Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (155)

MAC MILLER - Blue Slide Park (2011)
Par GLADIUS le 10 Octobre 2013          Consultée 670 fois

De nombreux jeunes Américains ont voulu s'essayer à une carrière de rappeur, mais le nombre de productions de qualité est fortement inférieur au nombre d'essais de carrière effectués. MAC MILLER, natif de Pittsburgh, ayant traîné dans le même lycée que Wiz KHALIFA, a déjà sorti moults mixtapes avant de nous proposer son premier album. Blue Slide Park est la toute première galette officielle du rappeur qui va nous offrir un peu plus de 45 minutes de rythmes endiablés menés par un Mac Miller surexcité sur la plupart des morceaux. Décorticage.

Avant de lancer l'album, il faut quand même se dire que le rappeur n'a que 19 ans quand il l'enregistre, et qu'il peaufine ses textes depuis ses 15 ans. Ça paraît dingue de se dire qu'un mec qui a l'age de ma sœur arrive à un tel succès juste par la force du travail. Et, autre fait pas complètement anodin à noter : le jeune homme est seul sur tout l'album, aucun invité, événement peu courant dans des disques hip-hop.

Blue Slide Park va très vite montrer qu'il compte quelques titres phares qui vont avoir tendance à effacer les productions moins audacieuses. Rien de tel pour appuyer ma thèse que le dynamique « Frick Park Market », qui dispose de tous les éléments conduisant à un bon titre : instru du tonnerre, rappeur survolté et refrain accrocheur. Pas étonnant que cette chanson soit l'un des plus gros tubes du rappeur à ce jour. « Up All Night » fait aussi parti des titres tout bonnement excellents, qui foutent une pêche indescriptible à l'auditeur, pour un peu qu'il y ait un rayon de soleil dehors, je vous raconte pas le bonheur que procure une instru et un refrain pareil, aux tendances rock à la SUM41 qui envoie du paté. On peut tout aussi bien citer « Party on Fifth Ave. » qui, avec son instru tant décalée qu'originale, va nous emmener dans une ambiance qui demande à lever les bras en l'air pour s'amuser, se défouler.

Ces quelques titres ressortent dès la première écoute comme ceux qui ont le plus grand potentiel accrocheur, on peut à la limite citer « Under The Weather » comme faisant partie des meilleures ambiances de l'album. Et pour le reste, on se retrouve avec des titres qui, certes tiennent la route pour la plupart, mais ne se révèlent pas comme étant reécoutables à volonté. On peut vanter les qualités d'un « Missed Calls » sans pour autant avoir envie de remettre une oreille dessus, pareil pour le titre qui clôture l'album « One Last Thing », ou encore le titre éponyme qui me déçoit clairement avec une instru en dessous de la moyenne de l'album.

Le dernier point sensible de cet album, c'est les paroles fort peu recherchées pour les ¾ des morceaux, qui se résument à un « have fun » général, on a plutôt à faire à un album où prône la jeunesse et l'insouciance. Parce que oui, rappelons que le jeune MAC MILLER est à peine âgé de 19 ans à l'enregistrement du skeud. On fait donc passer ça sur un manque certain de maturité et de carrière, néanmoins le talent pour le rap est clairement présent, et ses choix d'instrus sont plus que positifs pour la suite des affaires, le rappeur sait foutre la banane en quelques minutes et c'est un gage de qualité dans ce domaine. Il est donc nécessaire de réussir à lier bonnes instrus et textes au contenu alléchant, ressemblant à quelque chose de vaguement utile.
Dans ces conditions et seulement dans ces conditions, MAC MILLER deviendra un rappeur renommé et sa carrière ne sera pas à rajouter à la longue liste d'échecs de rappeurs US. Un 3/5 pour la pêche que fou l'album, mais si le prochain est dans la même veine, je vais devoir sévir Malcolm, je vais devoir sévir...

Edit : Je viens de me procurer l'album et je remarque que l'édition française nous gratifie de deux titres en plus, l'excellent « Donald Trump » et un duo avec le rappeur français DISIZ sur « Loud ». Deux titres d'excellente facture qui sont agréables à écouter.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


MOBB DEEP
The Infamous (1995)
Classique de chez classique du hip-hop




Oxmo PUCCINO
L'arme De Paix (2009)
Le "black Jacques Brel" au top du top


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. English Lane
2. Blue Slide Park
3. Party On Fifth Ave.
4. Pa Nights
5. Frick Park Market
6. Smile Back
7. Under The Weather
8. Of The Soul
9. My Team
10. Up All Night
11. Loitering
12. Hole In The Pocket
13. Diamonds & Gold
14. Missed Calls
15. Man In The Hat
16. One Last Thing



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod