Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eiffel
- Membre : Detroit
 

 Le Site Officiel De Noir Désir (1024)
 Noir Désir Par Vince (888)

NOIR DéSIR - Soyons Désinvoltes, N'ayons L'air De Rien (2011)
Par GEGERS le 30 Décembre 2011          Consultée 3013 fois

Tout d'abord, il y a la certitude. Suite à la sortie de prison de Bertrand Cantat fin 2007, la publication de deux inédits l'année suivante (l'excellent « Gagnants perdants » et la reprise du « Temps des cerises »), ainsi que les déclarations rassurantes de Denis Barthe confirment que NOIR DESIR est de nouveau au travail. Les années s'écoulent, et le doute s'installe. Reviendra, reviendra pas ? C'est finalement fin 2010, par le départ de Serge Tessot-Gay, que la sentence tombe : NOIR DESIR n'est plus, miné par les dissensions internes et cette étiquette rouge-sang indélébile qui collera toujours à la peau de Bertrand Cantat. Une nouvelle accueillie comme un évidence : il ne pouvait décemment pas en être autrement.

C'est donc par le biais de cette seconde compilation que se cristallise le dernier souffle de NOIR DESIR. Au lieu de refermer la plaie encore béante, Soyons Désinvoltes attise encore un peu plus la douleur, en nous faisant réaliser qu'aucun groupe ou artiste français n'est à même, actuellement, de reprendre le flambeau du rock engagé pratiqué par le groupe depuis ses débuts à la fin des années 80. Cette symbiose de la musique et des textes, cette magnificence de l'interprétation, seul NOIR DESIR est parvenu à l'atteindre sur (quasiment) chacun de ses albums, dont on retrouve les meilleurs extraits sur le premier cd de ce best-of : il y a bien entendu « L'homme pressé », « Aux sombres héros de l'amer », « Un jour en france » et « Le vent nous portera », les quatre succès commerciaux les plus importants du groupe. Mais il y a également 14 autres pièces qui résument parfaitement la carrière du combo bordelais : « En route pour la joie », seul extrait du pourtant excellent album Du Ciment Sous les Plaines (mais où sont passés « Charlie » et « The holy economic war » ?), « Tostaky » et sa rage incroyable, « Comme elle vient » et son énergie dévastatrice, ou « Lost » et son ambivalence hypnotique. La liste des réussites est longue, et l'on ne peut que rester admiratif face au nombre de titres incontournables que le groupe est parvenu à proposer tout au long d'une carrière discographique paradoxalement courte (5 albums studio).

Plus que dans cette collection de titres certes représentatifs mais bien évidemment connus des amateurs, c'est bien dans le deuxième CD de la compilation que l'intérêt réside, puisque est rassemblée ici toute une pléiade de faces B, de reprises et de remix qui permettent de redécouvrir le groupe par une facette moins évidente. On apprécie « Back to you », face B du single « L 'homme pressé », dont le riff agressif et les paroles en anglais rappellent les débuts du groupe. Plus actuel, « L'identité », en duo avec les Têtes Raides, montre un groupe contestataire et inspiré. Une reprise live de King Crimson (« 21st schizoid man »), un extrait de la BO du film Bernie (« La-bas »), un remix de « A ton étoile » par Yann Tiersen ou encore une relecture acoustique de « Son style » viennent compléter le tableau de fort belle manière, et l'on se plonge à corps perdu dans ces artefacts d'un temps où le rock français avait encore son porte-voix.

Lolita peut nier en bloc, il faut se rendre à l'évidence et passer à autre chose. Reste qu'avec ce testament, NOIR DESIR s'inscrit définitivement dans le patrimoine musical français au même titre qu'un Brassens ou un Léo Ferré. Les grands se reconnaissent par les regrets qu'ils laissent derrière eux. NOIR DESIR reste encore aujourd'hui grand, très grand. Une compilation essentielle pour découvrir le groupe ou pleurer sur son triste sort.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


RUNRIG
The Highland Connection (1979)
L'âme de l'ecosse en un album...

(+ 1 kro-express)



DETROIT
La Cigale (2014)
Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bertrand Cantat (chant, guitare, harmonica, piano)
- Serge Teyssot-gay (guitare, synthétiseur, guitare cithare)
- Denis Barthe (batterie, percussion)
- Jean-paul Roy (basse, synthétiseurs, orgue)


- cd1
1. Fin De Siècle
2. En Route Pour La Joie
3. Ici Paris
4. L’homme Pressé
5. Comme Elle Vient
6. A L’envers à L’endroit
7. A L’arrière Des Taxis
8. Toujours être Ailleurs
9. Aux Sombres Héros De L’amer
10. Un Jour En France
11. Marlène
12. Le Vent Nous Portera
13. A Ton étoile
14. Lolita Nie En Bloc
15. Tostaky (le Continent)
16. Le Fleuve
17. Lost
18. One Trip / One Noise

- cd2
1. Back To You (face B De L’homme Pressé)
2. L'identité (duo Avec Les Têtes Raides)
3. I Want You (reprise De The Beatles)
4. 21st Century Schizoid Man (reprise De King Crimson
5. Bis Baby Boum Boum (duo Avec Brigitte Fontaine)
6. Là -bas (b.o.f. De Bernie)
7. Ces Gens -là (reprise De Jacques Brel)
8. Des Armes (musique Noir Désir, Texte Léo Ferré)
9. A Ton étoile (remixé Par Yann Tiersen)
10. Volontaire (duo Avec Alain Bashung)
11. Son Style 3 (face B De Lost)
12. Les écorchés (remixé Par Sloy)
13. Le Roi (reprise De Georges Brassens)
14. Oublié (remix)
15. Aucun Express (reprise D’alain Bashung)
16. Song For Jlp (morceau Cache Sur 666.667 Club)
17. Working Class Hero (reprise De John Lennon)
18. Helter Skelter (reprise De The Beatles)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod