Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ultravox
- Membre : Siouxsie And The Banshees, Public Image Limited, Nick Cave & The Bad Seeds
- Style + Membre : Visage

MAGAZINE - The Correct Use Of Soap (1980)
Par ARP2600 le 25 Février 2014          Consultée 1267 fois

L'année 1980 peut être considérée comme le summum d'intensité de la new wave, quand le genre était à la fois devenu mainstream et n'était pas encore vraiment devenu pop. Cette année-là se côtoient les groupes de la première vague ainsi que quelques débutants. Dans ce marché de plus en plus florissant, Magazine a proposé un troisième album solide mais un peu commercial, au titre aussi énigmatique qu'amusant : The Correct Use of Soap («Le bon usage du savon»).

Un disque difficile à juger que celui-ci. Beaucoup de critiques lui ont été très favorables, acclamant son côté léger et lumineux, ainsi que son inventivité. Il faut dire que tout le monde n'avait pas aimé (ou devrait-on dire «ne peut pas aimer») son prédécesseur, le très cohérent et écrasant Secondhand Daylight. Eh oui, la démarche hammillienne est plus destinée aux musiciens eux-mêmes qu'au public ou même aux critiques... En comparaison, The Correct Use of Soap est bien plus accessible, il cultive l'ironie de manière enjouée. Un très bon disque, certainement, mais un peu trop décousu pour crier au chef-d’œuvre, surtout quand on le compare à ce qui se faisait chez les autres groupes.

Par exemple, à cette époque, l'élève Simple Minds était en train de dépasser le maître, et il n'est pas nécessaire de rappeler la perfection de Vienna d'Ultravox. De toute façon, Magazine est resté plus glam que la moyenne. Une attitude fort éloignée de la grisaille de Joy Division, même sur Secondhand Daylight. Il est dès lors étonnant qu'ils aient recruté leur producteur Martin Hannett pour réaliser ici l'antithèse de Unknown Pleasures. Il y a post-punk et post-punk, en somme... Magazine a toujours été un groupe acide et flamboyant, reposant sur des interprètes très doués. Oui, vraiment tout le contraire de Joy Division.

En parlant des musiciens, il est presque étonnant de constater que la formation est exactement la même que sur l'album précédent. Le guitariste John McGeoch était cependant sur le départ, il a rejoint Siouxsie and the Banshees dans la foulée de l'enregistrement de The Correct Use of Soap. En parallèle, lui, le claviériste Dave Formula et un peu le bassiste Barry Adamson ont participé au très fructueux premier album de Visage cette même année. Le chanteur Howard Devoto menait toujours le groupe avec aisance, tandis que le batteur John Doyle avait pris ses marques et participait maintenant à la composition collective des chansons du groupe. Notons encore la présence de chœurs féminins.

Le style de ces chansons connaît tout de même ici une évolution nette, même si on reconnaîtra toujours la patte de Magazine. Tout simplement, ils ont voulu se renouveler après deux premiers albums à la personnalité forte. Constatant qu'ils commençaient à être connus aux États-Unis, ils auront voulu adapter leur recette dans cette direction et c'est sans surprise qu'on trouve ici l'influence aussi bien des funky Talkings Heads (par exemple sur «Model Worker» ou «Stuck») que des geeky Devo («Sweetheart contract»). Les paroles sont toujours très habiles, parlant surtout ici de relations humaines mais de façon sarcastique et malsaine, avec des références à Dostoievski. Pour ça, Devoto ne s'est pas beaucoup renouvelé pendant la courte vie du groupe.

Finalement, si le succès commercial a été au rendez-vous, les membres du groupe ont sans doute été relativement déçus. Ils avaient fait un bon petit matraquage avec des singles comme le brillant «A song from under the Floorboards» ou la reprise de «Thank you» de Sly and the family stone, mais le public n'a pas trop mordu. Peut-être la punk «Because you're frightened» aurait-elle mieux marché ? Mais il semble que c'est simplement la rude concurrence de cette grande année qui a relativisé leur performance. S'il n'est pas le disque le plus mémorable de 1980, The Correct Use of Soap mérite clairement d'être découvert par tous les amateurs de new wave.

Note : 3,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


ADAM AND THE ANTS
Dirk Wears White Socks (1979)
Du post-punk très classique




The FIXX
Reach The Beach (1983)
Spécial Semaine Boîte à Demandes !


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Barry Adamson (basse, chœurs)
- Howard Devoto (chant)
- John Doyle (batterie)
- Dave Formula (claviers)
- John Mcgeoch (guitare, chœurs)
- Laura Teresa (chœurs additionnels)


1. Because You're Frightened
2. Model Worker
3. I'm A Party
4. You Never Knew Me
5. Philadelphia
6. I Want To Burn Again
7. Thank You (falettinme Be Mice Elf Agin)
8. Sweetheart Contract
9. Stuck
10. A Song From Under The Floorboards



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod