Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bill Ward , Rainbow, Blue Öyster Cult, Danzig, The Dead Daisies , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Whitesnake
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (231)

Ozzy OSBOURNE - No Rest For The Wicked (1988)
Par RED ONE le 30 Décembre 2012          Consultée 1568 fois

Lorsque sort le cinquième album solo d'Ozzy en 1988, doté d'une pochette étonnamment élégante lorsqu'on connaît les précédentes, on peut clairement dire qu'une page vient de se tourner. L'album live Tribute, publié en 1987 (mais enregistré en 1982), était finalement sorti après cinq ans de retard, dans le but de rendre un dernier hommage à Randy Rhoads et clore une bonne fois pour toutes cette période sombre de la carrière d'Ozzy. Par ailleurs, le départ du guitariste Jake E. Lee, parti fonder le groupe BADLANDS avec deux anciens membres de BLACK SABBATH (Ray Gillen et Eric Singer), condamnait une nouvelle fois le groupe solo d'Ozzy Osbourne à une sévère restructuration ...

Malgré des centaines de candidatures, c'est un jeune guitariste américain totalement inconnu, issu du milieu des bars, qui sera recruté par Ozzy pour remplacer Jake E. Lee : un colosse blond d'à peine 21 ans, répondant au doux nom de Zakk Wylde. Le futur fondateur de BLACK LABEL SOCIETY est alors un musicien hyper prometteur : sauvage, fougueux, au jeu ultra-rapide et au talent évident, Zakk Wylde sera incontestablement l'élément majeur du renouveau musical d'Ozzy durant la transition entre les années 1980 et 1990. Sur cet album, Wylde est assisté de l'indéboulonnable Randy Castillo (probablement le meilleur batteur de toute la carrière solo d'Ozzy) et, plus étonnant, de Bob Daisley à la basse. Si l'on sait aujourd'hui que Daisley et Ozzy n'ont jamais été en bons termes (on se souvient de l'épisode Diary Of A Madman, où Daisley fut retiré des crédits), force est d'admettre qu'Ozzy ne semble pas pouvoir se passer de lui lorsqu'il enregistre un nouvel album. Précisons pour la petite histoire que la rumeur veut que Bob Daisley fût également présent sur The Ultimate Sin, mais l'info restant invérifiable, on se gardera de toute conclusion. Ceci étant, celà signifierait alors que Daisley est présent sur tous les albums d'Ozzy de 1980 à 1991 ... Il faut croire qu'être bassiste d'Ozzy est un métier peu gratifiant.

Le nouveau venu, Zakk Wylde, est encore de nos jours un guitariste assez contesté : son jeu agressif, manquant sensiblement de finesse et faisant la part belle à des vibratos très exagérés, n'est pas apprécié par tous les puristes qui lui reprochent son manque d'élégance. Malgré cela, l'homme a ses fans, et on ne peut quand même que constater son talent. Tout ce qui caractérise le style guitaristique propre à Zakk Wylde est déjà en place sur cet album de 1988, en bien comme en mal. Libre à vous d'apprécier. Personnellement, je ne suis pas un fan du bonhomme, mais je trouve pourtant ce premier album de Zakk avec Ozzy assez réussi. Du reste, le groupe d'Ozzy délivre une performance générale remarquable : production carrée (quoique controversée, quand on sait qu'Ozzy et le producteur Roy Thomas Baker ne s'entendaient pas), section rythmique époustouflante, son de guitare très mis en valeur. Ozzy chante également à merveille sur ce disque. No Rest For The Wicked s'éloigne donc sensiblement de la production précédente d'Ozzy, très typée années 1980 et légèrement hard FM, pour adopter un heavy metal plus moderne, se rapprochant pas à pas du futur son des années 1990 ...

Les textes des chansons sont assez intéressants et témoignent d'un réel souci d'écriture : l'excellente "Miracle Man", au riff incroyable et aux effets synthétiques surprenants, évoque ainsi le télévangélisme américain. "Bloodbath In Paradise" évoque pour sa part l'affaire Charles Manson, et "Demon Alcohol" est un témoignage intimiste d'Ozzy sur ses propres penchants pour la boisson ... Si beaucoup de titres sont réussis d'un point de vue musical ("Miracle Man", je l'ai déjà dit, mais aussi "Devil's Daughter", "Fire In The Sky", ou encore "Breaking All The Rules"), certains autres titres fleurent quand même bon le remplissage : c'est notamment le cas sur l'assez fatiguante "Tattooed Dancer", ou sur "Crazy Babies" ... La chanson de fin, en revanche, "Hero", est un titre assez impressionnant de maîtrise, probablement l'un des meilleurs d'Ozzy. L'album s'écoute en définitive avec un plaisir certain, et peut-être considéré comme l'un des plus réussis de sa carrière.

Comme son prédécesseur, No Rest For The Wicked ne sera pas épargné par la critique. Néanmoins, son succès commercial fut au rendez-vous, et Ozzy défendra vaillamment cet album lors d'une tournée mémorable, qui sera retranscrite sur l'EP live Just Say Ozzy, sorti en 1990. Au final, No Rest For The Wicked est une assez bonne surprise, même si loin d'être parfaite du fait de certains titres assez moyens. Il s'agit aussi probablement du dernier "bon" album d'Ozzy, puisque la suite de sa carrière solo sera plus que décevante, malheureusement ...

À noter également pour la petite histoire que le fameux Bob Daisley, éternel tâcheron cantonné au studio, sera remplacé en live par ... Geezer Butler, contribuant ainsi à réunir la moitié du line-up original de BLACK SABBATH à l'occasion de la tournée 1989 du groupe solo d'Ozzy, ce qui, avouons le, n'était pas rien !

Note réelle : 3,5/5.
Morceau fétiche : "Miracle Man" (got busted !)

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


VENOM
From The Very Depths (2015)
"Riiiiiiiiiiiiiise !!!!"




BLACK SABBATH
Black Box : The Complete Black Sabbath 1970-1978 (2004)
Ca coute cher, c'est inutile, mais c'est classe


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Zakk Wylde (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Randy Castillo (batterie)
- John Sinclair (claviers)


1. Miracle Man
2. Devil's Daughter
3. Crazy Babies
4. Breaking All The Rules
5. Bloodbath In Paradise
6. Fire In The Sky
7. Tattooed Dancer
8. Demon Alcohol
9. Hero



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod