Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Françoise HARDY - Message Personnel (1973)
Par WALTERSMOKE le 7 Juin 2014          Consultée 4572 fois

Suite aux échecs consécutifs de La Question et Et si je m'en vais avant toi, Françoise HARDY se voit contrainte de changer de maison de disques. Finie la liberté artistique et la distribution par Sonopresse, il va falloir s'inféoder de nouveau à une maison de disques. C'est ainsi qu'après avoir fait distribuer If You Listen par Kundalini, HARDY se tourne vers Warner afin de continuer sa carrière. C'est d'ailleurs à cette occasion que celle qui attend le futur Thomas Dutronc rencontre Michel BERGER, alors principalement connu comme directeur artistique. Intéressée par ses oeuvres, elle le convainc de travailler avec elle, par l'entremise de Jean-Marie Périer. Les conditions d'enregistrement ne seront pas optimales, cependant, et c'est dans la difficulté (mais non dans la douleur) que sort en 1973 le fameux Message Personnel.

De nos jours, le succès de l'album paraît évident. Il s'agit après tout de celui qui contient la meilleure chanson du répertoire de HARDY, à savoir celle qui a donné son nom au 33-tours. Effectivement, "Message Personnel" est un tube qui a mérité sa postérité. La musique composée par Berger, aussi belle qu'efficace, accompagne un chant qu'on peut raisonnablement qualifier de poignant. Parmi les éléments qui ont rendu "Message Personnel" culte, il y a en premier lieu le monologue de HARDY en première moitié de chanson. Quiconque dira ne pas voir les émotions exprimées pourra être taxé de menteur, tellement elles affleurent. Pour autant, "Message Personnel" n'est pas non plus la chanson ultime de Françoise HARDY. La partie chantée est assez lassante à force d'écoutes, et ce fait est amplifié par les multiples passages radios, bien trop nombreux.

Autant le dire également, la réputation de Message Personnel, ainsi que sa réédition en version über-méga-giga-mon-cul-sur-la-commode collector de novembre 2013, doivent visiblement beaucoup à sa chanson-titre. C'est assez dommage vu que les autres morceaux sont aussi réussis, si ce n'est plus pour certains. Dans cette catégorie, se trouvent des pépites hélas méconnues (du moins en dehors des cercles de fans), comme "Première rencontre", l'autre chanson composée par Berger (ça s'entend, d'ailleurs), assez douce et sensible, et "L'habitude", qui présente pour la première fois HARDY en duo, avec Georges MOUSTAKI ici. Cette dernière, aux arrangements fort précieux, ne souffre d'aucun défaut, si ce n'est une basse un peu trop présente.

Si tout Message Personnel était aussi réussi, son statut de disque culte serait pleinement justifié. Et pour être franc, c'est le cas. Il n'y a guère que "L'amour en privé", la contribution de GAINSBOURG, qui pêche par une opposition couplets/refrain pas très heureuse, et "Berceuse", à classer dans la catégorie « gentiment anecdotique », qui gâchent la fête. Du reste, hormis les chansons déjà citées plus haut, il importe de savoir apprécier "Pouce, au revoir", qui semble avoir des années d'avance sur la variété française, ou encore "On dirait", à qui il faudrait peut-être retirer les effets de voix pour la rendre encore plus belle.

I l ne faut pas se laisser avoir par l'ombre que porte la chanson-titre : Message Personnel, en plus d'être un album important pour Françoise HARDY, est un très bon opus de chanson française. Il est également si efficace que ce ne serait pas une hérésie de le prendre s'il ne devait en rester qu'un dans la discographie de la chanteuse – et ce même si Comment te dire adieu et La Question lui sont meilleurs. Il faudra cependant attendre longtemps avant de voir de nouveau un opus au moins bon chez la longiligne interprète, et compagne d'un DUTRONC volage, à qui sera destiné l'album suivant, Entr'acte.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Gérard LENORMAN
Caroline (1975)
Premier chapelet de grandes oeuvres ?




Michel BERGER
Voyou (1983)
Hymne aux loubards ? Oui et non


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Françoise Hardy (chant)
- Claude Engel (guitare)
- Gérard Kawczynski (guitare)
- Jean-pierre Pouret (guitare)
- Jean-pierre Castelain (guitare)
- Christian Padovan (basse)
- André Sitbon (batterie)
- Marc Chantereau (percussions)
- Michel Bernholc (arrangements)
- Georges Moustaki (invité chant sur 8)


1. Première Rencontre
2. Rêver Le Nez En L'air
3. L'amour En Privé
4. Berceuse
5. Pouce, Au Revoir
6. L'attente
7. Intermède
8. On Dirait
9. L'habitude
10. Chanson Floue
11. Message Personnel



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod