Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO DUB  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Ez3kiel.com (521)

EZ3KIEL - Handle With Care (2001)
Par HEART OF STEELE le 14 Avril 2015          Consultée 672 fois

Cette poupée humaine est-elle découpée en segments… Ou vibre-t-elle ?

EZ3KIEL… entité qui déconstruit les sons et mélodies pour créer une vibration puissante. En 2001, la Vibe naissante d’un groupe indispensable.

Espace – Temps :
Années 2000, région lyonnaise, France, Terre originelle. Un concert extraordinaire… Des sons, des images que je n’avais jamais vus ou entendus. Une rencontre inoubliable… Un Cd bleu mauve. Le choc musical 2001. Une aubaine pour moi, qui était alors plongé dans le metal et le jazz fusion, EZ3KIEL apparait comme une bulle d’oxygène idéale, bien que difficile d’accès. Le chef d’œuvre Ocean Machine/Biomech de Devin TOWNSEND (1997) ne me laissait que peu d’espoir pour aborder la scène musicale du début des années 2000. Encore moins la scène française… que j’avais totalement délaissée jusqu’alors. Il n’y avait qu’un son nouveau qui pouvait me faire sortir de cette torpeur, un groupe qui serait porteur d’une puissance indéniable et d’une qualité exemplaire. EZ3KIEL fut soudain la porte d’entrée pour un Dub Révolutionnaire, aux vibrations multiples.

Mais que s’est-il donc passé avant l’ouverture de cette Bibliothèque sonore ? Avant la création de cet univers fantasmagorique et trippant propre au groupe? Depuis 1993, nos grands messieurs de Tours n’ont pas chômé. Après la création du groupe, de la première version du site EZ3KIEL, et accessoirement la fabrication d’un EP ‘Equalize It’ résolument dub, l’heure est à la production d’un premier album…

Une fois n’est pas coutume, c’est la boite de production lyonnaise Jarring Effects, dénicheuse de talents dub comme HIGH TONE ou ZENZILLA, qui s’offre le lux(e) EZ3KIEL, déjà en pleine mutation. Il y a des labels comme ça qui donnent à des artistes leur vraie porte d’entrée dans le monde de la culture, et a priori ce label-là s’en tire avec les honneurs grâce à un certain courage, en 2001 s’entend. La promotion de la musique dub en France, de qualité, ne peut qu’amener un brassage culturel riche et nécessaire. Fin de la parenthèse.

Alors, qu’en est-il de ce premier LP, c’est du dub ou bien quoi ? La réponse est… oui. Mais attention, nous sommes ici en présence d’un dub electro lorgnant parfois vers le rock sur quelques titres. Ce qui est indéniable, c’est déjà la recherche d’idées, foisonnante, qui parcourt le disque de façon globale. On pourrait facilement penser que le groupe a passé autant de temps à composer qu’à faire le tri dans une somme immense de samples, de transitions, de sons. Le son… élément pluriel et mutant sur Handle with Care. Ce son qui, avec la production de l’époque sur ce label, met en valeur une saturation des fréquences de façon à peine dissimulée. Le paroxysme se situant d’ailleurs sur l’aspect electro des titres "How do you Sleep", sommet de l’album dans sa construction prog, qui repart avec une puissance magnifique, ou encore "Via Continum", morceau incroyable en live et vraie fausse conclusion de l’album.

On pourra entendre aussi des samples de Yann TIERSEN qui reviennent comme une ritournelle, quelques riffs de basse que ne renieraient pas certains gars de Bristol (qui a dit MASSIVE ATTACK ?) sur deux titres à découvrir, ou encore ce violon aux interventions essentielles et infernales qui donne des atours de légèreté à ce dub parfois lourd, souvent angoissé. Ce qui aboutit à un opus assez hermétique à la première écoute, mais porteur de promesses affichées. Il n’y a bien que sur le (bad) trip hardcore que le groupe atteint ses limites. Jah ne peut bien sûr pas se trouver partout musicalement parlant.

Les influences présentes, le rock voire le metal sur "How do You Sleep", symphoniques, hip hop ne seront développées que bien plus tard. Ce créateur nous montre dans cette œuvre brute, saturée, qu’il est maître dans le domaine du mélange, qu’il est avide de styles. Le squelette (d’adamantium, sûr) du style EZ3KIEL se pose comme un univers poétique empreint de romantisme sur des compositions décalées, encore aujourd’hui. Ce n’est pas une panacée d’y entrer par ce chemin, pour vous, amis lecteurs, si vous n’appréciez guère la Vibe dub ! Ce qui était mon cas à l’époque. Je redécouvre l'album pour la rédaction de la chronique et il m’offre encore des surprises ! L’erreur serait donc de ne pas essayer cette musique uchronique à nulle autre pareille.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par HEART OF STEELE :


EZ3KIEL
Battlefield (2010)
Electro from the other side




INFECTED MUSHROOM
Stretched (2005)
Trance pas psyché des vers...


Marquez et partagez





 
   HEART OF STEELE

 
  N/A



- Matthieu Fays (batterie & programmation)
- Joan Guillon (guitare & programmation)
- Yann Nguema (basse, programmation & graphisme)
- Yann Tiersen (violon sur handle with care)


1. Burnin' Dub
2. Strange Days
3. How Do You Sleep ?
4. Handle With Care
5. Preface
6. Jah's Hardcore
7. Alghan Evasion
8. Cut Fiction
9. Sur Le Fil
10. 1 Hausse D'insensité
11. D*bm*th*rf*ck*r
12. Via Continum
13. Salystoar



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod