Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Edgar Froese , Günter Schickert , Peter Baumann , Klaus Schulze , Tangerine Dream
- Membre : Ash Ra Tempel, The Cosmic Jokers , Richard Wahnfried , Hoenig & GÖttsching
- Style + Membre : Ashra

Manuel GÖTTSCHING - E2-e4 (1984)
Par ARP2600 le 15 Juin 2014          Consultée 2450 fois

Il est bien dommage que, après un aussi bel album que Belle Alliance, Manuel GÖTTSCHING et ASHRA soient entrés dans une phase de faible activité discographique. C'est un fait que le guitariste, lassé du business de la musique, a quitté Virgin en 1981 et travaillé plus pour son plaisir, en dilettante. Le groupe (ASHRA) a encore continué quelques mois, puis Lutz Ulbrich et Harald Grosskopf ont continué leurs activités de leur côté.

Le 12 décembre 1981, GÖTTSCHING s'enferme alors dans son studio 'Roma' avec quelques synthés, sa fidèle guitare, une boîte à rythmes et procède à une expérience curieuse, totalement improvisée à ce qu'on dit, jouant un morceau très monotone et minimaliste, rythmiquement comme harmoniquement, pendant une heure. Le tempo est régulier, à environ 110bpm. Une ligne électronique oscille imperturbablement entre deux accords tandis que quelques éléments de bruits donnent un petit côté dansant et qu'un beat intermittent (faisant trois pulsations sur quatre) marque le tempo. Après la première demi-heure, s'ajoutent à ce schéma quelques-unes des divagations de guitare dont GÖTTSCHING a le secret.

La chose a déjà été évoquée dans les chroniques précédentes, Manuel GÖTTSCHING est un des précurseurs de la techno et de la trance.Il a déjà proposé des œuvres très obstinées et proches de la musique électronique des années 90 dès son premier album solo Inventions For Electric Guitar en 75. Cependant, il est évident que ce travail de 81 va un cran plus loin. Sans exagérer, on peut affirmer que c'est ce jour-là que la musique de danse électronique est née (ok, si on excepte un peu de disco). Pas encore vraiment de la techno, peut-être plus proche de la house, ce morceau est un inclassable, mais il ne s'agit plus ici de travail de précurseur mais bien de pionnier. Bien sûr, comme souvent dans ces cas-là, ce n'était pas son intention.

D'ailleurs, bien qu'enregistré en 81, ce morceau n'a pas été publié tout de suite. GÖTTSCHING aurait bien pu le garder pour lui. Il paraît que c'est Klaus SCHULZE qui l'a finalement incité à le publier en 1984. Il l'a fait, sous le nom E2-E4, en référence au jeu d'échecs, ce que montrent le damier et les titres donnés aux différentes parties de la chose. Ce découpage est très arbitraire, en minutes entières, mais la musique ne s’interrompt jamais et ne connaît jamais de transitions brusques. Tout cela donne une impression des plus abstraites.

Une telle publication était très courageuse, la critique s'est montrée très méchante. Comme souvent quand on innove, on se heurte à l'incompréhension des milieux soi-disant autorisés. À l'origine, très peu de copies ont de toute façon été publiées, mais suffisamment pour que l'album fasse son chemin dans les milieux de la musique électronique américaine. Sans doute à Detroit, mais surtout à Chicago, où la house naissante a beaucoup profité de ce travail de GÖTTSCHING. Si E2-E4 n'est pas connu du grand public, tous les musiciens de dance, de house, de techno, de trance doivent quelque chose au guitariste visionnaire, et à ce disque en particulier. De plus, E2-E4 a souvent été samplé et ces extraits modifiés sont un peu plus célèbres, surtout par le tube house italien "Sueño Latino".

Reste à parler de ce qu'on peut ressentir à l'écoute de ce disque. GÖTTSCHING est un artiste du son, comme FROESE et SCHULZE, la musique qu'il a sortie des instruments analogiques est irréelle, fascinante, immersive. E2-E4 est profondément beau. L'écouter est une expérience assez différente de l'école de Berlin, c'est plus obstiné et moins dynamique, on est très sérieusement plus proche de la techno. Le seul problème, c'est que c'est très long. Cette œuvre est très pure, anti-commerciale, totalement monolithique et donc plus difficile à écouter en entier que de la techno, house ou trance destinée à un dancefloor. Entendre les même deux accords pendant une heure peut devenir des plus lassants, même si on se surprend à tenir le coup pendant des dizaines de minutes entières. Il convient donc de garder une certaine réserve au niveau de la note bien qu'on puisse qualifier E2-E4 de chef-d’œuvre dans son genre.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par ARP2600 :


TANGERINE DREAM
Poland (1984)
Toutes les bonnes choses ont une fin




TANGERINE DREAM
Rubycon (1975)
Un des chefs-d'oeuvres des sources de l'électro

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Manuel Göttsching (guitare, instruments électroniques)


1. Ruhige Nervosität
2. Gemäßigter Aufbruch
3. ... Und Mittelspiel
4. Ansatz
5. Damen-eleganza
6. Ehrenvoller Kampf
7. Hoheit Weicht (nicht Ohne Schwung...
8. ... Und Souveränität)
9. Remis



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod