Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Lionel RICHIE - Time (1998)
Par ERWIN le 15 Septembre 2013          Consultée 744 fois

Il ne faut pas se voiler la face, Louder than words, la précédente livraison du grand Lionel Richie, fut la plus décevante de sa carrière, tant pour la majorité des fans que pour la critique, et ce même si votre chroniqueur ne partage pas forcément cette analyse. Du coup quelques années plus tard, la superstar remet le couvert avec son équilibre coutumier. Et nous voici avec ce Time entre les mains, en cette fin de millénaire ou le momentum de l’artiste est clairement derrière lui.

Gros beat de drums, basse groovante, guitare wah wah, une tentative d’imposer son funk sur cette fin des nineties, à une époque ou le seul JAMIROQUAI porte le funk au sommet des charts, c’est « Zoomin » et ça n’a rien de transcendant.
« Touch » tente une approche plus angoissante pour un artiste qui surfe la plupart du temps sur des tempos funks ou sentimentaux. Ce titre me rappelle quelque peu le denier album de Michael JACKSON avec « Butterfly » notamment. C’est la même analyse pour « Everytime » qui me laisse un peu sur ma faim. Le très sirupeux « Stay » a de quoi filer de l’urticaire à un inuit, on est à la limite de la décence, voila un parfait filler d’autant que la voix de l’artiste à tendance à s’y enrailler, un comble ! On continue dans la surenchère avec « The way I feel » qui, malgré un petit rythme sympatoche, n’est qu’une tentative de plus de jouxter les sommets atteints lors des eighties… Hélas on est en 98, personne ne se penchera sur ses compos avec nostalgie… Je ne vous parle même pas de « The closest thing to heaven »

Dans les slows, donnez-moi « I hear your voice » qui aurait pu être chouette avec un état d’esprit plus conquérant. La jolie mélodie drivée par la guitare hispanisante de « Forever » en fait une des chansons agréables de l’opus.
Le titre éponyme « Time » se laisse bien apprivoiser, et Lionel y fait enfin à nouveau preuve d’originalité, ce qui est tout de même une composante essentielle pour composer. Mais la tentative de mixer de la pop soul avec du Hip hop sur « To the rhythm » est quasiment déplacée et ne convient absolument pas au précarré du songwriter qu’est Lionel.

Il ne nous reste plus que la version de « Lady », titre emblématique qu’il avait il y a plus de trente ans composé pour le mythique Kenny ROGERS, star de la country pop aux states. On savait déjà que la chanson était sublime. Cette version assumée par le grand black n’ajoute rien à sa gloire, même si elle évite à l’album le zéro pointé.

Les critiques ont considéré cet album comme celui du grand retour pour Richie… J’en reste pantois… Il est au contraire pour moi l’image même de l’incapacité du chanteur à proposer quelque chose de neuf. Du coup, seul son following habituel composé des ménagères de 50 balais risquent de jeter une oreille compatissante la dessus. Pour moi à l’inverse voila une œuvre à ignorer, elle ne contient rien de mémorable. Sanction …

A lire aussi en SOUL par ERWIN :


Bill WITHERS
Still Bill (1972)
Au sommet




Andra DAY
Cheers To The Fall (2015)
Future diva


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Zoomin
2. I Hear Your Voice
3. Touch
4. Forever
5. Everytime
6. Time
7. To The Rhythm
8. Stay
9. The Way I Feel
10. The Closest Thing To Heaven
11. Someday
12. Lady



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod