Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bill Ward , Rainbow, Blue Öyster Cult, Danzig, The Dead Daisies , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Whitesnake
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (239)

Ozzy OSBOURNE - Bark At The Moon (1983)
Par RED ONE le 21 Décembre 2012          Consultée 1695 fois

Pas facile de reprendre le chemin des studios d'enregistrement quand on vient de perdre son meilleur ami quelques mois plus tôt. Pas facile également de vivre cet enfer lorsqu'on est une rockstar ultra-médiatique accro aux substances les plus nocives. Bref, pour faire court, pas facile d'être Ozzy OSBOURNE en 1983. La mort atroce et stupide de Randy Rhoads lors de la tournée de promotion de l'album Diary Of A Madman est clairement l'un des évènements les plus importants de la carrière d'Ozzy, et ne sera pas sans incidence sur la suite ...

En septembre 1982, à peine quelques temps après la mort de Randy, Ozzy remontait sur scène en compagnie d'un nouveau groupe et enregistrait le très étrange live Speak Of The Devil, uniquement constitué de reprises de BLACK SABBATH. Ozzy avait accepté le projet à contre-coeur, sous la pression de ses producteurs, désireux de concurrencer le groupe de Tony Iommi. Mais ce disque ô combien décevant de par son contenu (pas un seul titre solo d'Ozzy, quand même !) ne pouvait que laisser espérer un réel retour du Madman à de nouvelles choses inédites et à une vraie production solo.

Et lorsqu'en 1983 sort ce troisième effort studio d'Ozzy, Bark At The Moon, à la pochette encore une fois totalement dégueulasse (Ozzy en loup-garou ?! Aaah, mes yeux !), on peut légitimement être rassuré : ça y est, Ozzy a fait son deuil, ça y est, Ozzy est de retour et va continuer à faire vibrer ses fans à grand renfort de tubes heavy metal ! Pas vraiment, non. Eh non, Bark At The Moon n'est pas à proprement parler ce que l'on pourrait appeller un retour en grande forme. Et ce pour de multiples raisons que je vais développer.

Bark At The Moon est, de prime abord, un album qui se situe totalement dans la continuité des deux précédents : la pochette affreuse, déjà. Le guitariste ensuite : certes, Randy Rhoads n'est plus là, et Ozzy n'a pas retenu le mercenaire Brad Gillis (présent sur Speak Of The Devil). À leur place, un petit nouveau, Jake E. Lee, brièvement passé chez DIO quelques mois plus tôt et présenté à Ozzy par Dana Strum, le même homme qui lui avait présenté Randy Rhoads. Musicalement, Lee est un digne héritier de Rhoads, même si son jeu est globalement moins flamboyant et moins influencé par la musique classique que ne pouvait l'être celui de son illustre prédécesseur. Mais la qualité musicale est là, et Jake E. Lee reste à ce jour l'un des meilleurs guitaristes qu'ai eu Ozzy. Du reste, nous avons également affaire à des revenants : Bob Daisley retrouve son poste de bassiste le temps de quelques sessions et Tommy Aldridge est toujours là. Don Airey est également encore de la partie, et aura le beau rôle sur cet album malheureusement un peu trop riche en claviers ...

Car oui, Bark At The Moon, c'est un album aux choix artistiques assez contestables : comme par exemple, l'omniprésence d'arrangements orchestraux (signés Louis Clark) et de morceaux progressifs ennuyeux ("Centre Of Eternity", "Waiting For Darkness") qui noient l'album dans des abîmes de lourdeur kitsch. Mais Bark At The Moon, c'est aussi et surtout un single assez immonde, "So Tired", ballade ultra-niaise et digne d'une chanteuse de variété. Oui, Ozzy s'essaie ici à la soupe, et ça fait mal, très mal. Ce n'est certes pas la première fois que le chanteur s'adonne à la chanson romantique (rappellez vous "Changes" sur l'album Vol. 4 de BLACK SABBATH), mais là franchement ça ne passe pas, et c'est assez indigeste. Heureusement, Bark At The Moon est sauvé de la noyade FM par des morceaux heavy à souhait, qui relèvent franchement le niveau : "Now You See It", au riff de guitare énormissime, "Rock'n'Roll Rebel", petit brulôt dantesque, ou encore "Slow Down", épique au possible ...

L'album sera toutefois un succès critique et commercial évident, et Ozzy reprendra la route avec son nouveau groupe. Mais c'est un vieux démon qui va s'emparer à nouveau du Madman durant cette période : la drogue, qui va refaire surface de façon plus dure que jamais, conséquence malheureuse du décès de Randy, et qui va accaparer Ozzy pendant trois longues années, empêchant son retour immédiat en studio. Il faudra donc attendre 1986 pour voir Ozzy donner une suite à Bark At The Moon, l'excellent album The Ultimate Sin.

Globalement, Bark At The Moon n'est clairement pas le meilleur des quatre premiers albums solo d'Ozzy, ceux de la grande époque. J'ai longuement hésité entre le noter 2/5 et 3/5. Au final, je lui concède un 3 pour la qualité du travail effectué ici par les musiciens du Madman, mais force est d'admettre que cet album ne contient pas de vrais morceaux cultes et s'embourbe parfois lourdement. Il demeure qu'en définitive, Bark At The Moon n'est pas non plus le pire des albums d'Ozzy, car lorsqu'on regarde les horreurs sans nom que l'Homme-Grenouille a osé enregistré dans les années 2000, on ne peut que conclure en disant qu'il vaut mieux écouter un bon petit Bark At The Moon qu'un affreux Down To Earth (2001)...

Un disque classique d'Ozzy, malgré tous ses défauts.

Contenu : 2,75/5.
Note finale : 3/5.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


MOTÖRHEAD
Ace Of Spades (1980)
L'un des plus grands disques du rock'n'roll ?




VENOM
Prime Evil (1989)
Bye bye Cronos, welcome back Mantas !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Jake E. Lee (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Tommy Aldridge (batterie)
- Don Airey (claviers)
- +
- Louis Clark (arrangements)


1. Bark At The Moon
2. You're No Different
3. Now You See It (now You Don't)
4. Rock'n'roll Rebel
5. Centre Of Eternity
6. So Tired
7. Slow Down
8. Waiting For Darkness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod