Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Gbh, The Exploited , Bad Brains
 

 Site Officiel (421)

DISCHARGE - Beginning Of The End (2006)
Par RED ONE le 28 Mars 2013          Consultée 1081 fois

Kelvin Morris est donc définitivement parti. Il faudra s'y faire, l'avenir de DISCHARGE se fera désormais sans son chanteur emblématique. Mais que les punks se rassurent ! Car son remplaçant, le légendaire Anthony "Rat" Martin, n'est pas né de la dernière pluie et possède suffisamment de charisme et de pugnacité pour relever le défi, aussi démesuré soit-il.

Après quatre années de tournées mondiales incessantes, dans le but d'installer durablement ce nouveau line-up (non sans mal, puisque le bassiste Roy "Rainy" Wainright sera absent durant certaines dates en 2003 et 2004), DISCHARGE délivre enfin du matériel musical neuf. Les réenregistrements de titres classiques de DISCHARGE en 2003 par le nouveau line-up (réunis sur l'album mi-live/mi-studio War Is Hell) avaient suffisamment convaincu pour pouvoir prétendre amorcer sereinement cette nouvelle ère de l'histoire du groupe. Ce nouvel EP 3 titres, à la pochette totalement dans l'esprit des anciens visuels des années 1980 (adieu donc à la couleur, rebonjour le noir et blanc), est donc là pour répondre à toutes les attentes. Trois titres après quatre années sans nouveau matériel, ce n'est pas beaucoup, me direz-vous. Oui, mais DISCHARGE n'a jamais rien fait dans l'urgence, et le milieu punk underground étant ce qu'il est, tant pis si nous devons attendre la prochaine livraison longue durée une ou deux années de plus ...

Trois titres donc : "Beginning of the End" avec son riff heavy implacable, qui rentre immédiatement dans la tête, ses vocaux post-apocalyptiques et ses refrains martiaux, est un morceau totalement dans la veine de l'album de 2002. Idem pour "Blood of the Innocent" et "They Lie, You Die", deux titres de facture assez classique, mais où la basse de Roy Wainright est très bien mise en valeur. Seul petit bémol pour l'ensemble du EP : la batterie de Terry "Tezz" Roberts, qui sonne malheureusement un peu trop à plat et manque de réel relief. DISCHARGE aurait voulu sonner amateur qu'il ne s'y serait pas pris autrement... Et quand on sait comment sonnait l'ancien batteur Gary Malloney dans les années 1980, on se dit que le fossé est quand même assez grand.

Toutefois, calmons nos ardeurs : Beginning of the End est un bon EP. Totalement dans l'esprit des anciens EP et singles produits par DISCHARGE dans les années 1980 ("State Violence, State Control", "Realities of War", pour ne citer qu'eux), il émane de ces trois titres une telle sincérité et une telle énergie que l'on ne peut que louer ce renouveau tant attendu. Alors certes, Kelvin Morris n'est plus là. Oui, quand on écoute ces nouveaux titres enregistrés avec un chanteur n'ayant pas du tout la même voix, on a parfois l'impression d'entendre un nouvel album des VARUKERS plutôt qu'un nouvel épisode de la discographie de DISCHARGE. Mais franchement il n'y a pas à s'en plaindre !

Terry Roberts quittera malheureusement le groupe peu de temps après la parution de cet EP, et sera remplacé par Dave Caution, batteur punk au jeu relativement (voir trop) similaire. Les trois titres présents sur Beginning of the End se verront donc réenregistrés par le nouveau line-up à l'occasion de la publication de l'album studio Disensitise, en 2008. Ces nouvelles versions de 2008 étant quand même assez différentes de leur version de 2006 (car plus rapides et plus agressives), l'EP Beginning of the End en devient donc doublement intéressant à écouter. L'édition CD d'origine, devenue assez vite introuvable car disponible uniquement lors des concerts du groupe, sera heureusement rééditée quelques temps plus tard en tant que bonus d'une réédition de War Is Hell.

Un must have incontournable pour tous les amateurs de punk hardcore british !

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


Les WAMPAS
Never Trust A Guy Who After Having Been A Punk ... (2003)
Le grand retour des Wampas !!




COCKNEY REJECTS
Greatest Hits Vol. 4 (2000)
Le grand retour des Cockney Rejects.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Anthony Martin (chant)
- Tony Roberts (guitare)
- Roy Wainright (basse)
- Terry Roberts (batterie)


1. Beginning Of The End
2. Blood Of The Innocent
3. They Lie, You Die



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod