Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



CHVRCHES - Every Open Eye (2015)
Par WALTERSMOKE le 10 Octobre 2015          Consultée 1906 fois

Finalement, l'attente n'aura pas été aussi longue qu'on pouvait le craindre. Deux ans après The Bones of What You Believe, un album assez magistral, le groupe écossais CHVRCHES revient déposer dans les bacs (oui, expression désuète, je sais...) Every Open Eye. L'opus ne manque pas de marquer par ailleurs de par sa pochette. En effet, en plus d'être très belle (comparée aux précédents du trio), elle fait éminemment référence à Power, Corruption & Lies, album référence signé New Order. Un bon goût ainsi étalé en place publique, ça fait plaisir à voir, encore faut-il que CHVRCHES ne l'agite pas comme un gri-gri catchy couvrant une misère musicale.

Dieu merci, Every Open Eye est réussi. D'une part, CHVRCHES a retenu la leçon du précédent opus et s'est appliqué à réaliser un album plus court (du moins en version standard), et d'autre part, a continué à peaufiner son art de la composition. À ce sujet, le trio a eu l'insigne honneur de refuser l'apparition de plumes extérieures, un fléau en ce qui concerne la personnalité d'un album des sphères pop. Rien qu'au niveau des singles, c'est du tout bon : "Never Ending Circles" ouvre l'album avec le son typique de CHVRCHES, une production en mastoc, et bien évidemment la voix forte et mignonne de Lauren Mayberry, qui s'investit dans des paroles honnêtement solides. Le ton est donné, et ce ne sont pas "Leave a Trace" et "Clearest Blue" qui diront le contraire. Oui, avant d'écouter Every Open Eye, les éclaireurs annoncent du tout bon.

Et quand vient le moment de découvrir le reste de l'album, alors là c'est le bonheur. Every Open Eye montre un CHVRCHES plus synthpop qu'avant, mais qui s'interdit de fléchir de manière qualitative. Difficile par exemple de rester vautré dans son canapé en écoutant "Keep You on my Side", "Empty Threat" et son refrain suprême, ou bien "Make Them Gold". La recette est à chaque fois assez reconnaissable pour que certains pensent à une réutilisation sans complexe des mêmes schémas, sauf que les musiciens ont injecté suffisamment d'originalité et de talent pour éviter un écueil aussi évident. Et histoire de respirer un coup, CHVRCHES propose "High Enough to Carry You Over", chanté par... Martin Doherty. Si la raison de sa performance peut paraître ridicule (une volonté de montrer que le groupe ne se résume pas à Mayberry), la chanson n'en reste pas moins excellente, et se pose en pépite chill des plus appréciables. Les chasseurs de référence verront ici un renforcement d'un côté Depeche Mode avec le chanteur (ici la chanteuse) principale qui laisse le lead à un autre musicien. Toujours dans le registre calme, "Afterglow" termine l'album sur une note incroyablement belle, mélancolique, lacrymogène, et hélas bien trop courte.

CHVRCHES, soyons francs, fait partie des nouveaux groupes majeurs de ce début de siècle. The Bones of What You Believe l'avait déjà montré, Every Open Eye le confirme. Il y a cependant un léger couac à cet album, c'est sa durée de vie potentielle. Les chansons sont en effet si catchy, si efficaces, qu'elles pourraient trahir un possible essoufflement sur la durée. Gageons qu'au moment où cela sera effectif, le groupe aura déjà sorti un album bien meilleur encore.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


OMD
The Punishment Of Luxury (2017)
Une punition au goût exquis




Martial CANTEREL
Empire (2012)
Une très bonne carte de visite


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Lauren Mayberry (chant, claviers)
- Martin Doherty (claviers, chant sur 6)
- Iain Cook (claviers)


1. Never Ending Circles
2. Leave A Trace
3. Keep You On My Side
4. Make Them Gold
5. Clearest Blue
6. High Enough To Carry You Over
7. Empty Threat
8. Down Side By Me
9. Playing Dead
10. Bury It
11. Afterglow



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod