Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL / FUNK / ACID ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Funkadelic, Parliament, Earth Wind And Fire, James Brown
- Style + Membre : Sly Stone , Prince

SLY & THE FAMILY STONE - Live At The Fillmore East October 4th & 5th, 1968 (2015)
Par TOMTOM le 13 Août 2015          Consultée 2057 fois

Vous avez remarqué ? C’est la deuxième fois que Sony Music nous sauve notre été. Il y a deux ans, c’était avec Higher, une anthologie 4 CDs déjà consacrée au groupe le plus allumé de la génération flower power. Cette année, la major extirpe de ses douves des bandes restées inédites pendant 47 ans (!). Joie et félicité.

Nous sommes fin 1968. Sylvester STEWART et la family Stone ne sont pas encore les héros déglingués de l’Amérique. Leur dernier album, Life, se vend moyennement et leur dernier single placé, « Dance To The Music », commence à dater. Pour ne rien arranger, leur dernière tournée (en Angleterre) est un fiasco, entre concerts annulés, bisbilles avec les promoteurs et cabane pour cause de consommation de marijuana. Pour redorer ses paillettes, le gang investit le Fillmore East de New York pour deux jours et quatre sets, présentés ici dans leur intégralité.

Pour ceux qui ne le savent pas, sur scène, le show de Sly & The Family Stone est d’une violence inouïe, labélisé 100% soul-funk hystérique. La basse fuzz de Larry GRAHAM, la guitare rock de frérot Stevie, la double attaque de cuivres, les jeux de voix, le micro qui passe de bouche en bouche, les formats qui s’allongent par rapport aux versions studios, tout est là pour créer l’ambiance de fête déglinguée qui définit l’identité musicale du groupe.

J’aurais bien aimé vous dire qu’un des quatre disques est meilleur que les autres, mais non : il faut TOUS les écouter. Sans blague, le dernier set est le plus pro, le mieux exécuté. Les plus pressés peuvent s’en contenter. Dedans, il y a « Love City », « M’ Lady », « Music Lover » et « Dance To The Music », ces titres fous que Woodstock allait transformer en classiques un an plus tard.

Aucun solo ici, live, Sly & The Family Stone était un groupe pour qui seul comptait le « groove ». Conséquence : les titres s’enchaînent comme des perles. « Life » est une chanson pop magnifique aux cuivres carnavalesques, un peu oubliée aujourd’hui. Sur « Are You Ready », un des meilleurs titres de Sly STONE, on entend cette phrase de Martin Luther KING : « Don’t hate the white / Don’t hate the black / If you get bit / Just hate the bite ». Voilà la position politique de la maison : les inégalités entre les noirs et les blancs existent de fait. Pour les annihiler, pas besoin de foutre le bordel et d’attiser le bazar, les violents sont des idiots, bossons ensemble et tout ira bien. Plus tard, ce discours vaudra à Sly quelques emmerdes avec les Black Panthers.

Sur le disque 4, on retrouve aussi « Color Me True », plus lent et contemplatif avec ses parties d’harmonica et ses incantations à base de « boum boum boumboumboum ». La chanson est jouée à chacun des quatre concerts, à intensité différente. Avec le medley « Turn Me Loose / I Can’t Turn You Loose », Sly assume tout ce qu'il doit à Otis REDDING et aux orchestrations de la Stax. Sur « Won’t Be Long », le micro échoue entre les lèvres de « Sister » Rose pour un hommage musclé à Aretha FRANKLIN.

Et ce n’est pas fini : sur le premier disque, impossible de passer à côté de l’hystérique « Chicken » et de ses imitations de poule. Au milieu des 9 minutes 23 secondes arrivent les délires vocaux typiques du groupe. Dément, comme à la fin du disque 3, lors du final de « M’ Lady ». Sur le disque 2, deux autres moments fantastiques : le garage « Don’t Burn Baby », toujours absent des best of, et l’incroyable reprise du « St. James Infirmary » de Louis ARMSTRONG. A la trompette, Cynthia ROBINSON faisait des merveilles.

On peut dire sans exagérer que ces enregistrements sont d’une valeur inestimable. Voilà servi en longueur un des meilleurs groupes live de l’époque, une formation aussi fondamentale que James BROWN dans l’évolution de la musique noire américaine. Bien sûr, par moment, le funk de Sly & The Family Stone accuse quelques longueurs. Et c’est bien normal : nous sommes en plein âge d’or de l'acide, la mode est aux expérimentations, aux mélanges. La formule soul/funk/rock psyché de Sly n’échappe pas à la règle et beaucoup préféreront retourner vers les singles studio, exemples de concision suprême pour le coup. Ce serait une erreur : sur ces live, ce qu'on entend, c'est un groupe qui joue dur et sans entrave ("Raw & Alive", disait les Seeds). Sly, Larry, Stevie, Rose et les autres avaient une force de frappe fantastique. S'enchaîner ces quatre disques à la suite devient aujourd'hui le meilleur moyen de s'en persuader.

Logiquement, après cette série de concerts, le succès allait arriver très vite : Woodstock, « Everyday People », « I Want To Take You Higher », « Thank You », Sly allait bientôt tout révolutionner et être repris partout. Le « Ball Of Confusion » des Temptations ne constitue-t-il pas l’apogée du cocktail Sly & The Family Stone ? Et puis viendrait l’infernale descente : There’s A Riot Goin’ On et les années défoncées. Sly allait inventer encore plus de choses et s’enfoncer dans la folie. Nous n’y sommes pas encore, et c’est aussi pour ça que ce Live At Fillmore East est fantastique : en 1968, Sly a encore cette insouciance, cette hargne, celle du mec qui sait ce qu’il vaut, mais qui a encore tout à prouver.

A lire aussi en FUNK par TOMTOM :


FUNKADELIC
Standing On The Verge Of Getting It On (1974)
Déluge de guitares




SLY & THE FAMILY STONE
Life (1968)
Formation serrée.


Marquez et partagez





 
   TOMTOM

 
  N/A



- Sly Stone (chant, claviers, harmonica)
- Rosie Stone (chant, claviers)
- Freddie Stone (chant, guitare)
- Larry Graham (chant, basse)
- Cynthia Robinson (trompette)
- Jerry Martini (saxophone)
- Greg Errico (batterie)


1. Cd 1 (october 4th, Early Show)
2. Are You Ready
3. Color Me True
4. Won't Be Long
5. We Love All (freedom)
6. Medley : Turn Me Loose / I Can't Turn You Loose
7. Chicken
8. Love City

1. Cd 2 (october 4th, Late Show)
2. M' Lady
3. Don't Burn Baby
4. Color Me True
5. Won't Be Long
6. St. James Infirmary
7. Medley : Turn Me Loose / I Can't Turn You Loose
8. Are You Ready
9. Dance To The Music
10. Music Lover
11. Medley : Life / Music Lover

1. Cd 3 (october 5th, Early Show)
2. Life
3. Color Me True
4. Won't Be Long
5. Are You Ready
6. Dance To The Music
7. Music Lover
8. M' Lady

1. Cd 4 (october 5th, Late Show)
2. M' Lady
3. Life
4. Are You Ready
5. Won't Be Long
6. Color Me True
7. Dance To The Music
8. Music Lover
9. Love City
10. Medley : Turn Me Loose / I Can't Turn You Loose
11. The Riffs



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod