Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Alan Parsons

The Alan PARSONS PROJECT - Vulture Culture (1984)
Par BUDDY le 28 Janvier 2006          Consultée 5016 fois

L’approche de Vulture Culture semble de prime abord très synthétique. Le groupe a pris une direction musicale différente depuis l’album Eye in the Sky. D’ailleurs, Vulture Culture entretient des similitudes avec son prédécesseur Ammonia Avenue. On ne change pas 'une équipe qui gagne', me direz-vous, et le duo Woolfson/Parsons applique la recette à la lettre.

Avec cet album, il prouve si besoin est qu’il excelle dans la mélodie accrocheuse et facilement mémorisable. Le titre d’introduction "Let's Talk About Me" est une pop song décalée et syncopée. En revanche, un titre comme "Days Are Numbers" mérite l’appellation de tube. Ici, la mélodie est d’une fraîcheur incomparable, l’orchestration et les chœurs d'une justesse remarquable. Tout ici est fait pour séduire l’auditeur. Et cela fonctionne. Une potentialité à décoiffer un chauve.
Nous parlions de similitudes plus haut. Il va sans dire que des titres comme "Sooner or Later" et "Separate Lives", avec leur rythmique carrée, font immanquablement penser au titre "Eye in the Sky" pondu deux ans plus tôt, d’autant que la voix principale n’est autre que celle d’Eric Woolfson. Qu’importe, Woolfson et Parsons font preuve ici d’un talent exceptionnel de compositeurs.

"Vulture Culture" est un évident retour aux sources des années 80, ne serait-ce que par la présence imposante de la voix de Lenny Zakatek. L’instrumental "Hawkeye" est certainement l’un des moins inspirés du groupe, et il ne fera certainement pas date dans sa discographie déjà imposante. Avec "Somebody Out There", le duo se lâche légèrement et nous pond un titre un peu déjanté où l’on ne sait pas trop où donner de l’oreille. En tout cas, après avoir habitué l’auditeur à ses mélodies simples du début, l’album prend l’auditeur à contre-pied, avec ce titre assez surprenant et déroutant.

Il s'agit au final d'une galette plus ou moins inspirée, avec des titres facilement mémorisables. Mais cet album ne marquera certainement pas l’inconscient collectif, à la différence d’autres des mêmes compositeurs.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


Klaus SCHULZE
Dreams (1986)
Le meilleur du meilleur




Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 10 (2011)
Du coq à l'âne


Marquez et partagez





 
   BUDDY

 
  N/A



- David Paton. (basse.chant)
- Stuart Elliott. (batterie et percussions)
- Ian Bairnson. (guitares)
- Eric Woolfson. (pianos.chant)
- Richard 'trix' Cottle. (synthés et saxophones)
- Alan Parsons. (synthé fairlight)
- Lenny Zakatek. (chant)
- Colin Blunstone. (chant)
- Chris Rainbow. (chant)


1. Let's Talk About Me
2. Separate Lives
3. Days Are Numbers (the Traveller)
4. Sooner Or Later
5. Vulture Culture
6. Hawkeye.(instrumental)
7. Somebody Out There
8. The Same Old Sun



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod