisitées un an plus tard sur Tokio Airport. Mais ceci dit, les versions présentes ici sont beaucoup plus rock'n'roll, et METAL BOYS n'est pas encore ce délire synth pop/electro qu'il deviendra un an plus tard. Les pistes totalement inédites présentes ici ("Molto Vivace", "Adagio", "Allegro" ...), de même que cette version inédite de "Ultra Violence", présentent une face assurément plus rockabilly du projet METAL BOYS, toujours certes saupoudrée d'electro minimaliste, mais bien loin des hésitations new wave de Tokio Airport. Par ailleurs, la chanson "Crève Salope" est ici présentée en temps que chanson de METAL BOYS, et non de METAL URBAIN. Et effectivement, c'était le cas à l'origine, et dès lors, on comprend en quoi le travail de restitution de la trilogie est intéressant d'un point de vue historique. Le concept "pop raffinée mais provocatrice" de METAL BOYS est ici bien respecté, et c'est tout le projet initial qui prend enfin ici la forme qu'il aurait dû définitivement prendre en 1979, si les choses avaient été différentes. Par bien des aspects, cet album inédit des METAL BOYS enfin restitué est cent fois supérieur à Tokio Airport, malgré quelques côtés inaboutis ...

Ce coffret anthologique, qui laissait craindre une énorme redite dans son contenu, se révèle au final être une pièce de taille dans toute collection de fan de METAL URBAIN qui se respecte. Si le disque consacré à METAL URBAIN et celui consacré à DOCTOR MIX ne présentent rien de réellement nouveau, en revanche le disque consacré aux METAL BOYS, blindé à ras-bord d'inédits que les fans attendaient depuis des lustres, justifie amplement l'achat de ce coffret et nous laisse découvrir un pan totalement méconnu de l'oeuvre d'Eric Débris. Le caractère luxueux de ce coffret, réellement travaillé au niveau du packaging, en rajoute encore et fait de cette anthologie un objet indispensable.

PS : il n'empêche, j'espère quand même que ce coffret est bien la DERNIERE compilation de METAL URBAIN. On ne m'y reprendra plus ...

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


DISCHARGE
Why (1981)
Discharge, c'est la guerre




BLACK FLAG
Damaged (1981)
Black Flag réussit enfin à passer en format long.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Eric Débris (chant, programmations, claviers)
- Clode Panik (chant)
- Charlie H (claviers, programmations)
- Pat Lüger (guitares)
- Hermann Schwartz (guitares)
- Rikky Darling (guitares)
- Zip Zinc (claviers, programmations)


- metal Urbain
1. Hystérie Connective
2. Ghetto
3. Clé De Contact
4. Lady Coca Cola
5. Panik
6. Futurama
7. Métal Urbain
8. Paris Maquis
9. Pop Poubelle
10. 50-50
11. Atlantis
12. Anarchie Au Palace
13. E 202
14. Numéro Zéro
15. Hystérie Connective (mix 2)
16. Quelques Monstres (démo 1978)

- metal Boys
1. Sweet Marilyn
2. Molto Vivace
3. Snuff Movie
4. Colt 45
5. The Train Kept A-rollin' (version 1)
6. Adagio
7. Ultra Violence
8. Fugue For A Darkening Island
9. The Train Kept A-rollin' (version 2)
10. Allegro
11. Parlez Moi D'argent
12. Amour
13. Little Girl Of Love
14. Crève Salope (dangerous Mix)

- doctor Mix & The Remix
1. Out Of The Question
2. Grey Lagoons
3. No Fun (album Mix)
4. Six Dreams
5. I Can't Control Myself
6. Supermen
7. Sister Ray
8. No Fun (single A Side Mix)
9. No Fun (single B Side Remix)
10. I Can't Control Myself (single B Side Remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod