Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Magic Sam, Stevie Ray Vaughan , Jimmy Dawkins , Popa Chubby
- Membre : Muddy Waters
- Style + Membre : Junior Wells, Otis Spann

Buddy GUY - Rhythm & Blues (2013)
Par BAYOU le 12 Août 2013          Consultée 1407 fois

Buddy Guy, une des dernières légendes du blues, l’homme qui dans un interview donnée à Bertrand Tavernier qui figure sur le DVD bonus du film In the Electric Mist (Dans la brume électrique) raconte son enfance, les champs de coton, la ségrégation…

La période des vaches maigres est terminée depuis longtemps, Buddy possède l’un des plus grands clubs de Chicago, il est reconnu et adulé par ses pairs, Clapton le considère comme son modèle et la légende raconte qu’Hendrix annulait ses shows pour assister à ses concerts.
L’ami Buddy est aussi un businessman avisé et quasiment le jour de ses 77 ans, il nous propose deux CD d’une quarantaine de minutes chacun le premier se nomme Rhythm, le second Blues (Quel sens de l’humour !).

Toujours avec quelques invités, qui peuvent être classés en plusieurs catégories :
*le people has been Kid Rock (« Messin’ With The Kid” ) et le people dans le coup Keith Urban.
*les petits jeunes en devenir Beth Hart (« What You Gonna Do About Me”), Gary Clark, Jr (“Blues Don’t Care”)
*les vieux rockers méritants et fans du gars Steven Tyler, Joe Perry & Brad Whitford d’Aérosmith (« Evil Twin »)

Mis à part Beth Hart, qui se rapproche de Koko Taylor ou Etta James dans sa chanson, les autres guests ne sont pas vraiment indispensables (comme souvent). D’autant que Buddy envoie le gros son, balance des riffs de guitares toujours simples mais très efficaces, on retrouve une atmosphère à la Clapton ou à la Royal Southern Brotherhood.

Certes, notre homme n’innove pas vraiment, il recycle, pas mal de ses vieux riffs, mais « Best In Town » ouvre le premier CD à cent à l’heure ; les cuivres claquent, la guitare et la wah-wah s’envolent, mais cela ronronne trop tranquillement ensuite jusqu’à « Messin’ With The Kid » un peu funky, mais « What’s Up With That Woman » nous laisse un peu sur notre faim, le titre avec Beth Hart, pas mal sans plus.
Le morceau avec Keith Urban est dispensable et « I Go By Feel » est un peu trop sirupeux.

Le second CD renoue avec le blues plus habituel de Buddy, le morceau avec les Aerosmith est bizarrement très lent, celui avec Gary Clark remet les pendules à l’heure et montre que notre Buddy a encore de belles années devant lui, « Poison Ivy » est presque jazzy, mais les autres titres sont superbes avec du boogie, des étincelles de guitares, des licks, des clins d’oeil à certains morceaux ou à certaines introductions, Buddy s’amuse, visiblement, il a fait plaisir à sa maison de disques avec le premier CD, là il peut se lâcher et s’amuser un peu.

Certes Buddy Guy ne jouera plus jamais comme dans les sixties avec junior Wells, certes comme B.B.King, il profite de la reconnaissance et de la notoriété du public et de ses pairs, toutefois il reste quand même quelque part une authenticité forte et intacte dans sa musique, qu’aucun blanc ne peut reproduire.
L’âme des grands bluesmen noirs vit encore chez lui.

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


POINT BLANK
Point Blank (1976)
Un coup de gun entre les yeux




ROYAL SOUTHERN BROTHERHOOD
Songs From The Road Live In Germany (2013)
Un live superbe d'un futur très grand groupe


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



Non disponible


1. Best In Town
2. Justifyin’
3. I Go By Feel
4. Messin’ With The Kid
5. What’s Up With That Woman
6. One Day Away
7. Well I Done Got Over It
8. What You Gonna Do About Me
9. The Devil’s Daughter
10. Whiskey Ghost
11. Rhythm – Inner Groove

1. Meet Me In Chicago
2. Too Damn Bad
3. Evil Twin
4. I Could Die Happy
5. Never Gonna Change
6. All That Makes Me Happy Is The Blues
7. My Mama Loved Me
8. Blues Don’t Care.
9. I Came Up Hard
10. Poison Ivy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod