Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (155)

MAC MILLER - Watching Movies With The Sound Off (2013)
Par GLADIUS le 4 Juillet 2013          Consultée 1171 fois

Le petit prodige touche-à-tout de Pittsburgh est de retour, et on m'annonce dans l'oreillette qu'il a maintenant 21 ans, l'âge de la majorité complète aux USA. Mais le garçon n'a pas attendu de pouvoir boire un verre de pinard en toute légalité pour percer dans le milieu de la musique, à vrai dire sa notoriété est déjà importante dans son pays, ayant une dizaine de mixtapes à son actif depuis 5 ans et un album studio Blue Slide Park qui portait son lot de surprises il faut le dire.
Deux ans après un album certes un peu prévisible mais qui a eu le mérite de contenir quelques perles, notre jeune rappeur annonce l'arrivée d'un petit nouveau : Watching Movies With The Sound Off, titre à rallonge atypique qui d'après ses dires dans ses interviews reflète parfaitement son état d'esprit et sa façon d'enregistrer en studio avec la télé muette en guise d'image qui occupe.

L'album de la maturité ? En tout cas, la pochette ne confirme pas ma première impression. On voit notre Mac MILLER assis à poil à une table avec le sigle « Parental Advisory » très justement placé sur son entre-jambes. Ça peut faire sourire, ça peut faire râler, il n'empêche que cette pochette épurée reflète à merveille l'ambiance globale de cet album.

Ce WMWTSO est dans l'ensemble un album calme, très loin de l'excité et survolté Blue Slide Park. Le rappeur a voulu prendre une toute autre tournure, plus mature peut-être, en tout cas on a entre nos mains un album aux instrus bien plus calmes, bien plus épurées et clairement moins commercial que son prédécesseur. Prenons l'exemple de « S.D.S », morceau phare de l'album. L'instru est complètement barrée et dingue, à faire retourner la tête, mais le titre est efficace au possible et si l'on aime le trip de l'instru foldingue, on le réécoutera de multiples fois avec plaisir. Mais le constat est là : on est bien loin des folies de son ancien album aux sons sur-excités. Et faut avouer que le résultat est assez plaisant, « Avian » fait partie des titres posés sur lequel Mac MILLER va s'armer d'un simple piano et d'une batterie, le refrain délivre une ambiance assez spéciale mais fort plaisante. Ce morceau fait partie des quelques élus produits par Mac himself, dans la liste on peut ajouter « Suplexes Inside of Complexes and Duplexes » un poil ronflant et sans trop de surprises, mais aussi « REMember » qui ne révolutionne pas les règles du genre lui non plus. Seul le réussi « Watching Movies » fera honneur aux talents de producteur du rappeur, l'ambiance y est unique, spéciale et envoûtante, vraiment sympa.

On peut apprécier l'apparition d'un Pharell WILLIAMS très demandé par les temps qui courent sur « Objects In The Mirror », un des titres les plus réussis de l'album avec son rythme auquel on accroche tout de suite, un refrain envoûtant auquel s'ajoute une mélodie de guitare qui produisent un tout fort réussi. Bon, pour le reste de l'album, on repassera. La fin est clairement ratée, on s'ennuie sec sur les 4 derniers titres qui manquent de puissance et ne donnent pas envie d'aller jusqu'au bout. Seuls certains titres, en plus des bons moments cités plus haut, retiendront l'attention du public : « Matches » en duo avec un AB-SOUL bien énergique, qui donne du punch à l'album, mais aussi « Red Dot Music » et son ambiance qui passe bien, et enfin « Gees » qui, aussi spécial soit-il, retient l'attention avec son instru extraterrestre et ses paroles qui font honneur au sigle de contrôle parental.

Edition Deluxe :
3 titres en plus, c'est ce que nous offre notre Mac MILLER sur cette édition pour les plus grands fans qui sont prêts à mettre quelques euros en plus. « Goosebumpz » propose une instru qui a un tempo rapide défiant toute concurrence, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler les productions de MACKLEMORE d'il y a quelques mois. Belle surprise. Suite avec « O.K. » qui invite l'un des artistes américains en vogue par les temps qui courent, Tyler, The Creator. Morceau bling-bling plutôt rébarbatif à la longue. Enfin « Claymation », probablement l'un des meilleurs titres de cet album qui aurait tout à fait eu sa place sur la version normale, le refrain et l'instru sont fort réussis.

Un album bien différent du premier, mais le constat est tout aussi mitigé : un album qui contient de bons titres mais qui peine à tenir la longueur, avec quelques ratés pas bien méchants sur l'ensemble. Le changement est tout de même radical, cet album est à mille lieux du précédent. On retrouve un Mac MILLER plus calme, plus détendu, très certainement après avoir abusé de quelques substances dont il ne se cache pas (il était dans le même lycée que Wiz KHALIFA, il a dû l'influencer, le bougre!). Mais peu importe, la musique est là, le gars n'a que 21 ans et il fait déjà des prouesses, sachant qu'il joue la guitare sur ces morceaux en live. On réécoutera avec plaisir cet album à l'occasion, certes en faisant l'impasse que quelques titres, mais avec plaisir tout de même.

Note : 3,5/5 abaissé à 3/5 pour les quelques longueurs, dommage, le reste est vraiment bon..

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


VALD
Nqnt (2014)
Ni queue ni tête...




DR. DRE
The Chronic (1992)
La création du G-funk résumée en un album


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. The Star Room
2. Avian
3. I'm Not Real
4. S.d.s.
5. Bird Call
6. Matches
7. I Am Who Am (killin' Time)
8. Objects In The Mirror
9. Red Dot Music
10. Gees
11. Watching Movies
12. Suplexes Inside Of Complexes And Duplexes
13. Remember
14. Someone Like You
15. Aquarium
16. Youforia
17. Goosebumpz (ed. Deluxe)
18. O.k. (ed. Deluxe)
19. Claymation (ed. Deluxe)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod