Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ed Sheeran
 

 Site Officiel (141)
 Chaine Youtube (113)

John MAYER - Room For Squares (2001)
Par GLADIUS le 30 Octobre 2013          Consultée 681 fois

John MAYER. Longue histoire, entre lui et moi. Ça commence par le jour où j’insère le cd dans la voiture et ma mère et ma sœur crient en cœur « Mais c'est trop magnifique, ça ! ». Partagé alors entre l'idée d'utiliser le cd en tant que repousse-oiseau dans le jardin ou d'assumer mon affection pour un artiste qui plait à un public large, je décide de prendre la deuxième option et me mets dans la tête qu'il faut absolument découvrir la discographie du bonhomme.

Il faut commencer au début, quand le grand n'est que tout petit, quand le musicien mûr n'est alors âgé que de 23 ans, j'ai nommé Room For Squares. Le petit John est tout séduisant, tout charismatique sur cette pochette où son sourire fera sans doute craquer plus d'une jeune fille. Et en plus, il a une guitare à la main. Comment le succès pourrait lui échapper dans de telles conditions.

L'album est introduit par « No Such Thing ». Et la magie opère direct, le bougre séduit dès la première note, sa voix envoûtante et maîtrisée convainc l'auditoire, tandis que sa guitare fait le reste avec une précision et une dextérité inégalable. Ce premier titre est une entrée en matière redoutablement efficace qui fait démarrer l'album à fond les roulettes, pour le seul et simple but de donner envie d'écouter la suite. Et ça marche. Changement d'ambiance radical avec la deuxième piste « Why Georgia », bien plus calme avec un riff de guitare acoustique bien moins survolté que celui du premier morceau. Et encore une fois, un refrain touchant, accrocheur, dans lequel la voix de MAYER perce et séduit instantanément, comme si c'était logique.

La première moitié de l'album va être une suite impressionnante de grandes réussites, « Your Body is a Wonderland » est un pur chef d'oeuvre en la matière, même s'il est typé pop, il réussit ce qu'on lui demande, à savoir envoûter son public tout en restant assez sobre pour ne pas tomber dans une soupe commerciale et prévisible. Bon sang, que dire de « Neon » ?! Le riff de guitare, au delà du fait qu'il est probablement l'un des plus complexes à exécuter existant sur cette Terre, nous transporte dans l'ambiance et dans un morceau parfait. Ici encore le chanteur/guitariste nous montre qu'il manie son instrument avec un professionnalisme digne des plus grands. « City Love » et son côté bluesy mais pas trop est aussi bien sympathique dans le genre.

Passé les 6 premières chansons, l'album devient plus calme, moins fort en surprises. Le morceau « 83 » ne retient pas l'attention, la mélodie n'ayant pas de réel côté attrayant. « 3x5 » est un titre assez banal qui ne change pas les règles du genre, bien que l'instru soit fichtrement bien foutue et que l'on prendra du plaisir à le réécouter. Mais le reste des titres va se révéler bien quelconque, à l'image d'un « Back To You » fort peu mémorable, ou d'un « Not Myself » qui ne se démarque pas du reste. Seul « Love song for no one » sauvera le coup avec son riff de guitare mémorable et entraînant.

Beaucoup d'artistes ont honte de leur premier album, comme si c'était une erreur de jeunesse ou une preuve de leur manque de maturité. Voilà un syndrome qui ne touchera surement pas John MAYER, qui n'a pas à se cacher de ce Room Fort Squares qui a tout d'un début de carrière réussi. Même s'il ne tient pas forcément la longueur, certains titres vont se révéler si addictifs (« Néon », « No Such Thing », « Your Body Is A Wonderland », …) que la magie opère, en demi teinte. L'autre partie sera un poil plus fade et moins originale.

Cependant l'album mérite quand même un gros 3/5, car il reste fort réussi pour les premiers balbutiements d'un jeune américain voulant percer dans un genre où la concurrence est bien rude.

A lire aussi en POP par GLADIUS :


BEYONCé
Beyoncé (2013)
Excellent album-surprise !




Justin TIMBERLAKE
The 20/20 Experience: 2 Of 2 (2013)
Du bon travail, pour une fois !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- John Mayer (chant, guitare)
- David Labruyere (basse)
- Nir Z (batterie)
- John Alagia (percussions, piano)


1. No Such Thing
2. Why Georgia
3. My Stupid Mouth
4. Your Body Is A Wonderland
5. Neon
6. City Love
7. 83
8. 3 X 5
9. Love Song For No One
10. Back To You
11. Great Indoors
12. Not Myself
13. Blank
14. St. Patrick's Day



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod